Alors que les 8èmes de finale débuteront samedi, l’heure est venue de dresser un bilan des derniers matchs de poules. Entre qualifications inattendues, équipes surprenantes, supporters survoltés, et prestations inquiétantes, cet Euro semble nous réserver de nombreuses surprises.

Le Pays de Galles meilleur que l’Angleterre !

8èmes de finale Euro
Gareth Bale grand artisan de la qualification galloise. AFP

En s’imposant, 3-0, à Toulouse, lundi 20 juin face à une équipe russe décevante et inefficace, le Pays de Galles s’est emparé de la première place du groupe B devant des Anglais frustrés. Les Anglais qui ont multiplié les accélérations et les tentatives n’ont pas trouvé la faille contre la Slovaquie (0-0).  Le Pays de Galles a quant à lui livré une prestation exceptionnelle notamment grâce au trio Bale-Ramsey-Allen qui lui a ouvert les portes des 8èmes de finale pour la première fois de leur histoire. Alors que tout le monde voyait l’Angleterre et la Russie se disputer les deux premières places de la poule, le Pays de Galles mené par Gareth Bale a déjoué tous les pronostics et a su s’imposer comme un adversaire redoutable. Et si le Pays de Galles était l’équipe inattendue de cet Euro 2016 ? Tout reste encore à prouver mais les joueurs savent désormais qu’ils n’ont plus rien à perdre. Ils devront s’imposer face à l’Irlande du Nord ce samedi en 8ème de finale tandis que les Anglais rencontreront la sublime équipe d’Islande. Un beau match en perspective. La Russie qui accueillera la Coupe du Monde en 2018 est quant à elle éliminée.

Strict minimum pour l’Allemagne et la Pologne

L’Allemagne et la Pologne n’ont pas brillé mais ont fait le nécessaire pour se qualifier pour les 8èmes de finale de l’Euro 2016, mardi 21 juin, en battant l’Irlande du Nord et l’Ukraine sur le même score (1-0). Face à un mur nord-irlandais, la Mannschaft a dominé le match de façon écrasante. L’Allemagne qui finit donc première du groupe C, affrontera la Slovaquie de Marek Hamsik, dimanche à Lille tandis que la Pologne devra s’imposer face à la Suisse pour le premier choc de ces 8èmes de finale.

Les Croates prennent d’assaut les Espagnols

8èmes de finale Euro
Nikola Kalinic après le premier but Croate. Sergio Perez/Reuters

Ils y ont cru jusqu’au bout ! Menée par l’Espagne, la Croatie a renversé la situation pour s’imposer (2-1) au stade de Bordeaux, mardi 21 juin, dans les dernières minutes et s’est emparée ainsi de la première place du groupe D. Grâce à un but d’Ivan Perisic, la Roja est tombée de très haut face à une équipe croate conquérante et séduisante. Une défaite aux lourdes conséquences, puisque la 2ème place de ce groupe lui réserve l’Italie au menu des 8èmes de finale ce lundi 27 juin au Stade de France. D’autant plus que les Italiens seront revanchards après la finale de 2012 où l’Espagne les avait écrasé 4 buts à 0. Un choc qui s’annonce palpitant !

8èmes de finale pour les Irlandais

Euro 8èmes de finale
James McCarthy au contact-avec Simone Zaza.

Déjà qualifiée, l’Italie s’est inclinée, mercredi 22 juin, face à l’Irlande (1-0). Sur un but de Brady à la 85e min, l’Irlande s’est qualifiée à la troisième place du groupe E et rencontrera la France pour les 8èmes de finale dimanche à Lyon. Pour la première fois de leur histoire en trois participations, les « Boys in Green » ont enfin réussi à passer le premier tour d’un Euro. Débordants d’énergie et de volonté, les Irlandais ont réussi à s’imposer face à une Squadra Azzura largement remaniée. La Belgique a battu quant à elle, mercredi soir à Nice, la Suède de Zlatan Ibrahimovic (1 à 0).  Cette victoire lui ouvre les portes des 8èmes de finale qu’elle disputera contre la Hongrie. Ce match marque la retraite internationale d’Ibrahimovic qui avait annoncé, la veille de cette rencontre qu’il ne poursuivrait pas sa carrière internationale au delà de cet Euro.

Les Irlandais : meilleurs supporters de l’Euro

Après les violences perpétrées par les hooligans russes et anglais, les Irlandais ont quant à eux gagné le titre de supporters modèles. Un vent de fraîcheur semble en effet souffler sur la France où les Irlandais répandent leur bonne humeur partout où ils passent. Venus en nombre soutenir leur équipe pour l’euro 2016, ils savent mettre l’ambiance dans les stades comme dans les rues ! Irréprochables et chaleureux, les supporters de la « Green Army » ont totalement conquis le cœur des Français. Dans une vidéo, on voit des supporters ramasser les détritus dans la rue après une nuit de festivités, tandis qu’un autre groupe est filmé à Paris, en train d’aider un couple à changer leur pneu. De même, afin  de se protéger de la pluie, les Irlandais se sont réfugiés en nombre sous un tunnel à Bordeaux. Avertie, la police est alors arrivée pour les déloger. Mais les Irlandais se sont empressés de rendre hommage à la police française en chantant en cœur « On se lève pour la police française ». Les policiers ont répondu en chanson « Rentrez chez vous, pour les policiers français ». Dans un tramway, de Bordeaux également, les supporters ont montré qu’ils savaient s’adapter à leur environnement. Alors qu’un bébé se trouve dans la rame, le groupe se met à chanter une berceuse pour tenter de l’endormir.

Les Portugais auront souffert

Euro 8èmes de finale
Nani – Ronaldo le duo gagnant pour les Portugais. AFP/ P. Desmazes

90 min complètement folles ! C’est ainsi que l’on peut résumer la rencontre Portugal-Hongrie, du mercredi 22 juin. À la suite de ce match nul 3-3, la Hongrie se qualifie en tête du groupe F. Le Portugal n’a pas gagné un match mais franchi le premier tour en se classant troisième avec 3 points, derrière la Hongrie et l’Islande, surprenant vainqueur de l’Autriche (2-1) dans l’autre match de ce groupe. Il en aura fallu du temps à la Seleção pour se réveiller. Jusqu’alors inefficace en ce début d’Euro en enchaînant deux matchs nuls contre l’Islande (1-1) et l’Autriche (0-0), le Portugal s’est qualifié à l’arraché. Avec une passe décisive pour Nani puis un superbe doublé, Cristiano Ronaldo qui semblait maudit a sauvé le Portugal d’une élimination prématurée dans cet Euro. Mais les 8èmes de finale s’annoncent délicat puisque les Portugais affronteront la Croatie samedi 25 juin à Lens. Ils devront encore faire leurs preuves. 

Le passage de 16 équipes à 24 équipes pour cette nouvelle édition de l’Euro 2016 a semble t-il causé de sérieuses difficultés et incertitudes aux grosses formations. Aucun des favoris ne semble s’imposer véritablement à ce stade de la compétition. Alors que l’on s’attendait à voir les petites équipes se faire dévorer il n’en a rien été. Tout semble donc encore possible dans cet Euro où les grandes nations du football sont loin d’avoir fait des étincelles.

Ophélia Pinto

Euro 2016 : des 8èmes de finale qui promettent

par contributeurs Temps de lecture : 5 min
0