FRANZL, c’est toujours la promesse d’une affiche magnifique ! Même si le XV du coq s’est incliné contre les All-Blacks 19-24, on aura vu de l’envie. Les Bleus ont en effet tout donné contre la meilleure équipe du monde. Une défaite, mais de belle manière pour conclure cette année de rugby internationale.

FRANZL : dominer n’est pas gagner

Dans ce FRANZL, les premières minutes sont Bleus, le XV de France joue et n’a pas peur de l’adversaire. Nakaitaci et Vakatawa donnent du rythme. À la 9e, après une course de Vakatawa, Gourdon s’enfonce dans le camp des All-Blacks mais Lopez est poussé en touche avant de pouvoir finir l’action. Entre la 22e et la 29e, on sent le XV de France pousser, pousser… Les Français réussissent tout de même à obtenir une pénalité exécutée par Machenaud, mais les supporters regrettent la mauvaise transmission entre Vakatawa et Fofana (28e), car l’essai était tout fait. Juste avant la mi-temps de ce FRANZL, le XV du coq récupère une pénalité que Machenaud passe encore une fois. À la pause, les All-Blacks sont devant, mais de très peu (6-10). La frustration est à son comble, les Bleus ont l’envie et les occasions, mais ne concrétisent pas ! La seconde période de ce FRANZL est tout aussi animée. À l’heure de jeu, le capitaine Guirado, était tout prêt d’offrir le premier essai aux Français. Il faudra attendre deux minutes de plus pour qu’enfin les efforts du XV du coq soient récompensés. Serin ajuste une magnifique chistera à l’aveugle pour Picamoles qui aplatit. Serin, très bien rentré dans ce match apportera quelques points supplémentaires à son équipe, en passant la pénalité à la 75e. Cela fera 19-24, score final.

FRANZL XV
La joie de Louis Picamoles après son essai.

La beauté du jeu du XV All-Blacks

Tout le monde connaît le jeu des All-Blacks et encore une fois cette soirée est une démonstration. Certes, leur premier essai n’est pas le plus beau, mais il montre l’efficacité chirurgicale du XV de la fougère. Alors que les Bleus avaient le match bien en main, à la 7e, Dagg crucifie notre défense. Savea est au départ de l’action, Israel Dagg à la finition puis Barrett évidemment à la transformation. 10-0 sans grands efforts, ça met du bleu à l’âme… L’ESSAI du match intervient à la 43e, peu après la reprise, et c’est signé Barrett. Le buteur des All-Blacks intercepte un ballon et marque un essai de génie avant de le transformer lui-même (17-6) ! Avant l’heure de jeu, les All-Blacks, inscrivent leur 3e essai du match. Une bonne pénaltouche, un bon ballon porté et Faumuina pour aplatir. Alors que les Bleus n’arrivaient pas à conclure, les Néo Z, ont fait mouche lors de toutes leurs incursions.

Comments

comments

FRANZL : un XV encore un peu léger pour les All-Blacks

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 2 min
0