Entre la Ligue des Champions et l’Europa League, il faut avoir le cœur bien accroché côté supporter français ! Après la qualification hier de Monaco, c’est au tour de Lyon d’atteindre les quarts. Alors qu’à l’aller le jeu lyonnais avait été nettement meilleur, ils se sont désunis dans cet ASROL. Les Gones perdent 2-1, mais assurent l’essentiel grâce à ce but à l’extérieur. Retour sur un match qui aura donné des sueurs froides jusqu’au bout.

ASROL : 1 partout la balle au centre

Le début de cet ASROL ressemble à s’y méprendre au match aller, les Lyonnais ne sont pas en place. Dès la 6e, Lopes est obligé de sortir une parade ! De Rossi frappe un corner, Rüdiger frappe en pivot, mais trouve la transversale. Ce n’est pas fini puisque le ballon revient sur Salah et Lopes dévie en corner. Situation tout aussi dangereuse à la 12e : Peres lance Salah, mais le portier de l’OL fait encore une bonne sortie. Les Lyonnais s’en sortent donc plutôt bien, car ils sont sous pression. Passé le quart d’heure de jeu, ils vont même marquer ! Valbuena brosse un bon coup-franc, Diakhaby trompe Alisson de la tête. Toute ressemblance avec le match aller n’est pas fortuite. Malheureusement, l’égalisation romaine arrive seulement deux minutes après. De Rossi frappe un coup-franc, Strootman reprend et trompe cette fois Lopes. Après la minute infirmerie où l’on s’est inquiété pour le gardien lyonnais, à la 24e, c’est Diakhaby qui semble souffrir. Le jeu reprend quand même et le buteur français est toujours là. À la 35e, la frappe de Nainggolan frôle le montant de Lopes. Le portier de l’OL aura été tout bonnement héroïque dans cette rencontre. Strootman (41e) attaque, Lopes est là et par deux fois ! Dans le temps additionnel de cette mi-temps, les Romains poussent toujours, la frappe de Dzeko est bien interceptée par Lopes.

Plier, mais ne pas rompre

Le retour des vestiaires n’est pas forcément bénéfique aux Lyonnais. À la 47e, Nainggolan frappe de la tête, à première vue, elle trouve le poteau, mais en fait, c’est bien Lopes qui la sort ! 1er avertissement sans frais de la seconde période. On pourra aussi s’inquiéter des ratés lyonnais. À la 54e, Cornet adresse un beau centre à Valbuena qui prend mal le ballon, sa frappe passe largement au-dessus. L’heure de jeu arrive et le but romain tombe. Enfin Romain… El Shaarawy centre fort devant le but, incompréhension entre Jallet et Tousart, le dernier marque contre son camp. 4 minutes plus tard, la frappe de l’Égyptien est trop croisée et Lyon peut s’estimer heureux. Juste après cette action, encore un raté côté lyonnais. Morel centre en retrait pour Cornet qui envoie le ballon dans les travées du stade. À la 74e, le couperet aurait pu tomber pour les hommes de Génésio, mais l’arbitre déclare le but non valable pour un hors-jeu. La combinaison El Shaarawy-Dzeko semblait valable, mais bon… Les supporters des Gones attendent la réaction, car ils ont peur. Tolisso essaye à la 77e d’une frappe enroulée vraiment pas mal, mais Alisson détourne en corner. 85e, Cornet n’arrive toujours pas à délivrer son équipe. Les Lyonnais ne réussissent pas et les Romains eux poussent ! À la 92e, Rüdiger sert Perotti qui centre, Dzeko reprend de la tête, mais c’est au-dessus. La minute suivante Fekir frappe, mais Alisson détourne en corner. 2 minutes plus tard, Totti tire un corner, et Jallet contre la frappe d’El Shaarawy. À 2-1 dans cet ASROL, les Français sont qualifiés. Ils auront tenu les 5 minutes du temps additionnel.

Comments

comments

ASROL : Lyon asphyxié parvient à se qualifier

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 2 min
0