Il y aura au moins un club français en quarts de finale de la Ligue des Champions. Le PSG a subi une remontada historique, Monaco, elle a été solide. Dans ce ASMMCI, les joueurs de la principauté n’avaient qu’à gagner par 2 buts d’écarts. Comme 2-0, aurait été trop facile, ils ont poussé jusqu’au 3-1. L’aller avait été fou, le retour moins, mais ça passe.

Les Monégasques sur leur rocher

La première mi-temps de ce ASMMCI a été parfaite du côté monégasque. À la 7e, Mbappé est lancé par Valère Germain, il se retrouve face à Caballero, mais le gardien des Citizens à la main ferme. Ce n’est que partie remise puisqu’il débloque le compteur monégasque seulement une minute plus tard. Le centre de Mendy est repoussé par Stones, le ballon revient sur Bernardo Silva qui centre, Mbappé intervient et marque du pied droit. Il aurait pu doubler la mise assez rapidement, mais son but à la 16e est refusé logiquement pour un hors-jeu. Les Monégasques semblent alors bien en jambes dans ce premier quart d’heure. À la 18e, Valère Germain décroche une frappe qui malheureusement est au-dessus de la transversale. Le second but intervient à la 29e minute. Lemar s’appuie sur Mendy qui centre pour la reprise du pied droit de Fabinho. Lemar, excentré sur la droite, fait une tentative à la 35e, sans succès. Les Monégasques temporisent ensuite pendant les 10 dernières minutes.

ASMMCI : Les Citizens à l’assaut

Pep Guardiola a dû bien s’énerver à la pause de ce ASMMCI en témoigne le changement direct de jeu des Citizens. À la 51e, Subasic anticipe bien, mais David Silva s’était montré très dangereux. 6 minutes plus tard, il faut Andrea Raggi pour sauver Monaco d’un but. Raheem Sterling avait bien servi Sergio Agüero. Ça continue à pousser côté mancunien puisqu’à la 62e, Sané offre un sublime centre pour Agüero qui rate une bonne occasion. S’il fallait remercier un homme côté ASM, ça serait le gardien. Agüero à la 65e, était là, mais le portier a sauvé une fois de plus son équipe en sortant au bon moment. Toutefois, devant la domination anglaise, ce qui devait arriver arriva… À la 71e, Leroy Sané, auteur d’un match splendide, inscrit le but qui fait mal aux joueurs de Jardim. Subasic avait pourtant repoussé le tir, mais les défenseurs n’ont pas récupéré le ballon, et c’est Sané qui l’a fait. C’était peut-être le bon moment pour prendre le but, vu la domination que subissait Monaco. Avec encore 20 minutes à jouer, les petits princes pouvaient le faire. Ils n’auront pas mis longtemps pour se remettre de ce coup sur la tête. C’est Tiémoué Bakayoko, à la 77e, qui donne la qualification à son équipe. Lemar brosse un coup franc de toute beauté et Bakayoko place une tête plongeante, Caballero ne peut rien faire.

ASMMCI : Monaco en quarts de finale de la Ligue des Champions !

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 2 min
0