Le tournoi des 6 nations est enfin lancé pour le XV de France avec cette victoire poussive contre les Écossais. Dans ce FRAECO, les hommes de Guy Novès, n’auront pas été bien meilleurs que contre les Anglais, mais la chance leur a quand même souri. Au Stade de France, le XV du Chardon s’incline 22 à 16 en ayant pourtant inscrit un essai de plus.

FRAECO : 1e mi-temps sur un fil

Dans ce FRAECO, ce sont les Français qui prennent les premiers points avec une pénalité bien tirée par Lopez à la 7e minute. 10 minutes plus tard, le premier essai est lui Écossais ! Jones capte le ballon, pour le passer à Hogg qui déborde Serin et aplatit dans le coin. Le capitaine du XV du chardon, Laidlaw, rate sa transformation, ça ne fait donc que 3-5. Lopez, quelques minutes seulement après, repasse une pénalité et les Bleus reprennent l’avantage (6-5) dans ce FRAECO. Gros coup dur pour les visiteurs, Laidlaw, sort à la 24e minute. À la 28e, Lopez rate une pénalité, le ballon prend le poteau. Ce n’est pas un problème, car 3 minutes plus tard, c’est enfin l’essai français ! En force, Fickou passe la défense écossaise pour marquer. Après transformation, la France mène 11-5. La fin de la première mi-temps de ce FRAECO est tendue, coup sur coup, les Écossais, passent deux pénalités. À la mi-temps, le XV du coq n’a plus que deux points d’avance 13-11.

La victoire d’un coq sur une patte

Le XV du coq rate son entame de seconde période en prenant un essai d’entrée de jeu. Russell passe le ballon à Seymour avec une chistéra, devance Spedding et sert Swinson qui aplatit pile entre les poteaux. Toutefois, Russell commet la boulette de cette rencontre en ratant une transformation toute faite. À la 45e, la France est menée 13-16. Deux minutes plus tard, Lopez, qui lui n’aura pas raté grand chose, remet les compteurs à égalité 16-16. Hogg aurait pu par la suite rendre l’avantage aux Écossais, mais il rate sa pénalité à 55 mètres. Les Français sont ambitieux et jouent, à la 65e, ils prennent la pénaltouche, portent le ballon, ça finit en mêlée et le Stade de France exulte. Que nenni, il n’y aura pas essai, Lamerat n’aplatit pas le ballon, car le ballon lui glisse des doigts. Très bonne défense de Machenaud à la 71e qui met les mains sur le ballon et récupère une pénalité importante. Lopez pour le 19-16 à la 72e et c’est toujours lui pour le 22-16 à la 77e. Huget fait le travail en grattant un ballon à la 79e, il permet à la France de garder la possession. Le XV du coq passe la dernière minute du match a maîtriser le ballon.

Comments

comments

FRAECO : le XV du chardon pique moins que celui de la rose

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 2 min
0