L’Euro 2016 a 24 est décidément celui de toutes les folies. Qui sera dans le dernier carré ? C’est la question que tout le monde se pose alors que les quarts commencent ce soir. Petit tour d’horizon des gagnants et des perdants à ce stade de la compétition.

Pologne-Portugal : le match des prolongations

La Pologne fut la première à connaître son destin lors de ces 8es. La qualification pour le dernier carré ne fut pas aussi simple que les supporters auraient pu le penser. Jusqu’à la 82e, le job était fait, tout allait bien. Le but de Blaszczykowski assurait la victoire. Oui mais voilà… voilà que Shaqiri égalise. Le but : un ciseau acrobatique aux seize mètres permet à la Nati d’aller en prolongation. Au terme de cette période, toujours pas de vainqueur, place donc à la séance de tirs aux buts. Xhaka rate pour la Nati et la Pologne se qualifie au bout du suspense dans un match de folie. C’est le 1er quart de finale d’un Euro pour la Pologne.

carré euro
Blaszczykowski marque le 1er but de la rencontre contre la Suisse.

Le Portugal s’est quant à lui qualifié dans un 8e beaucoup moins palpitant. Son adversaire, la Croatie, avait fait grande impression en battant l’Espagne au match précédent, mais elle fut en petite forme face aux Lusitaniens. La première mi-temps fut tout aussi terne que la deuxième et nous amené en prolongations. Quaresma, entré en fin de rencontre, a apporté la solution. Nanni et Ronaldo, peu inspirés jusque-là, peuvent remercier leur compatriote qui marque sur un beau mouvement collectif à la 117e. Les Croates étaient méconnaissables à l’image de Vida qui a loupé quelques jolies occasions.

RDV à 21h, mais attendons minuit pour savoir qui sera dans le dernier carré.

Galles-Belgique : qui dans le dernier carré de cet Euro ?

De l’empire britannique, il ne reste plus que les Gallois, ironique, non ? C’est triste, hélas, nous ne verrons plus nos copains, les supporters Irlandais. Du Nord au Sud, les deux équipes ont été éliminées. Galles-Irlande du Nord, fut encore un match de l’Euro qui ne fut pas des plus passionnant. On a pu constater que l’ambiance était nettement plus forte côté gradin que côté pelouse ! Malheureusement, les Irlandais n’ont pas eu de chance dans cette rencontre, McAuley a inscrit le seul but à la 75e, un csc qui qualifie le Pays de Galles.

La Belgique a triomphé de la Hongrie 4-0 affirmant encore plus sa position de favori. Alderweireld a marqué le premier but à la 10e minute mais c’est réellement dans le dernier quart d’heure que le match a tourné. La Hongrie encaisse un 2e but à la 78e et craque complètement. Hazard débloque son compteur avec le 3e but belge à la 80e puis Carrasco éteint définitivement la Hongrie à la 91e.

euro carré
Kevin de Bruyne, Axel Witsel et Naingollan.

Vendredi, à Lille, dans ce match de Dragons, on mise une pièce sur la victoire belge.

Allemagne-Italie : le quart à voir

À la fin, c’est l’Allemagne qui gagne, on ne cesse de le répéter, et ce fut encore vrai contre la Slovaquie ! La Mannschaft favorite au même titre que la Belgique a mis 3-0 à son adversaire du soir. Pas comme la France qui commence mal ses matchs, l’Allemagne a mis son premier but à la 8e minute par Boateng. Gomez met le 2e à la 43e et un Draxler en très grande forme inscrit le 3e à la 63e. Efficacité sans failles.

Et le ciel tomba sur la tête des Espagnols… Italie-Espagne c’est le 8e que tout le monde attendait mais le match ne fut pas forcément ce qu’on pensait. Les Italiens ayant fait un très beau début de tournoi, ils inquiétaient forcément les hommes de Del Bosque. Tout cela n’explique quand même pas l’invisibilité de La Roja dans cette rencontre. On préférera retenir le visage de la Squadra Azzura en feu. L’Italie élimine l’Espagne, double tenante du titre, et prend ainsi sa revanche sur l’humiliante défaite de l’Euro 2012.

Il faudra être devant sa tv, samedi, pour ce qui promet d’être le plus gros quart de finale.

L’épopée islandaise

Après les supporters irlandais, ce sont les Islandais qui font parler et notamment un de leur commentateur. Il faut dire qu’éliminer l’Angleterre (2-1) pour une telle équipe ce n’est pas rien. Cette fois-ci, les artisans du Brexit bis, avaient des airs de Vikings. Pourtant le match n’avait pas démarré sous les meilleurs hospices puisque Rooney avait ouvert le score sur penalty dès la 5e minute. Le cœur des Islandais était cependant moins glacé que celui des Anglais puisqu’ils recollent tout de suite au score grâce à Ragnar Sigurdsson. Impossible n’est pas Islandais puisqu’ils vont même prendre l’avantage à la 18e avec un but de Kolbeinn Sigthorsson. Le tout était alors de tenir, et ils l’ont fait ! Et si, les Islandais, si courageux, se retrouvaient dans le dernier carré ?

euro carré

Dimanche nous soutiendrons la France, mais il ne faudra pas sous-estimer ces Islandais !

Comments

comments

Euro 2016 : un dernier carré qui pourrait bien piquer !

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 3 min
0