Autant l’Équipe de France n’avait pas entamé sa course au mondial 2018 sous les meilleurs hospices face à la Biélorussie autant là, on peut être content. Les Bleus gagnent 3 points importants en battant la Bulgarie 4-1 dans un match très rythmé. BIEFRA c’était l’ennui et bah FRABUL, c’était explosif grâce à 2 madrilènes qui ont de l’avenir.

FRABUL donne des ailes

Avec un penalty concédé à la 5e minute de ce FRABUL, on pouvait légitiment être inquiet. Ou pas, j’ai envie de dire puisque les Bleus commencent à devenir des habitués des débuts de matchs manqués. FRAIRL ça vous dit quelque chose ? Sagna concède le penalty, dans ce FRABUL, pour un contact sur Milanov et manque de chance, Lloris, qui était pourtant bien parti est trompé par son poteau. Mihail Aleksandrov semble ainsi tenir la malédiction bulgare. Que nenni ! Pour une fois, l’Équipe de France ne va pas attendre trop longtemps pour se remettre sur les rails. 23 minutes très précisément. Et 3 minutes seulement après l’égalisation voilà qu’on mène au score même avec un but de Dimitri Payet. Bien servi par Sissoko, il enroule un centre du droit qui rentre dans la cage de Stoyanov.

FRABUL madrilènes
La joie des Bulgares après leur ouverture du score.

Alors qu’on menait 3-1 à la mi-temps, on aurait pu en rester là, mais Bixente avait prédit un 4-1 alors hop hop au boulot les Bleus ! Dès le retour des vestiaires, les hommes de Didier Deschamps se montrent actifs. 47e minute, Payet tire un beau corner dont il a le secret, mais Koscielny ne peut ajuster sa tête. 53e, Payet, encore lui, pousse trop loin son ballon. Pogba s’essaye même de loin avec une reprise de volée à la 57e. L’entraîneur français avait bien raison de dire en fin de match qu’ils auraient pu en mettre plus. On ne va pas bouder le score de ce FRABUL, 4-1, c’est très bien, mais le 5-1 était proche. En témoigne l’action initiée à la 77e où Matuidi trouve le poteau.

Les Madrilènes survolent le match

Ce que l’on retiendra aussi, enfin surtout, de ce match c’est la paire de GG. Gameiro, nouveau coéquipier de Griezmann, à l’Atlético Madrid, était titulaire dans ce FRABUL. Après 5 ans, il a fait un retour en fanfare en Équipe de France. Le duo d’attaque des Colchoneros a tout particulièrement brillé pendant cette rencontre. C’est d’abord le petit dernier qui a fait parler de lui avec son égalisation à la 23e. Sagna place un centre pour Gameiro qui passe devant Aleksandro et trompe Stoyanov d’un magnifique coup de tête décroisé. Antoine Griezmann, quant à lui, a marqué à la 37e sur une erreur de relance bulgare. Les Madrilènes ont travaillé ensemble sur le dernier but français. Kurzawa à l’initiative trouve Griezmann qui centre pour Gameiro qui inscrit un doublé à la 78e de ce FRABUL. Gameiro sortira à la 72e et son compère 10 minutes plus tard, sous des applaudissements bien mérités.

FRABUL madrilènes

FRABUL : un vent de madrilènes a soufflé sur cette victoire

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 2 min
0