Dernières publications

Kiss & Cry est le premier long-métrage de fiction de Lila Pinell et Chloé Mahieu. L’idée leur est venue après avoir réalisé, en 2012, un court-métrage sur le patin intitulé : Boucle piqué. Dans ce film, on suit le quotidien de Sarah, adolescente de 15 ans à Colmar et patineuse professionnelle en devenir. Une bonne histoire, mais trop courte (1h18).

Michael Cuesta, réalisateur de Secret d’Etat, continue dans l’espionnage avec le film American Assassin. Cette fois, il adapte l’œuvre du romancier à succès Vince Flynn. American Assassin est le préquel de la saga littéraire, où on apprend comment Mitch Rapp devient un agent de la CIA. Si le film connaît la même réussite, Dylan O’Brien pourrait devenir le héros d’une véritable franchise. Retour sur un film d’action qui plaît et dérange…

Dans le dernier film de Doug Liman, Barry Seal : American Traffic, Tom Cruise joue un pilote un peu spécial. Le long-métrage raconte l’histoire vraie, d’un homme qui aura travaillé à la fois pour le gouvernement et le cartel de Medellín. Arnaqueur, trafiquant de drogue, père de famille, Barry Seal était tout ça à la fois. Le réalisateur replace la petite histoire de Seal dans la grande, celle de l’Oncle Sam et nous fait découvrir un pan des 70’s.

Le 13 septembre sortait, aux éditions Flammarion, le nouveau roman de Thomas Raphaël : J’aime le sexe mais je préfère la pizza. L’auteur se dévoile de façon pudique et drôle, mais véritablement sans tabou : « Ce que j’aime avec ce livre c’est partager une forme d’excitation qu’il y a à dominer nos vies en les racontant ». J’aime le sexe mais je préfère la pizza, nous fait penser au film Le premier jour du reste de ta vie. L’histoire raconte les moments fondateurs de la vie du romancier avec nostalgie et bienveillance.

Pour Mia aussi c’est la rentrée et elle est loin d’être de tout repos ! Alors qu’on l’avait quitté sur de belles promesses en août, voilà que le mois de septembre assombrit quelque peu ses perspectives. Audrey Carlan propose avec ce tome une histoire vraiment inédite puisque la jeune femme n’aura pas de client. Elle aura bien d’autres choses en tête…

« Lorsque je raconte notre aventure à nos amis, je commence souvent par affirmer que si un producteur imprudent voulait en faire un film, les spectateurs blasés ne s’y laisseraient pas émouvoir. Les ficelles mélodramatiques s’avérant trop grosses pour être plausibles. Et puis un jour, une amie m’a objecté : Un film non, mais pourquoi pas un livre ? ». Jacques Enaux termine son roman Amoursky boulevard par ses mots comme pour prévenir son lectorat. L’histoire qu’il raconte est en effet la sienne et les éditions de la Rémanence ont bien fait de la lui laisser compter. Ce conducteur de train dévoile une épopée incroyablement drôle et romantique comme pour nous rappeler que les contes de fées peuvent exister.

Avec Wind River, Taylor Sheridan boucle sa trilogie sur la frontière américaine moderne, commencée avec Sicario et Comancheria. Après avoir été scénariste dans les deux premiers il devient réalisateur pour le dernier. Dans le froid du Wyoming, le pisteur Cory Lambert (Jeremy Renner) assiste l’agent du FBI Jane Banner (Elizabeth Olsen), à élucider le meurtre d’une jeune femme. Ce thriller a le mérite de réussir à la fois à nous émerveiller visuellement par la beauté de ses scènes et à nous faire frémir avec son ton cru.

La rentrée littéraire continue et cette fois nous allons faire un tour chez Plon. Le premier roman de Meena Kandasamy, La colère de Kurathi Amman, est sorti hier. L’auteure nous amène en Inde, dans le petit village de Kilvenmani. Elle nous raconte l’histoire tragique du « plus grand massacre lié aux castes jamais connu en Inde ». Au-delà de ce récit d’évènements datant de Noël 1968, la jeune femme nous donne sa recette d’écriture.

Atomic Blonde, du réalisateur David Leitch, est un film basé sur le roman graphique The Coldest City d’Antony Johnston et Sam Hart. Lorraine Broughton, agent du MI6 doit se rendre en plein Berlin pour récupérer une liste et coincer le double espion Satchel. Porté par une Charlize Theron dans la forme de sa vie et un James McAvoy presque aussi spécial que dans Split, ce film percute par sa bande son tout autant que par sa baston.

Du 21 juin au 18 septembre 2017, le musée national des arts asiatiques aussi appelé musée Guimet abrite l’exposition 113 Ors d’Asie. L’exposition présente 113 œuvres : des sculptures, bijoux, poteries ou vêtements, ayant tous en commun le métal le plus précieux. La collection est tout aussi vaste que l’édifice qui l’héberge, situé à 2 pas de la tour Eiffel.

Le championnat du monde de London 2017 promettait dès le début d’être spécial. En effet, en athlétisme, c’était la fin programmée de 2 champions : Mo Farah et la légende Usain Bolt. Rien ne s’est passé comme prévu pour la foudre. On aura donc souffert avec le Jamaïcain, rêvé avec deux jeunes Français (PAB et Mayer), rigolé avec la mascotte, et découvert des athlètes. Retour sur ces moments de sport qui font vibrer.

Sleepless de Baran bo Odar est le remake de Nuit Blanche, film français sorti en 2011, réalisé par Frédéric Jardin et avec Tomer Sisley. Ici Jamie Foxx est le flic corrompu qui va tout faire pour sauver son fils d’un baron de la drogue tout cela en ayant sur le dos les affaires internes et la pugnace Jennifer Bryant interprétée par Michelle Monaghan.

Après la trilogie de Sam Raimi et les deux Amazing Spider-Man de Marc Webb c’est au tour de Jon Watts de réaliser son propre film sur l’homme araignée. Dans ce film, le héros, joué par Tom Holland, a 15 ans et combat le vilain Vautour. Parfaitement intégré au Marvel Universe, le nouveau Spider-Man va tout tenter pour impressionner son mentor Tony Stark. Fun et léger, ce volet, qui relève plus du teen moovie que du véritable film d’action, rafraîchît considérablement une saga qui commençait à s’essouffler. Retour sur un film qui manie l’art du juste équilibre.

7 ans après le premier Moi, Moche et Méchant, on retrouve toujours Pierre Coffin à la réalisation du 3e opus. Dans ce dernier film, Gru rencontre son jumeau Dru et combat le vilain Balthazar Bratt. En général les seconds volets sont moins bons que les premiers, et le 3e n’en parlons pas, alors que vaut cette cuvée 3.0 ? Autant le 2e avait paru long & lent, à mes yeux, autant ici la musique entraîne autant que la plongée so funky dans les 80’s.

Ce mois-ci, les fans de Mia seront gâtés, le 6 juillet sort en librairie deux tomes à la fois. En effet, vous pourrez passer l’été complet avec Calendar Girl. Pour notre escorte pas de vacances, mais de grands chamboulements à prévoir. Après le mois de juillet, à Miami et d’août à Dallas, rien ne sera plus pareil dans la vie de Miss Saunders…

Le réalisateur Colm McCarthy s’est inspiré d’une nouvelle du romancier Mike Carey pour se lancer dans The Last Girl. 10 ans après qu’un fléau ait décimé l’Angleterre, les survivants se protègent comme ils peuvent des Affams (humains transformés en zombies par un champignon). Dans ce cadre là, le film raconte l’histoire d’une base militaire où vivent des enfants infectés, mais dotés de capacités particulières. Le réalisateur signe ici un film de zombie assez gore, mais différent à l’image de James Mangold avec Logan.

Mercredi, est sortie, chez Pygmalion : Celle qui murmurait à l’oreille du mec en costard de Laetitia Constant. 295 pages où Fauve raconte son métier de chuchoteuse pour chevaux, fait face à l’expulsion à cause d’un projet immobilier gigantesque et trouve l’amour ! Un brin de romance, un soupçon d’originalité, beaucoup d’humour : un bon roman pour l’été.

Du 27 avril au 13 août 2017, le musée de la mode expose la garde-robe de Dalida. Pour le trentième anniversaire de la disparition de la chanteuse, le Palais Galliera rend hommage à cette icône glamour, en dévoilant ses plus belles tenues de ville comme de scène.

2 sur 1212310»