Après la très belle affiche LIVROM de mardi, qui s’est conclue par une victoire des Reds 5-2, ce BAYRMA était attendu. La confrontation entre deux équipes, qui se connaissent très bien en Ligue des Champions, a tenu toutes ses promesses. Bien que moins prolifique niveau but, l’intensité n’a pas manqué ! Les hommes de Zinedine Zidane ont fait preuve d’une efficacité redoutable contre un Bayern pourtant bien inspiré.

BAYRMA : une première mi-temps à contretemps

La rencontre a démarré sur les chapeaux de roues puisque les Bavarois se signalent à la défense madrilène dès les premières secondes. Lewandowski avait fait un bon centre, mais Müller n’a pas pu reprendre. À la 5e, alerte générale : Robben semble blessé. Trois minutes plus tard, il cède sa place à Thiago Alcantara, coup dur pour l’équipe allemande. Le premier tir cadré de ce BAYRMA est à mettre au crédit de Rafinha, il intervient à la 19e, mais fini dans les gants de Navas. La tempête passée, le Real Madrid se reprend et enchaîne les bonnes actions comme par exemple la frappe de Carvajal à la 23e arrêtée par Ulreich. Alors que les visiteurs semblaient tenir la cadence, ce sont les Allemands qui marquent les premiers ! En effet, Kimmich ouvre le score sur une passe en profondeur de James. Le contre munichois était tout simplement parfait. Après la blessure de Robben en début de partie, les hommes d’Heynckes, vont subir un autre revers avec la sortie de Boateng quelques minutes seulement après le 1er but. Cela ne va pas les empêcher d’avancer et ils vont même au contraire entamer un temps fort. Ribéry est très en forme dans ce BAYRMA : il récupère un centre de Müller pour centrer à nouveau (41e) ou encore fait une bonne passe à Rafinha (42e). Le but de Kimmich était intervenu lors d’une période madrilène et l’égalisation intervient sur un temps fort bavarois. Juste avant la mi-temps, Marcelo marque d’une reprise de volée (44e). Suite à ce but, les joueurs du Bayern auraient pu riposter grâce à deux coups francs très bien dosés par l’ancien de la maison aka James Rodriguez.

La vista madrilène

La seconde période, à l’Allianz Arena, démarre avec un changement côté madrilène : l’entrée d’Asensio à la place d’Isco. À la 51e, on retrouve Ribéry toujours très en forme dans ce BAYRMA. Le Français crochète Casemiro, passe le ballon à Müller, mais Varane est vigilant. Il est présent même un peu trop puisqu’il écope d’un carton jaune quelques minutes plus tard. La combinaison Müller-Lewandowski ne parvient pas à faire mouche et c’est Navas qui récupère le ballon (55e). Un peu dans le même esprit que le premier but avec le beau contre bavarois, c’est au tour des Madrilènes de prendre l’avantage à la 57e. Lucas Vazquez accélère passe à Asensio qui marque d’un tir croisé (1-2). Ribéry ne semble toutefois toujours pas prêt d’abdiquer, on le retrouve à la manœuvre coup sur coup (59e, 63e) et heureusement que Navas est là pour capter le ballon ! Le niveau de jeu du n°7 bavarois, dans ce BAYRMA, va sûrement relancer le débat sur son absence en Équipe de France, comme celle de Karim Benzema… La balle d’égalisation aurait pu intervenir à la 67e, mais Lewandowski et Müller se gênent pour reprendre le centre de Kimmich. Ronaldo plutôt invisible dans ce match inscrit un but à la 71e, mais logiquement refusé pour une main. Benzema non plus n’arrivera pas à aggraver le score grâce à un Ulreich attentif (77e). Navas, fautif sur le premier but du Bayern, montre à la fin de la rencontre que Zidane peut quand même compter sur lui en contenant les assauts (88e, 94e). Score final : 1-2.

BAYRMA : Le Réal en taille patron à l’Allianz Arena

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 3 min
0