C’est maintenant que les choses sérieuses commencent. Après avoir maîtrisé les phases de poules, la France entame la phase à élimination directe avec timidité. Avec un début de match compliqué, les experts ont réussi à retrouver ce qui fait leur force pour gagner leur huitième de finale face à de vaillants islandais.

Une première période compliquée pour la France

Les Islandais défendent fort et dressent un mur infranchissable, pour prendre en contre les experts. Et ça marche, au bout de 5 minutes, l’Islande mène 3-0. Karabatic a beau ouvrir le score pour la France, les joueurs tricolores ne semblent pas en mesure d’élever leur niveau de jeu. Le sélectionneur Didier Dinart est obligé de prendre un temps mort pour réveiller ses joueurs, le score étant de 7-4 pour les Islandais. Réaction dans la foulée, les bleus reviennent au score et retrouvent ce qui fait leur force : explosivité, construction de jeu et vitesse des passes et des déplacements. De même, Thierry Omeyer est bien là et nous gratifie de plusieurs arrêts somptueux qui font un bien fou à l’équipe. Au bout de 20 minutes, les Français prennent l’avantage et rentrent au vestiaire sur le score de 14-13.

Le come-back des Experts

La deuxième période est l’exact opposé de la première. Les Français entament tambour battant et veulent couper toute possibilité aux islandais de revenir dans le match. La tactique offensive a changé, on essaye plus de contourner le mur défensif, on le perce par un placement approprié. Et ça marche, les experts font le break et mènent de 5 points : 19-14. Le coup au moral est porté, les Islandais n’arriveront jamais à revenir au score. Les handballeurs français n’ont plus qu’à gérer toute la seconde période, et remettent un dernier coup de force sur la fin du match. Score final 31-25. On a eu peur au début, mais l’équipe de France est bel et bien là, dans son tournoi. Leurs prochains adversaires sont prévenus, ce sera la Suède ou la Biélorussie.

CDM 2017 : La France des Experts monte en température contre l&…

par Christophe Lalevee Temps de lecture : 1 min
0