Nous savons tous qu’être étudiant entraîne un mode de vie très particulier, et que dépenser des centaines d’euros dans des courses pour s’offrir une alimentation à peu près convenable n’est pas notre priorité. C’est pourquoi l’Agoraé est là ! Je suis donc partie à la rencontre de Simon, un étudiant bénévole à l’épicerie Agoraé de Nancy pour vous faire découvrir ce lieu de partage. Cette épicerie solidaire, créée et gérée par les étudiants pour les étudiants, a pour but de faciliter l’accès à une alimentation saine et équilibrée sans se ruiner. Ce concept a été inventé par la FAGE (Fédération des Associations Générales Étudiantes), puis développé et mis en place par Fédélor (Fédération Étudiante de Lorraine) pour ouvrir à Nancy en avril 2013 et à Metz en 2015.

Poussons la porte de l’épicerie …

On y trouve un peu de tout : des produits secs, des produits frais, des boissons, des fruits et légumes. Toutes ces marchandises proviennent soit de producteurs et d’agriculteurs locaux : c’est le principe de « La Ruche qui dit Oui », réseau de producteurs dans un rayon de 200 km autour de l’Agoraé.

Dans l’épicerie, l’endroit dédié aux Ruches est accessible à tous, étudiants bénéficiaires ou non, particuliers, etc, permettant ainsi une mixité et un rapprochement. Ce sont souvent des produits de saison vendus au prix « classique » des grandes surfaces.

La Banque Alimentaire est également l’un des grands fournisseurs de l’épicerie. Elle sert de relais entre certaines associations et l’Agoraé. Elle permet de réalimenter le stock de produits frais et d’épicerie sèche, afin d’offrir le plus grand choix possible. Ne soyez donc pas étonnés si, lorsque vous faites vos courses dans une grande surface, des bénévoles organisent des collectes de produits. C’est là le bon moment pour faire appel à la générosité de chacun de nous ! Celles faites à Nancy sont en général reversées à la Banque Alimentaire (échange de bons procédés !) et celles faites à Metz sont pour les Agoraé.

L’alimentation saine est l’une des valeurs défendues par l’Agoraé et soutenue par tous les participants, les fournisseurs et les bénévoles. Les produits proposés dans l’épicerie sont donc équilibrés et variés, et ça c’est remarquable ! Et oui, ce n’est pas parce qu’on est étudiant que l’on doit manger des pâtes 5 fois par semaine ! C’est pourquoi ici les produits sont vendus à 10 % du prix du commerce. C’est-à-dire que le panier maximum pour un mois pour un étudiant bénéficiaire est d’environ 8 €.

Agoraé Nancy
Épicerie – Photo prise par Barbara PAUL-FOOS

Alors, comment fait-on pour bénéficier de l’épicerie Agoraé ?

Ce n’est pas bien compliqué, pour en bénéficier, nous avons deux solutions :

  • Passer par une assistante sociale du CROUS qui vous enverra vers cette épicerie ;
  • Compléter un dossier disponible sur le site de Fédélor puis fournir les pièces demandées. La décision sera prise lors d’une commission d’association bimensuelle.

Ceci n’est pas réservé aux étudiants lorrains bien sûr : Erasmus et étudiants réfugiés peuvent aussi s’y intéresser.

Et pour que les courses ne soient pas qu’une corvée…

D’autres activités sont mises en place, par exemple, une fois par an, une sorte de mini « Top Chef » est organisé pour motiver les étudiants à voir que l’on peut cuisiner et manger sainement avec presque rien. Lors de ce défi culinaire, les participants doivent réaliser un plat pour 2 personnes avec 10 €. Ou encore, des cours de cuisine sont donnés par une professionnelle de la Banque Alimentaire plusieurs fois par mois.

Mais ce n’est pas que ça l’Agoraé !

L’Agoraé c’est aussi un espace de détente, de lecture et d’échanges. Un endroit où l’on peut troquer des vêtements, des accessoires, des livres, etc. Bref un véritable lieu de vie où l’on se sent bien !

Agoraé Nancy
Coin détente & lecture – Photo prise par Barbara PAUL-FOOS

Alors n’hésitez pas si vous êtes étudiant et que vous pensez pouvoir en bénéficier, renseignez-vous !

Et aussi, pourquoi ne pas rejoindre l’équipe composée d’une dizaine de bénévoles et de deux services civiques ? Il y a plein de projets en cours : mise en place d’expositions temporaires, diversification du lieu… tout est fait pour que l’Agoraé ne soit pas qu’un lieu de passage !

A Nancy : 32, rue Lionnois, proche de la Fac de Pharmacie
Ouverte en moyenne 3 fois par semaine durant de longues plages horaires.
Les horaires sont indiqués sur la page Facebook Agoraé Nancy.

Barbara Paul-Foos

Comments

comments

Agoraé Nancy : étudiant ne rime pas avec repas inconvenants !

par Barbara Paul Foos Temps de lecture : 3 min
0