La première journée des phases de poule de cet EURO 2016 n’a pas épargné certains favoris. Entre ambition assumée, match serré, ambiance surchauffée, voici ce qu’il faut retenir de cette première journée.

Les Anglais sont maudits

Pour leur entrée dans cet Euro 2016, les Anglais étaient favoris contre les Russes. Ils sont néanmoins resté fidèles à eux-mêmes. Un chiffre : 0, jamais l’Angleterre n’a remporté son premier match dans une phase de groupe de l’Euro (5 nuls, 4 défaites). Accroché par de vaillants russes qui y ont cru jusqu’au bout, les Anglais en manque d’efficacité se sont fait rejoindre au pire des moments. Après l’ouverture du score sur coup franc d’Eric Dier (78’), les hommes de Roy Hodgson se sont fait avoir par l’égalisation à la 92e. Rageant, c’était sur l’un des deux seuls tirs cadrés russes de la rencontre.

Les hooligans gâchent l’Euro 2016

Que ce soit dans les rues de Marseille ou dans le stade, la première journée des phases de groupe de cet Euro 2016 a été gâchée par les affrontements entre supporters russes et anglais. L’UEFA exclura la Russie et l’Angleterre en cas de récidives de violence dans les stades. Cet après-midi, les Russes affrontent la Slovaquie au stade Pierre Mauroy de Lille. Tandis que l’Angleterre affrontera leur voisin, le Pays de Galles, victorieux des Slovaques (2-1) jeudi à 15h à Lens. Le Nord a renforcé sa sécurité pour ces deux matchs qualifiés à haut risque. Un match périlleux des autorités face à la violence des hooligans.

À la fin c’est l’Allemagne qui gagne

Victorieux face à l’Ukraine 2-0 (19’ Mustafi, 92’ Schweinsteiger), dimanche dans le groupe C, les Allemands ont encore une fois prouvé qu’ils étaient bien l’un des favoris de cet Euro 2016. Malgré une entame de match poussive, les hommes de Joachim Löw s’en sont remis à un immense Manuel Neuer auteur de plusieurs parades décisives. La défense allemande a également répondu présent lorsque Jérôme Boateng réalisa un sauvetage de grande classe sur sa ligne avant la mi-temps sur une frappe de Konoplyanka. Les Ukrainiens ont agréablement surpris en bousculant cette équipe allemande. Ils seront attendus pour leur dernier match des phases de groupe dans un match bouillant face à la Pologne à Marseille. Ces derniers ont remporté leur premier match tout en maîtrise face à l’Irlande du Nord 1-0 (51’ Milik), prochain adversaire de l’Ukraine jeudi.

Euro 2016 favoris
L’Allemand Mustafi après son but contre l’Ukraine.

L’Espagne et la Croatie assurent l’essentiel pour leur entrée en lice

Les deux favoris de ce groupe D ont remporté leur premier match des phases de groupe de l’Euro 2016. Dans un match fermé où la République Tchèque a résisté 87 minutes aux assauts de la Roja, c’est un but catalan qui a permis à l’Espagne de remporter son premier match. Étincelant durant la rencontre, l’homme du match, Andres Iniesta, adresse un centre parfait pour que son coéquipier en club Gerard Pique qui marque de la tête. L’Espagne tient son rang dans un match maîtrisé face à une équipe Tchèque trop peu existante. Pour la statistique : la possession de balle tchèque fut de 32% dans le match. Ramos & Iniesta ont réussi autant de passes à eux deux (177) que toute l’équipe Tchèque.

Dans l’autre match de ce groupe D, les outsiders Croates ont remporté leur premier match de l’Euro 2016 face à la Turquie grâce à un bijou du madrilène Luka Modric. Nettement dominateur dans le match, les Croates ont touché par trois fois les montants et ont obligé le gardien turc Volkan à plusieurs arrêts impressionnants. Ces derniers sont passés à côté de leur match à l’image de leur maître à jouer Arda Turan invisible durant la rencontre. Prochain rendez-vous pour les Turcs vendredi soir à 21h face à l’Espagne à Nice.

Des Italiens pas favoris, et pourtant…

Dans le choc du groupe E, l’Italie a battu la Belgique 2-0. Pour leur premier match de l’Euro 2016, c’est un score d’école pour une équipe qui a été intraitable en défense. Face à des Belges empruntés à l’image d’Eden Hazard, les Diables Rouges se sont fait punir par le réalisme froid des Italiens. Un premier but de Giaccherini sur une longue ouverture de Bonucci à la 35e. Il aura fallu attendre la 92e pour voir le 2e but italien. Sur un contre assassin mené par un virevoltant Immobile puis un centre parfait de Candreva, Pellè marque dans les arrêts de jeu. La Belgique est dernière de son groupe suite au match de nul de l’Irlande 1-1 face à la Suède. L’Irlande prochain adversaire des hommes de Marc Wilmots samedi à Bordeaux.

favoris Euro 2016
La joie des Italiens après avoir battu les Belges.

Surprises totales dans le groupe F !

Alors qu’on attendait au tournant la 10e équipe du classement FIFA, les Autrichiens se sont inclinés 2-0 face à la Hongrie lors du premier match du groupe F dans ces phases de poule de l’Euro 2016. Face à leur bête noire qu’ils n’ont plus battue depuis plus de 20 ans, les coéquipiers de David Alaba ont payé très cher leur manque d’efficacité. On retiendra aussi le jogging du gardien hongrois qui a amusé les réseaux sociaux. Gabor Kiraly est le plus vieux joueur à disputer un Championnat d’Europe, il n’avait pas le style mais il a été impérial pour assurer l’essentiel : la victoire.

Le dernier match de cette première journée des phases de poule a vu l’Islande réalisé un exploit que personne ne voyait venir. Face à l’armada portugaise emmenée par Cristiano Ronaldo, l’Islande (330 000 habitants) a tenu en échec la Seleçao 1-1. Privé de Quaresma blessé, les Portugais ont buté sur Hannes Halldorsson qui a réussi 8 arrêts dans le match, record pour un gardien dans cet Euro. Le Portugal affrontera l’Autriche, au stade de France, samedi soir, pour l’affiche de ce groupe F.

Notre 11 de la première journée : Neuer, Srna, Chiellini, Bonucci, Guerreiro, Kross, Gunnarsson, Modric, Payet, Iniesta, Milik.

Antoine Martin

EURO 2016 : la première journée des favoris

par La Rédaction Temps de lecture : 4 min
0