Avec ce ALLITA, on a assisté à une deuxième qualification au bout de la nuit. Les Portugais s’étaient défaits des Polonais jeudi aux tirs au but, s’en fut de même pour les Allemands. La Squadra Azzura était pourtant revenue dans le match grâce à un penalty alors que la Mannschaft avait frappé la première. Au bout de la nuit et des tirs au but (6-5), l’Allemagne est en demi !

Mannschaft et Squadra s’observent

Le premier quart d’heure de ce ALLITA fut un round d’observation en bonne et due forme. La rencontre aurait pu être lancée à la 27e mais le but de Schweinsteiger (entrée pour palier la sortie de Khedira à la 16e) n’était pas valide. En effet, il a écarté De Sciglio sans ménagement, l’arbitre Monsieur Kassai siffle faute. Il faudra ensuite attendre les derniers instants de cette première mi-temps pour voir deux énormes occasions, une par équipe. À la 42e, Hummels initie l’action, Kroos rate sa frappe, s’ensuit une partie de billard dans la défense italienne. Buffon bloque la tentative de Thomas Müller. 2 minutes plus tard, Bonucci fait une ouverture pour Giaccherini qui centre à ras de terre, mais Boateng est là pour écarter le danger. Sturaro récupère quand même le ballon, mais il passe de peu à côté ! Le score est de 0-0 au bout de 45 minutes, mais on reprend espoir pour la 2nde mi-temps.

2 buts pour la 2e mi-temps

La deuxième période commence bien pour la Mannschaft. À la 55e, Kroos lance Gomez qui remet sur Müller. Il place une frappe puissante du gauche, mais Florenzi met la balle en corner, dans un mouvement acrobatique. Monsieur Kassai se fait ensuite plaisir sur les cartons jaunes, il en donne 3 aux Italiens : Sturaro, De Sciglio et Parolo. De Sciglio le méritait, mais pas les deux autres. Globalement, on n’a pas très bien compris l’arbitrage et la distribution des biscottes, mais l’arbitre a toujours raison paraît-il. À la 65e, Özil marque ! Neuer dégage, les Italiens maîtrisent mal, Gomez trouve Hector qui centre en retrait pour Özil. Buffon ne peut rien faire. À la 68e, le portier de la Squadra Azzura sauve les siens d’une élimination précipitée. Gomez avait pourtant fait une talonnade magnifique. Boateng, qui, jusque-là, avait fait l’Euro parfait commet une boulette internationale. Il faut dire ce qui est, quand même. Quand on veut montrer que l’on ne veut pas faire de faute, on garde les bras plaqués au corps… Bras en l’air dans la surface, on ne comprend toujours pas ce qui s’est passé dans sa tête. Monsieur Kassai n’a pas hésité une seule seconde, penalty. Bonucci se fait un malin plaisir d’égaliser. À la 78e, Allemagne et Italie sont à 1-1. On ne commentera pas la prolongation qui fut sans intérêt.

Mannschaft ALLITA
Bonucci pour l’égalisation italienne.

ALLITA : tirs au but improbables

Dans ce ALLITA, au bout des 120 minutes, le score était de 1-1. Les deux équipes ayant tout donné, leur avenir résidait entre les gants des deux gardiens. Manuel Neuer contre Gianlugi Buffon, cela promettait. Le premier tireur fut Italien, Insigne rentré à la 110e, avait bien lancé la Squadra. Kroos lui répond alors que Buffon était bien parti. Au tour de Zaza, arrivé sur le terrain à la 120e car Chiellini n’en pouvait plus. Il expédie le ballon au-dessus des cages de la Mannschaft. Dans un tel match cela ne sentait plus bon donc pour les Italiens. L’expérimenté Müller se présente alors, sa frappe prise avec un élan trop lent, est repoussé par Buffon. 1 tir au but raté par équipe. Barzagli la met tandis qu’Özil tire sur le poteau. Surprise Pellè, le génial attaquant italien, la rate aussi ! On se dit alors qu’on ne va pas se coucher de si tôt si ça continue ! Ça passe ensuite pour le jeune Draxler, qui a, jusqu’à présent, fait des miracles avec cette Mannschaft. Bonucci auteur du penalty en 2nde mi-temps voit se frappe repoussée par Neuer. L’Allemagne a donc la qualification au bout des pieds, ou plus exactement Schweinsteiger. Après Özil et Müller c’est au tour d’un autre cadre de se prendre les pieds dans le plat ou plutôt dans les nuages… Personne n’a l’air de vouloir gagner cette séance ! Giaccherini la met, Hummels aussi, Parolo c’est bueno, Kimmich aussich ainsi va pour De Sciglio puis Boateng. Il faut attendre l’arrêt de Neuer sur le tir de Darmian et la frappe réussie d’Hector pour voir l’Italie vaciller.

Mannschaft ALLITA
Neuer et Buffon deux gardiens de grande classe.

ALLITA : auf wiedersehen Squadra, guten tag Mannschaft

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 3 min
0