Alors que la première demi-finale de Ligue des champions entre le Real et City était d’un ennui mortel, la deuxième a ravi les amateurs de football. Dans un stade Vicente Calderón, paré de ses plus belles couleurs, les joueurs de l’Atleti ont gagné 1-0 contre le Bayern, au bout de l’effort. Le match retour, la semaine prochaine promet déjà !

¡Aúpa Atleti!

La première mi-temps a été dominée majoritairement par l’Atleti. Dès la 3e minute on a pu voir que Saúl Niguez était bien en jambe. Du pied gauche son tir à l’entrée de la surface est bien capté par le portier Manuel Neuer. 3 minutes plus tard, c’est notre petit français, Antoine Griezmann qui frappe dans un Allemand de passage. 8e minute, Torres s’essaye, il crochète David Alaba mais écrase sa frappe pied gauche, Neuer est encore dessus. Après ce petit entrainement, le but arrive enfin ! Á la 11e minute, Saúl marque le but de l’année : tout seul il élimine 3 joueurs du Bayern, fixe Alaba, enroule pied gauche et BAM, Neuer n’a rien pu faire ! Splendide ! Entre la 26e et la 29e, Antoine Griezmann a quelques occasions, il est bien lancé en profondeur mais les Bavarois couvrent bien le joueur.

Atleti Bayern
Saúl Niguez, heureux après son magnifique but.

L’Altleti aura quand même souffert 25 minutes, mais la magie Diego Simeone c’est que même si son équipe est mal, elle tient ! Sur les quelques attaques du Bayern la défense n’a pas forcément été toujours exemplaire mais ce n’était pas grave, Jan Oblak était là. Les supporters des Colchoneros auraient aussi aimé que la frappe de Torres à la 75e rentre. Il faut dire que son enchaînement extérieur pied droit aurait pu concurrencer le but de son coéquipier en première mi-temps.

Le réveil tardif du Bayern

En 2e mi-temps, le Bayern, inexistant ou presque jusque-là, joue enfin ! Dès la 46e, les Allemands se signalent aux Espagnols par un corner. Dans la foulée, Robert Lewandowski, qui n’avait rien encore pu montrer, se révèle. Á la 54e, Vicente Calderón, retient son souffle sur le tir pied gauche de David Alaba ! Oblak est battu, mais merci la transversale. 2 minutes plus tard encore un coup de chaud… Douglas Costa frappe un beau corner, Javi Martinez place sa tête, mais cette fois le gardien de l’Atleti est à la parade ! Entre la 46e et la 74, les Munichois développent enfin leur jeu et font très peur. En témoigne la très belle frappe d’Arturo Vidal, pied droit, en direction de la lucarne, repoussée par Jan Oblak (74e). Dans les 10 dernières minutes, Costa et Alaba font des tentatives sans succès. Du côté du Bayern les joueurs en forme s’appelaient David Alaba, Costa et Coman.

Atleti-Bayern : un match à sensations

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 2 min
1