La cérémonie 2017 des Césars aura vu une multitude de films récompensés : Elle, Divines, Juste la fin du Monde, Ma vie de courgette… Retour sur la 42ème cérémonie de récompense du cinéma français.

Césars toujours mal rythmés, quelques moments qui ressortent

La cérémonie était présentée et rythmée cette année par Jérôme Commandeur. Le pauvre aura eu du mal à mettre du rythme dans la torpeur générale, toujours dû à des moments de blancs entre les sorties des récompensés et l’enchaînement de la soirée. De même, il y a encore ce sentiment que certains sketchs ne sont pas du tout répétés et sont presque improvisés. Dur de faire rire quand on imprime pas un rythme précis (coucou Julie Ferrier, moment tombé à l’eau). Mais ce rythme bizarre permet aussi à certains moments de ressortir, comme quand tout le monde sursaute au moment de la (fausse) annonce de Florian Philippot comme remettant pour le César du meilleur film étranger. Les discours émouvants des deux actrices de Divines et la remise du César du meilleur film documentaire à François Ruffin pour Merci Patron sont aussi les grands moments de la soirée.


Le discours engagé de François Ruffin pour… par CinemaCanalPlus

Une cérémonie d’hommages

Également présent, George Clooney venu recevoir un César d’honneur pour sa carrière, qui sans grande surprise, lance un discours à la fois comique et engagé à l’encontre de Donald Trump. Bien aidé par Jean Dujardin comme traducteur un peu foireux pour rythmer ce moment, on sent dès cet instant le sens américain du rire qui dénote totalement avec ce qu’on à l’habitude de faire en France. Le même Jean Dujardin viendra plus tard faire un discours pour introduire l’hommage de l’académie à celui qui n’était pas venu chercher son César en 1989 et n’a donc jamais pu fouler la scène de la cérémonie. Erreur réparée, Jean-Paul Belmondo, bien que diminué, était présent pour recevoir une très longue standing ovation, à la mesure de son immense carrière.

Des césarisés de tous horizons

Les 42ème Césars ont récompensés un peu tout le monde. Certains multi nommés sont repartis avec presque rien (Frantz : 11 nominations, repart uniquement avec le César de la meilleure photo) et d’autres ressortent grand gagnant comme Divines où Déborah Lukumuena repart avec le césar du meilleur second rôle féminin, la très grande et belle surprise de la soirée. De même, Xavier Dolan repart avec 2 Césars pour le meilleur montage et la meilleure réalisation pour Juste la fin du Monde. Enfin, Isabelle Huppert, sans grande surprise, remporte le César de la meilleure actrice. Le film dans lequel elle joue, Elle, repart également avec le César du meilleur film.

Liste des récompensés :

Meilleur film : Elle de Paul Verhoeven

Meilleur acteur : Gaspard Ulliel dans Juste la fin du Monde

Meilleure actrice : Isabelle Huppert dans Elle

Meilleure réalisation : Xavier Dolan pour Juste la fin du Monde

Meilleur actrice dans un second rôle : Déborah Lukumuena dans Divines

Meilleur acteur dans un second rôle : James Thierrée dans Chocolat

Meilleur espoir féminin : Oulaya Amamra dans Divines

Meilleur espoir masculin : Niels Schneider dans Diamant Noir

Meilleur film étranger : Moi, Daniel Blake de Ken Loach

Meilleur premier film : Divines de Houda Benyamina

Meilleur film d’animation : Ma vie de Courgette de Claude Barras

Meilleur film documentaire : Merci Patron de François Ruffin

Meilleur scénario original : L’effet Aquatique

Meilleure adaptation : Ma vie de Courgette

Meilleur court métrage : Maman(s) de Maïmouna Doucouré et Vers la Tendresse d’Alice Diop

Meilleur court métrage d’animation : Celui qui a deux âmes de Fabrice Luang-Vija

Meilleur photo : Frantz

Meilleurs décors : Chocolat

Meilleurs costumes : La Danseuse

Meilleur montage : Juste la fin du Monde

Meilleur son : L’Odyssée

Meilleure musique originale : Dans les forêts de Sibérie

César d’honneur : George Clooney

Césars 2017 : Pas de grand gagnant mais des surprises

par Christophe Lalevee Temps de lecture : 3 min
0