Comme tout le monde, nous nous étions demandé quand Andy Murray serait-il n°1 ? Avec les Masters 1000 de Paris Bercy, c’est chose faite ! Après l’élimination précoce, en quarts, de Novak Djokovic, la voie était libre pour l’Écossais. La place de leader était déjà acquise avant la finale, mais Andy a démontré qu’il était le patron en remportant aussi le tournoi.

Andy dit oui à Bercy

Andy l’a fait ! Arrivé dans ce tournoi n°2 mondial, il en ressort n°1 au classement ATP, mais aussi, vainqueur de son 1er Masters de Bercy. Pour vaincre John Isner, il lui aura fallu 2h17 dans une finale qui aura été quelque peu disputée. N’ayant pas eu à jouer de demies, suite au forfait de Raonic, l’Écossais arrivait dans ce match frais et dispo. Ironie du sort, Andy Murray débute la rencontre sur une double faute. Il gagnera quand même son 1er jeu de service, mais fera par la suite plus de doubles fautes que son adversaire. John Isner claque des aces, mais sa mobilité est un réel handicap. Le tout nouveau n°1 break à 4-2 et alors que l’Américain aurait pu débreaker, c’est l’Écossais qui reste devant à 5-2. Le premier set est conclu par ce dernier en 36 minutes. Dans le 2e set, Isner rate l’occasion de prendre le service de Murray. Andy, est pris 0-40 sur son service, mais revient à 40-40 avant d’égaliser à 4 partout. Par la suite, les deux joueurs gagnent chacun leur service et le set se conclue donc au tie-break. Isner, toujours impressionnant avec ses aces, arrive donc à obtenir 3 balles de sets. Même si Murray ne se laisse pas faire, il laisse le deuxième set à son adversaire 6-4. Dans le 3e set, Isner offre par 2 fois une balle de break à Murray, mais conserve quand même son service. Le set est donné par l’Américain à l’Écossais qui n’a pas eu à servir pour gagner. Le passing d’Andy a obligé John à mettre la balle dans le filet.

Bercy Andy
John Isner n’aura rien pu faire pour sa 1e finale à Bercy. MIGUEL MEDINA / AFP

Paris ne sourit pas aux Frenchies

Jeudi, à Paris, le tableau français était plutôt positif avec 4 qualifiés pour les huitièmes de finales du Masters 1000 de Bercy. Un bon bilan, car on n’avait pas fait mieux depuis 2009, où ils étaient 5. Richard Gasquet n’a malheureusement pas résisté face à Jack Sock. Même si le Français a réussi à ravir le 2e set, il s’incline en 2h02 (6-2/3-6/7-5). Andy Murray a disposé de Lucas Pouille en 2 petits sets 6-3/6-0. Le tarif est le même pour Gilles Simon, Berdych gagne les 2 sets de la rencontre. Le seul survivant s’appelle Jo-Wilfried Tsonga qui après s’être fait balayer 6-0 dans le premier set s’est bien repris. Il remporte le 2e 6-3 et le 3e 7-6. Le parcours du Manceau s’arrête en quart de finale à Paris Bercy. Il tombe sur plus fort que lui en la personne de Milos Raonic. Le Canadien très solide gagne le match 6-2/7-6.

Alors que le sort était jeté en simple, on aurait pu y croire en double ! Dimanche 6 novembre, Pierre Hugues Herbert et Nicolas Mahut était en finale face à Henri Kontinen et John Peers. Il aura fallu 35 minutes aux Français pour perdre le 1er set 6-4. Alors que l’on croyait le deuxième set en bonne voie, les adversaires poussent et accrochent le tie-break. Les Français ont recollé au score à 3-3, alors que la paire, Henri Kontinen et John Peers, avait pris rapidement l’avantage (3-1). Puis ils se sont démarqués à 7-3 et concluent la rencontre sur 3 balles de match. 6-4, 3-6, 10-6 score final. Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert disputaient à Paris leur 7e finale de la saison et c’est seulement leur 2e défaite.

Andy Bercy
Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert battus en finale. (F. Faugere/L’Equipe)

Andy n°1 aux Masters de Paris Bercy

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 3 min
0