C’est sans doute la comédie de ce début d’année 2016. La bande de Five débarque au cinéma et nous sert un film de potes pour ados mené par l’idole des jeunes Pierre Niney.

Le synopsis de Five

Cinq amis d’enfance rêvent depuis toujours d’habiter en colocation. Lorsque l’occasion se présente enfin, Samuel (Pierre Niney) propose à Julia, Vadim, Nestor et Timothée de payer la moitié du loyer ! Mais à peine installés, Samuel se retrouve sur la paille… Il décide de ne rien dire aux autres et d’assumer sa part en se mettant à vendre de l’herbe, mais n’est pas dealer qui veut !

Pierre Niney et sa bande dans Five © StudioCanal
© StudioCanal

Pierre Niney, l’idole des jeunes

Five, c’est un film fait par des jeunes, pour des jeunes. Peut-ont rêver ici d’une meilleure tête d’affiche que Pierre Niney ? Le plus jeune lauréat du César du meilleur acteur laisse ici de côté ses rôles sérieux dans Yves Saint Laurent et Un Homme Idéal pour retrouver une comédie, et pas des plus subtiles. 

Un carton à venir chez les ados

En effet, ce qui plaît et qui dérange à la fois dans Five, c’est son inspiration « américaine » qui s’illustre par un humour parfois trash et décomplexé, que l’on voit trop rarement en France. Le réalisateur Igor Gotesman évoquait en interview Judd Apatow, et il y a un peu de ça. Mais l’humour sexe/drogue redondant ainsi que les discours bateaux déjà-vus cantonnent ce film à un public de la tranche 12-25 ans, comme la carte SNCF. Les ados seront cependant conquis, comme en témoigne la tournée promotionnelle triomphale du film, de plus de 30 dates avec standing ovation chaque soir. Les phrases simplistes et naïves du type « On ne choisit pas sa famille, mais nous on a choisi la nôtre » figureront dans les descriptions twitter des adolescentes en fleur, à côté d’un selfie avec Kev Adams. Si si, vous verrez !

Si l’on accroche pas totalement à cause de ce côté enfantin, il faut toute de même saluer le côté novateur de Five, qui donne un souffle nouveau aux comédies françaises. On salue l’audace d’Igor Gotesman et sa bande !

Five : le teen movie à la française

par Antoine Desprez Temps de lecture : 2 min
0