Il y a des articles qui pèsent, voir son équipe nationale perdre n’est jamais facile… Les Bleus avaient battu l’ennemi allemand de belle manière alors la toute dernière marche semblait accessible, et pourtant c’est le Portugal qui gagne ce match. FRAPOR sera marqué par la blessure de Ronaldo, mais surtout par le but d’Eder qui fait gagner son équipe. 1-0 score final et cela suffit aux Portugais pour gagner leur premier Euro.

FRAPOR : des Bleus infortunés

Quand on domine et qu’on perd, la pilule passe mal… La 1e occasion du match est Française. À la 10e minute, Payet centre pour Griezmann qui reprend de la tête, mais Rui Patricio sauve son équipe en réalisant une superbe claquette ! Au bout de 15 minutes dans ce FRAPOR, la tension retombe. Les Français temporisent. Ronaldo, qui s’est apparemment blessé à la 7e après un contact avec Payet, est à terre à la 17e. Il revient, mais finit par sortir, en larmes, sur civière à la 24e. Les Portugais sont alors très touchés car ils perdent leur capitaine et meilleur joueur. Quaresma, toujours bon jusqu’à présent comme joker, rentre alors. Les Français se disent que c’est le moment de frapper un grand coup. À la 34e, Payet sert Sissoko, qui se défait d’Adrien Silva, et il enchaîne avec une frappe du droit. Le gardien portugais est encore à la parade. Quelques minutes plus tard, Fonte empêche Giroud de mettre une bonne tête. Dans le temps additionnel de cette 1e mi-temps, João Mário, frappe à côté mais le danger était bien réel. Dans ce FRAPOR, les Portugais sont très bien regroupés en défense et gênent les contres français. Score logique à la mi-temps 0-0.

FRAPOR Portugais
La sortie de Ronaldo, un coup dur mais pas fatal.

À la 59e, Coman (qui a remplacé Payet) lance Griezmann. La frappe à ras de terre du Madrilène ne trompe pas du tout le gardien portugais. Au bout d’1h de jeu dans ce FRAPOR, les Portugais mènent au score en terme de cartons, 2-0, mais sinon, rien niveau jeu ! L’occasion que le peuple français attendait arrive à la 66e. Coman, décidément bien rentré dans son match, centre pour Griezmann, encore, mais ça passe au-dessus. Le gardien portugais était vraiment en feu ce soir. Sur la frappe de Giroud à la 75e, il sort encore une parade de toute beauté ! Rebelote sur une frappe de Sissoko (meilleur joueur français du match) à la 84e. On a poussé jusqu’à la fin et Gignac aurait pu nous délivrer, mais non. Quand ce n’est pas l’excellent Rui Patricio qui sauve les Portugais, c’est son poteau.

La prolongation pour les Portugais

L’énorme occasion, et pour être honnête la seule dans le temps réglementaire, pour les Portugais, intervient à la 80e. Notre portier, Hugo Lloris, sauve les Bleus en repoussant la frappe de Nani dans un premier temps, puis en bloquant la tentative de Quaresma dans un second. À la 103e, corner en faveur de la Seleçao. Eder reprend le centre de Quaresma, mais Lloris est toujours vigilant. 5 minutes plus tard, la transversale sauve la France d’un but tout fait sur un coup franc magnifique de Guerreiro. Malheureusement pour le pays hôte, le but portugais arrive quand même, et ce, à la 109e. Eder se défait de Koscielny et délivre une frappe croisée du droit qui trompe la vigilance de notre capitaine. Il aura fallu peu de chose aux Lusitaniens pour gagner. Ils auront réussi cet Euro, au bout de tirs au but parfois et de prolongations d’autres fois, ainsi est fait le foot.

FRAPOR Portugais
Le but d’Eder, le but de la victoire.

FRAPOR : Premier Euro pour les Portugais

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 3 min
0