Abbi Glines, reine du Young Adult aux US, fait ses classes chez Hugo New Way avec deux titres : Dans un silence sortit en librairie le 9 mars et Sous la lumière le 6 avril. Afin de faire des chroniques rapprochées des deux tomes, nous avons laissé passer le mois de mars. Avec Dans un silence, l’auteure raconte l’histoire de Maggie et West, deux écorchés de la vie. Chacun a sa manière, ses ados sont en train de traverser des moments cruciaux. Petit à petit, ils vont s’apprivoiser et briser le silence.

Dans un silence protecteur

Abbi Glines, dans ce roman, traite, de manière pudique et avec beaucoup de justesse, d’un sujet très sensible qui est la perte d’un être cher. Elle montre comment deux jeunes gens qui doivent se construire en tant qu’adulte, font face au drame. Maggie, débarque à Lawton, chez son oncle et sa tante, deux ans après avoir été témoin du meurtre de sa mère par son père. Pour n’importe quel ado arriver dans une autre ville signifie beaucoup. Elle va devoir se faire des nouveaux amis, nouvel école oblige. Le problème, est que, depuis l’accident, elle s’est murée dans le mutisme pour survivre. Une nouvelle muette ? Les ragots commencent déjà… Le lycée, cet univers impitoyable ! Elle n’arrive toutefois pas vraiment toute seule, car son cousin et le quaterback star de l’équipe ce qui veut dire qu’il est méga populaire. Maggie va être un peu un boulet pour Brady, car ses parents lui demandent de l’amener partout comme un chien égaré. En plus, la beauté de la demoiselle ne laisse pas indifférent ses coéquipiers, et surtout son meilleur ami : West Ashby. West est un jeune homme qui n’a pas l’air fragile au premier abord. Maggie ne parle pas, mais elle va se découvrir au contact du meilleur ami de Brady. Ce qui l’étonne elle-même : « Comment se fait-il que, face à West Ashby, ma bouche prenne le pouvoir ? ». West lui n’est pas muet, enfin si un peu… Son père est gravement malade, il est atteint d’un cancer du côlon. Personne de l’équipe ne le sait et c’est à Maggie qu’il finit par se confier. Face à ces évènements douloureux, ils ont choisi de se taire, mais vont finalement laisser autrui porter leurs maux.

L’amour pour retrouver la voix

Abbi Glines écrit un roman à deux voix qui permet de suivre l’évolution de nos personnages au plus prêt. Le point de vue donné alterne donc entre celui de West et de Maggie pour bien comprendre leurs sentiments. À première vue Wes trouve Maggie à son goût physiquement, mais il y a tellement plus entre eux. L’attraction pour Maggie est plus profonde, elle sent que le jeune homme cache quelque chose. Elle sait que derrière son faux sourire, il souffre, elle le sait, car elle connaît cette situation. C’est pour cela qu’elle ne peut le détester alors qu’elle le voulait au tout début. Elle se sent pousser des ailes et dit ses premiers mots à West, ce qui l’étonne un peu : « Peut-être était ce le chagrin de West qui m’avait permis de parler sans perdre pied » (P91). Leur relation est, tout à la fois, simple et complexe. Ils peuvent s’envoyer des sms et parler toute la nuit pour ne pas se dire bonjour quand ils se croisent le lendemain au lycée. Ne sachant pas sur quel pied danser, Maggie préfère être prudente : « Je serais donc l’amie de West. Je ne laisserais pas mon cœur attendre autre chose ». Ce sera tout de même grâce à elle que West parlera à l’équipe de son père. Quant à elle, ce sera grâce à lui qu’elle se remettra à parler à tout le monde : « J’ai décidé de revenir dans le monde, m’annonça-t-elle. De m’impliquer. De parler ».

Abbi Glines nous plonge Dans un silence

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 2 min
0