A l’heure de l’internet, il est devenu essentiel de se construire une e-réputation car avec les réseaux sociaux, tout se sait. Le contrôle de l’information doit donc être beaucoup plus rigoureux et nécessite une réelle gestion de la part des utilisateurs de l’internet grâce notamment à différents outils. Mais les étudiants doivent-ils s’y prendre pour façonner leur e-réputation ? 

Pour répondre à cette question, Anthony et Clément de CV-Etudiant.fr !

Les études supérieures sont pour la plupart des étudiants une période unique de leur vie. C’est aussi à ce moment que les premières expériences professionnelles se construisent : stages, contrats de professionnalisation ou d’apprentissage, expériences à l’étranger ou tout simplement recherche d’un premier emploi à la fin de leur cursus. Mais avant de pouvoir afficher ces nombreuses expériences sur leur CV, les étudiants doivent passer par l’étape « recherche ». Et si la concurrence est rude, il est primordial de s’en démarquer et de se présenter sous son meilleur jour.

L’importance d’une présence sur un réseau social professionnel tel que Yupeek e-reputation personnal Branding

Même en 2015, le recrutement passe encore par de nombreux entretiens professionnels et la remise d’un CV au format papier. Cependant, en amont de cela, la majorité des recruteurs effectuent aujourd’hui leurs premières phases de recherche sur internet. On comprend alors l’importance d’y être présent, et la première étape est d’utiliser la puissance et la qualité d’un réseau social professionnel comme Yupeek. Si la plateforme permet avant tout de se créer un profil en ligne, auquel est rattaché l’ensemble des informations professionnelles (formation, expériences etc.) d’un internaute, elle permet beaucoup plus que cela. Si vous découvrirez les nombreuses fonctionnalités que permet le site en le parcourant, j’ai souhaité mettre en avant l’atout majeur d’un tel outil pour les étudiants : se créer un réseau professionnel de qualité.

En effet, en consultant les nombreuses offres de stage / d’emploi disponibles, et en utilisant la fonctionnalité de recherche du réseau, Yupeek permet de se connecter à de nombreux profils. L’objectif n’est pas d’avoir un réseau étendu à des centaines de connexions, mais de se créer un réseau cohérent et intelligent, en rapport avec votre objectif professionnel : des profils évoluant dans le même secteur ou ayant le même parcours scolaire, ou encore ayant eu une expérience dans une entreprise commune seront autant d’atouts pour un étudiant afin de favoriser sa recherche d’emploi.

Vers une utilisation professionnelle de certains réseaux sociaux tels que Twitter ou Pinterest

Si vous les utilisez pour donner votre avis à vos follower sur le prime du samedi soir sur TF1 ou pour partager vos photos de vacances, pas de panique. C’est pour cela que des réseaux comme Twitter ou Pinterest ont été créés. Cependant, saviez-vous qu’ils peuvent vous servir à asseoir votre e-reputation professionnelle ?

Voici quelques conseils qui vous serviront dans votre utilisation quotidienne de ces réseaux :

  1. Twitter a créé les hashtags : servez-vous en pour rester informé des sujets et des entreprises qui vous passionnent, mais aussi pour faciliter le partage de vos tweets.
  2. En plus de suivre vos influenceurs préférés, suivez aussi toutes les personnalités pour qui vous aimeriez travailler, et n’hésitez pas à les tagger dans vos tweets. Ils se rappelleront de vous lorsque vous les rencontrerez en entretien, et vous et c’est une excellente preuve quevous vous intéressez à ce qu’ils font.
  3. Suivez aussi les marques pour lesquelles vous souhaiteriez travailler : Twitter est un outil d’information instantané : vous serez fier lors de votre entretien de pouvoir parler de la dernière actualité de l’entreprise, que vous avez pu lire sur Twitter quelques heures voire même quelques minutes seulement avant votre rendez-vous.
  4. Maîtrisez vos tweets : il peut parfois être judicieux de garder ce que vous pensez pour vous. Ce que vous tweetez est visible par tous, et donc notamment par vos potentiels recruteurs.

5. Pinterest a été envahi par les entreprises, grâce à ses « boards » : utilisez-les pour montrer ce qui vous passionne, et ainsi avoir un sujet de discussion en plus en entretien


Gérer votre e-reputation sur les moteurs de recherche

Vous n’avez jamais recherché votre prénom + nom dans Google ? Car les recruteurs le font eux. Et il arrive que les résultats qui s’affichent ne soient pas très flatteurs à votre égard. Si votre profil professionnel devrait apparaitre dans les premiers résultats, votre profil Facebook est lui aussi très bien référencé, pensez donc à bien définir vos paramètres de confidentialité. Les autres résultats sont alors généralement divers et variés. Et si certains vous déplaisent ou sont à votre désavantage, il n’existe que trop peu de solutions : il vous faudra les faire redescendre dans les résultats Google, afin qu’ils passent au moins en 2ème page. En effet, peu de recruteurs vont au- delà de la première page de résultats. Pour cela, une seule solution : faire remonter d’autres résultats qui vous concernent. Il vous faut donc créer du contenu : tenez un blog, créez une page Youtube ou investissez d’autres réseaux sociaux, le tout en votre nom pour que ces résultats remontent et occupent toute la première page de résultats.

Tenir un blog

Comme évoqué précédemment, tenir un blog peut tout d’abord vous aider à le référencer afin de faire redescendre les « mauvais » liens qui pourraient vous concerner dans la page de résultats Google. Mais c’est aussi un excellent moyen de parler des sujets qui vous intéressent et de prouver aux recruteurs que ces sujets vous passionnent. Trop d’étudiants négligent encore la section « centres d’intérêt » de leur CV : elle doit vous permettre d’évoquer des sujets moins « sérieux » lors de vos entretiens et de montrer tous les aspects de votre personnalité au recruteur. En effet, pratiquer un sport, une activité associative ou autre met en avant des valeurs recherchées sur le marché du travail. Et tenir un blog doit vous permettre de montrer que vous n’aimez pas simplement la mode ou les voitures car vous lisez quelques magazines par exemple, mais que vous prenez plaisir à décrypter les tendances de ces secteurs au travers d’articles que vous rédigez. Plus qu’une preuve, cela permet également aux recruteurs d’évaluer vos qualités rédactionnelles. N’hésitez donc pas à en créer un, d’autant plus que de nombreux outils existent aujourd’hui pour vous faciliter la création du blog : Blogspot, WordPress, Tumblr etc.

Et si vous n’avez vraiment pas d’inspiration pour écrire, pourquoi ne pas être simplement curateur de contenu ? Vous n’avez qu’à choisir un sujet qui vous plait, à regrouper toutes les news qui le concernent, à les trier, à en sélectionner quelques unes qui vous semblent pertinentes puis à les diffuser via un blog !

Maximiser l’utilisation d’Internet et de ses outils dans une optique de veille et d’information lors de la recherche de stage / d’emploi

Lorsque vous recherchez un stage ou un emploi, vous devez être bien informé de l’actualité de l’entreprise et du secteur dans lequel vous souhaitez postuler. Comme je l’ai évoqué précédemment, les étudiants peuvent tout à fait se servir des réseaux sociaux tels que Twitter pour effectuer une veille sur ces sujets. Mais il existe aujourd’hui des outils très performants qui permettent de faciliter cette veille stratégique. Mention en est un très bon exemple : cette start- up française vous permet de suivre toutes les actualités d’un mot clé précis. Par exemple, si vous souhaitez travailler pour TF1, il vous suffit de rentrer le mot clé TF1 dans l’application et vous serez alerté dès que le mot apparait sur Internet : dans un Tweet, sur un magazine online, dans l’article d’un blog, dans le commentaire d’une vidéo YouTube, en bref, sur tous les supports imaginables. Cela permet ainsi de ne rater aucune information importante concernant l’entreprise qui vous intéresse.

La quantité de données et d’informations à gérer peut vous paraître importante, pour cela, un autre outil existe : Pocket. Cette application vous permet de classer, de gérer et de consulter tous les articles, sites, news que vous n’avez pas eu le temps de lire lorsque vous tombez dessus (possible également hors-ligne).

Si vous diffusez une quantité de contenu qui commence à être importante, via par exemple un compte Facebook, un compte Twitter, un compte Instagram et un compte Google +, il existe aussi des outils qui vous facilitent la vie concernant la diffusion de votre contenu : Buffer vous permet de gérer l’ensemble de vos comptes au moyen d’une seule et même application, de programmer et de multi-diffuser vos publications.

Enfin, il existe dans certains secteurs des sites qui proposent de nombreuses offres de stage / d’emploi disponibles dans ce secteur précis, et qui proposent également un flux d’actualité de qualité : c’est le cas par exemple de la plateforme FashionJobs qui concerne les secteurs de la mode et du luxe ou aussi le Journal des Palaces pour les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration.

Comments

comments

Comment se créer une e-réputation ?

par Lolita Savaroc Temps de lecture : 6 min
0