Après des mois, allez deux années d’attente, le Championnat d’Europe des Nations (ou Euro) va enfin commencer ! Organisée en France, la compétition va voir s’affronter dès ce vendredi 10 juin les 24 meilleures nations du football continental. Mais le 10 juillet, seule une équipe sera sur le toit de l’Europe. Après Paul le Poulpe et Nelly l’éléphant, c’est au tour de la rédaction de l’Étudiant Autonome de se prêter aux pronostics.

La première phase de l’Euro pleine de suspens

Avant de commencer cette première partie, petit rappel du format de la compétition. Les 24 équipes qualifiées pour l’Euro sont réparties en six groupes de quatre. Les deux premiers de chaque groupe se qualifient, ainsi que les meilleurs 3es. Place aux pronostics.

Dans le groupe A, la France, organisatrice de l’Euro, démarre timidement, mais finit bien. Après un match d’ouverture difficile et un triste 0-0 contre une Roumanie blindée en défense, les Bleus retrouvent des couleurs face à l’Albanie. Porté par le public marseillais, André-Pierre Gignac, rentré à la place de Giroud à l’heure de jeu, ouvre le score. Sur un superbe centre de Kingsley Coman, la reprise de Matuidi permet aux Bleus de l’emporter 2-0. Le dernier match contre la Suisse ne fut pas plus facile, d’autant plus que les helvétiques ouvrent tôt la marque par Admir Mehmedi. Après avoir longtemps couru derrière le score, Payet brise le sortilège d’un coup franc imparable à 15 minutes de la fin. Le joueur réunionnais brille encore deux minutes plus tard par une passe ingénieuse qui permet à Giroud de prendre la défense de vitesse et de signer le but de la victoire (2-1), la France termine en tête du groupe. Cette défaite n’a qu’un impact limité pour les Suisses, qui ont gagné contre l’Albanie, de justesse (3-2), puis contre la Roumanie (2-0). Ces derniers arrachent la 3e place qualificative grâce à une victoire étriquée contre les Albanais (1-0).

Pour le match d’ouverture du groupe B, les Pays de Galles et la Slovaquie se neutralisent (1-1). De son côté, l’Angleterre entame bien la compétition en se gagnant leur match contre la Russie sur le score de 1-0. Ces derniers, organisateurs de la prochaine Coupe du Monde, peinent à trouver le bon rythme et subit un terrible revers face à la Slovaquie, bien plus inspirée (1-3). Lors du derby tant attendu entre les Anglais et les Gallois, ce sont les seconds qui parviennent à ouvrir le score grâce à l’infatigable Gareth Bale. Seulement, les Anglais ont des ressources et parviennent à revenir au score dans le monney-time, grâce à Jamie Vardy, qui poursuit son conte de fées après le titre de champion d’Angleterre décroché avec Leicester. 1-1 score final. Pour leur dernier match, les Russes jouent leur dernière carte. Seulement, rien ne va pour les hommes de Leonid Slutsky, ils font face à une équipe galloise solidaire en défense et se font piéger sur un contre de Gareth Bale, qui sert un Andy King étrangement seul. Victoire 1-0, le Pays de Galles décroche son billet pour les huitièmes et termine derrière l’Angleterre. La Slovaquie, parmi les meilleurs 3es, se qualifie, mais la Russie sort.

Pronostics : Les Bleus se qualifient pour la suite de l'Euro
Les Bleus se qualifient pour la suite de l’Euro © Anthony Bibard / FEP

Pronostics compliqués entre l’Allemagne et la Pologne

Deux favoris se détachent dans le groupe C : l’Allemagne et la Pologne de Robert Lewandowski. Celui-ci s’illustre d’emblée en inscrivant un doublé dans le premier festival de cet Euro offert contre une faible Irlande du Nord (4-0). L’Allemagne se rassure avec une première victoire contre l’Ukraine, décrochée grâce à Thomas Müller et Mesut Özil. Le match entre l’Allemagne et la Pologne est sans doute l’un des plus attendus de ce début d’Euro. La Pologne est capable de battre la Mannschaft et Lewandowski connaît très bien ses adversaires. Celui-ci ouvrira justement le score dès la 10e minute. Mais les Allemands ont du ressort et égalisent par Mario Götze dans la foulée. Puis, plus grand chose, 1-1 score final. L’Allemagne parviendra à finir en tête non seulement grâce à sa large victoire contre l’Irlande du Nord (4-0) mais aussi grâce au but que les Polonais ont encaissé lors de leur victoire contre l’Ukraine (2-1). Ces derniers sont 3e mais qualifiés pour la suite de l’Euro.

Le groupe D est sans doute le plus ouvert. Derrière l’Espagne, qui gagne tous ses matches (presque) sans accro, la lutte est féroce pour la deuxième et la troisième place. D’entrée, la Turquie et la Croatie entretiennent le suspens en se neutralisant (2-2), pendant que la République Tchèque prend une dérouillée ibérique (0-3). Ces derniers ont cru pouvoir battre la Croatie au match suivant, l’éternel David Lafata, star du Sparta Prague, ouvrant le score au bout d’une demi-heure. Mandzukic et Rakitic se vengent derrière pour offrir une précieuse victoire pour les Croates (2-1). La Turquie a posé des problèmes à l’Espagne, mais pas suffisamment pour espérer l’accrocher (0-1). Dernière chance contre la République Tchèque, une petite finale en quelques sortes. Les occasions sont nombreuses pour les Turcs, notamment pour Mesut Özil, mais Petr Cech et sa défense préservent le but tchèque. Dans les dernières secondes, c’est une contre-attaque qui va se révéler fatale pour la Turquie, Ladislav Krejči (0-1). La Croatie est deuxième, les Tchèques finissent troisième. La Turquie termine en queue.

Pronostics : Lewandowski roi des buteurs de l'Euro
Lewandowski, roi des buteurs de l’Euro © MaxPPP

L’Islande à l’assaut de l’Euro

Le groupe E ou celui de la mort. Il en faut toujours un ! On sait juste que l’Irlande n’a aucune chance, même pas pour la troisième place. Les Irlandais n’y sont pas et perdent tous leurs matches. Pendant que la Suède les bat (2-1), avec notamment un but d’Ibrahimovic, la Belgique créée la surprise en battant l’Italie (1-0) au terme d’un match assez fermé, dont seul un éclair de génie de Kevin De Bruyne a fait la différence. Les Italiens ont décidément du mal dans le secteur offensif, ne trouvant pas de solution face à la Suède, elle aussi muette. Le dernier match contre l’Irlande (2-0) assure la qualification pour l’Italie, mais à la troisième place puisque la Suède est parvenue à battre la Belgique (2-1) dans une rencontre pleine de rebondissements et dans lequel les étoiles (Ibrahimovic, Berg et Hazard) ont brillé. La Suède termine donc en tête devant la Belgique et l’Italie.

Dans le sixième et dernier groupe, les pronostics sont peu évidents. Dans le premier match, l’Autriche et la Hongrie se neutralisent (1-1). Le Portugal prend une longueur d’avance en battant difficilement de solides islandais (1-0), grâce à un coup franc imparable de Ronaldo. Les Lusitaniens ne parviennent pas à enchaîner et doivent concéder le nul face à l’Autriche (1-1). De son côté, l’Islande parvient à battre de justesse la Hongrie, grâce à un but de la star de la sélection insulaire, Gylfi Sigurdsson. Pendant que le Portugal bat tranquillement la Hongrie (2-0), l’Islande, créée une nouvelle fois la surprise en arrachant la victoire (3-2) contre l’Autriche, qui avait pourtant tout donné pour finir parmi les meilleurs 3es, ce à quoi ils échouent. Seuls le Portugal et l’Islande filent en huitième.

Rendez-vous dès demain pour la suite de nos pronostics ! On vous parlera du reste de la compétition, des 1/8 de finale jusqu’au dernier match le 10 juillet au Stade de France.

Euro : pronostics de la première phase

par Romain Lambic Temps de lecture : 5 min
0