Beyond the Mountains and Hills (Me’Ever Laharim Vehagvaot) est un film israélien d’Eran Kolirin sélectionné dans la catégorie un certain regard du Festival de Cannes 2016.

David (Alon Pdut) est un père de famille récemment retraité de l’armée. Il se retrouve donc au quotidien dans sa famille qu’il a eu tendance à délaisser. Ses deux enfants et sa femme ont pris l’habitude de vivre sans grande unité et solidarité. Au fil du film, nous suivons cette famille qui se perd dans un pays lui-même en quête d’une unité.

Beyond the Mountains and Hills Israël
July August Productions

La vie quotidienne en Israël

Beyond the Mountains and Hills est tout à fait le genre de film que l’on va voir pour la découverte. Le résumé annonçait une famille victime des « forces obscures d’Israël », ce qui laissait présager un parti pris de la part du réalisateur de nous montrer les dessous d’un pays pas toujours bien connu. Pourtant, seulement quelques manifestions ainsi que le terrorisme sont évoqués, et les problèmes de la famille ne semblent absolument pas toujours venir de leur pays.

En effet, nous sommes face à une famille totalement déliée. Les deux adolescents frères et sœurs passent davantage de temps sur leurs écrans ou dans les rues plutôt qu’à dialoguer, ce qui, jusque-là, n’a absolument rien de typique à Israël ! Seuls les réseaux de terrorismes développés grâce à internet font vraiment partie des « forces obscures » que l’on nous avait annoncées.

Beyond the Mountains and Hills Israël
July August Productions

Coupables ou victimes ?

Finalement, la vraie force obscure au centre du film, c’est le sentiment de culpabilité. Chaque membre de la famille dérape de son côté dans des domaines différents, même si les histoires finissent par s’entrecroiser. Par exemple, la mère de famille professeure en lycée joue aux MILF et commet un adultère avec un élève, ce qui aura des répercussions sur la violence de son fils adolescent. Mais les membres de cette famille sont pourtant pratiquement tout le temps filmés à part, sauf à la fin du film assez énigmatique où ils sont enfin réunis.

Quelques incompréhensions demeurent après la sortie du film. Par exemple, pourquoi le réalisateur insiste particulièrement sur la fille de David (Mili Eshet), notamment dans les plans sur ses regards caméra en début et fin de film ? Une histoire sur la réussite ratée de David est également en filigrane le long du film, mais elle mériterait aussi d’être peut-être plus exploitée, on voit juste qu’il essaye d’exercer en vente et marketing, mais qu’il est un piètre vendeur à cause de son manque de charisme. On reste donc légèrement sur notre fin, malgré une idée de base plus qu’intéressante !

Sortie du film prochainement

Beyond the Mountains and Hills, zoom sur une famille israélienne…

par Laurène Thiéry Temps de lecture : 2 min
0