Samedi 21 mars au Théâtre du Gymnase avait lieu la finale du 4ème Campus Comedy Tour. Séance de rattrapage du concours et de la finale.

Campus Comedy Tour

L’organisation du Campus Comedy Tour

Petit rappel pour ceux qui ne connaîtraient pas le Campus Comedy Tour. Le Campus Comedy Tour, c’est 30 écoles, 200 000 étudiants concernés, 3 mois de spectacles dans les écoles partenaires et un concours vidéo… Le tout menant à une finale qui a pour but d’élire « l’étudiant le plus drôle de France ».

Cette année, le Campus Comedy Tour s’est implanté dans les écoles partenaires d’octobre à décembre. Les spectacles sont à chaque fois des succès au sein des campus. Le secret de la réussite ? Des étudiants motivés, bien sûr, mais surtout une organisation exceptionnelle du Campus Comedy Tour qui consiste à réunir de grands humoristes (comme par exemple Maxime Gasteuil, Kyan Khojandi, Pierre Croce…) lors des soirées pour ainsi attirer un maximum d’étudiants tout en ravissant les humoristes, enchantés de jouer devant un nouveau public et un amphithéâtre comble.

Ensuite, la sélection des étudiants se fait à partir d’un jury ainsi que d’un concours vidéo. Un étudiant a ainsi l’occasion d’être élu par les votes du public et être directement sélectionné pour la grande finale. Les 4 autres sont élus par un jury de professionnels du Campus Comedy Tour. Une organisation de qualité qui mène donc tout logiquement à un show plus que bien ficelé. Mais revenons à la naissance de ce projet plus qu’ambitieux.

La genèse d’un concours ambitieux

Le principe est parti d’une « folie », nous rappelle Benjamin Demay, créateur du concours il y a maintenant 4 ans : « Je me suis fait une remarque : tous les humoristes ont fait des écoles de commerce, ou des écoles d’ingénieurs ou des facs, parce qu’en France, tu fais des études avant de faire ce que tu veux, et pour rassurer tes parents ! Sauf qu’un jour, ils se sont tous dit que les études n’étaient pas faites pour eux, qu’ils voulaient monter sur scène. Donc à l’heure actuelle, il doit forcément y avoir des étudiants qui ont le même raisonnement… L’idée, c’est de découvrir la pépite qui se cache dans ces universités !« 

À seulement 24 ans, Benjamin est un producteur fondateur de Varion Productions et accessoirement un ancien élève de l’ESC Dijon, école aujourd’hui partenaire du concours. Organisateur et créateur du concours, il s’est confié à nous pour nous raconter la genèse du projet. Après un stage au célèbre festival Juste Pour Rire où il s’occupait de Kev Adams et du Comte de Bouderbala, Benjamin fait venir les deux humoristes pour un évènement à son école. Face à son succès et aux étudiants ravis, Benjamin décide six mois plus tard, alors qu’il n’arrivait pas à trouver de stage en production, de reproduire ce type de soirée humoristique dans d’autres écoles. « J’avais un peu la folie des grandeurs : on va faire une finale à Paris, on va élire l’étudiant le plus drôle de France… Et cette folie a eu raison !« 

Des spectacles dans les écoles rondement menés, des invités de marque comme Kheiron, Thomas VDB ou Ben, ainsi qu’un jury prestigieux… Benjamin réalise avec son équipe un travail de longue haleine pour réaliser un tel concours. Si la billetterie permet de payer cette soirée avec de tels humoristes, Benjamin nous précise que « le jury vient de manière amicale, c’est des gens avec qui je travaille à longueur d’année qui me font l’honneur d’être dans ce jury, mais ne demandent pas d’argent. » Par ailleurs, les humoristes prennent également beaucoup de plaisir à participer au concours, à la fois car se sont des amis, mais aussi car cela leur permet de faire des nouvelles salles (en l’occurrence, dans des amphis d’écoles !) et donc d’acquérir un nouveau public. « C’est mon travail à longueur d’année d’entretenir ce réseau-là et faire en sorte que les humoristes aiment venir au Campus Comedy Tour «  déclare Benjamin.

Un show d’anthologie

Campus Comedy TourRien que l’affiche des humoristes invités promettait une belle soirée. Kheiron à la présentation, suivi de Jarry, Maxime Gasteuil, Younes & Bambi, Mr. Poulpe, Ben et Thomas VDB en tête d’affiche du concours étudiant. Mais ce n’est pas tout, un jury d’exception était également présent : Jean-Yves De Linarès, producteur des Enfoirés entre autres ; Christophe Meilland, Houlala production ; Isabelle Layer, responsable de repérage de talents pour France Télévisions ; Stéphane Cohen, attaché de presse fondateur d’Impresario ; Didier Fraisse, réalisateur TV ou encore Mo Hadji d’Énorme TV… De quoi mettre les jeunes étudiants humoristes dans le bain du milieu artistique !

C’est Kheiron, le maître de cette cérémonie de la 4ème édition du Campus Comedy Tour qui ouvre la soirée sur un Rap humoristique :  » C’est magnifique il y a des blancs, des Arabes, des noirs, on se croirait à la préfecture !«  Le ton de la soirée est lancé, et après une belle improvisation, c’est le déjanté Jarry qui arrive sur scène pour finir de chauffer le public avec son sketch totalement fou de la majorette. Younes et Bambi, duo connus grâce au Jamel Comedy Club nous présente un sketch sur leurs origines. « L’Arabe et le Juif » finissent donc de chauffer la salle pour accueillir nos étudiants finalistes. Les 800 spectateurs, dont la plupart des étudiants, sont fin prêts à accueillir les cinq humoristes étudiants finalistes. Enfin, sept, puisqu’il y a deux duos sur scène cette année.

Le premier à se lancer est Paul Mirabel, étudiant de l’ESG Management School pour un sketch très stand up. S’en suit alors du premier duo de la soirée, Tristan et Mohamed de l’EM Normandie qui nous proposent un sketch sur la peur de la feuille blanche, puis le deuxième duo de la soirée, Adrien et Maxime de l’IESEG School of Management avec un sketch déjanté entre un psychologue et son patient. C’est ensuite au tour d’Antoine de NEOMA Rouen de présenter un sketch avec l’accent chantant du sud sur la vie des étudiants avec une belle dédicace à sa mère. Enfin, c’est Karim de l’ESTP Paris qui avait été sélectionné par le concours vidéo qui clôture la compétition. Tous les étudiants sont à chaque fois précédés d’humoristes comme Maxime Gasteuil qui nous livre un délicieux sketch sur la province : « C’est vrai, à Saint-Emilion on vit encore au 14ème siècle, on mange du caca, on se roule dans la boue, et on fait des chat-bites toute la journée !« . Mr. Poulpe est aussi présent pour sa première scène et nous livre son CV de manière très originale sur l’air d’Europe, The Final Countdown : « Engagez-moi, dans votre entreprise, vous ne le regretterez pas, la rigueur est de mise !« . Enfin, durant la délibération du jury, c’est au tour de Ben et son humour absurde sur le Tilapia ou encore Thomas VDB et ses aventures sur internet de nous faire rire en attendant les résultats.

Arrive alors le résultat final. Deux prix sont décernés : l’étudiant le plus drôle de France, mais aussi un deuxième prix pour un étudiant humoriste qui aura le privilège de faire la première partie de Jarry à l’Européen. C’est tout d’abord Paul, premier étudiant de la soirée, à gagner le privilège de faire la première partie de Jarry. Vient ensuite « l’étudiant le plus drôle de France » qui se transforme alors cette année en « les étudiants les plus drôles de France » puisqu’il s’agit du duo Adrien et Maxime de l’IESEG School of Management ! Ils gagnent la somme symbolique de 5 000€ qui est censée représenter le coût d’une année en grande école. C’est donc la fin d’une soirée de rire plus que bien ficelée! Saluons encore la drôlissime présentation de Kheiron avec ses punchlines toujours très drôles qui ont su animer 2h30 de spectacle.

Campus Comedy Tour
Photo du Campus Comedy Tour, samedi 21 mars 2015

Face à ce véritable show, nous avons eu envie de demander à Benjamin ce qu’il aimait dans la scène, et en voici sa réponse : « J’aime profondément les artistes et ce qu’ils sont. Moi mon plaisir, c’est ça : voir une salle pleine avec des étudiants qui sont à fond dans leur texte depuis des mois et des humoristes professionnels que j’adore personnellement et aussi au niveau de leur travail, et de créer une belle soirée. C’est un beau théâtre, de belles lumières, un beau maître de cérémonie, c’est de belles choses que j’aime additionner. Mon envie n’est pas de monter sur scène, mais de créer des belles choses. » Et nous le confirmons : c’est réussi !

 

Campus Comedy Tour : Retour sur la 4ème édition

par Laurène Thiéry Temps de lecture : 7 min
2