Le choc de Ligue des champions, cette semaine était sans conteste ARSPSG ! Après Monaco mardi, c’est au tour du club de la capitale de se qualifier pour la suite de la compétition. La place de premier du groupe se jouait entre les deux équipes et, à part grosse surprise à Ludogorets, les Parisiens ont pris la bonne option. Retour sur un match un peu étrange où les 22 joueurs se sont quittés sur une égalité 2-2.

ARSPSG : avantage aux Parisiens

Si les journalistes se doivent d’être objectifs et ne pas céder aux louanges dès qu’il s’agit d’une équipe française, on peut, sans prendre de risques, dire que les Parisiens auraient dû remporter ce ARSPSG. Globalement, on aura très peu vu les Gunners dans cette rencontre… Le PSG tente sa chance pour la première fois au quart d’heure de jeu. Lucas tire le corner et trouve la tête de Cavani qui manque sa reprise, heureusement pour lui, Thiago Silva se trouvait là, mais Gibbs sauve le coup pour les Gunners. Qu’à cela ne tienne, le but arrive seulement 4 minutes plus tard par l’Uruguayen. On notera sur cette ouverture du score, le magnifique travail de Blaise Matuidi pour la passe décisive. La deuxième période de ce ARSPSG, est un peu moins favorable aux homme d’Emery, mais ils parviennent tout de même à se mobiliser. À la 54e, sur coup franc, la frappe de Lucas vient heurter la transversale d’Ospina, les Gunners sont chanceux, car leur gardien était totalement battu. En fin de rencontre, les Parisiens arrachent le match nul grâce à Lucas. Si, à la 77e, le but est accordé par l’UEFA à Iwobi, la tête du Brésilien est sans conteste ce qui aura amené le csc. Il est dommage que Cavani fasse du Cavani en vendangeant deux occasions de suite (78e, 81e) qui auraient permis à ses hommes de remporter ce ARSPSG.

ARSPSG Parisiens
Cavani qui célèbre son but.

Le réalisme des Gunners

Les hommes d’Arsène Wenger n’ont pas été brillants, mais comme toute bonne équipe anglaise, ils ont su faire face à l’adversité. Alors que les supporters Parisiens les avaient enterrés, en première mi-temps, ils égalisent. Sur une même deux énormes boulettes de Krychowiak sur Sanchez, l’arbitre siffle penalty. Giroud transforme et ça fait 1-1 à la pause. Au retour des vestiaires, les Anglais semblent avoir remis les pendules à l’heure et se montrent plus agressifs. C’est à l’heure de jeu que les Gunners prennent la tête. Ironie du sort, c’est avec un but contre son camp de Marco Verratti. Ramsey frappe, Marquinhos repousse, mais sur son coéquipier qui voit la balle rebondir sur sa jambe et tromper Areola.

ARSPSG Parisiens
Olivier Giroud auteur du penalty.

ARSPSG : Parisiens et Gunners se quittent bons amis

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 2 min
0