L’Euro 2016 a commencé, David Guetta a chanté, les Bleus ont gagné ! Pour ouvrir le bal, la France affrontait la Roumanie et le moins que l’on puisse dire c’est que ce FRAROU est loin d’être un match référence. En arrachant, in extremis, la victoire, grâce à un Dimitri Payet éblouissant, les Bleus ne rassurent pas.

Un FRAROU grisou pour la France

On ne pouvait pas plus mal commencer cette rencontre, enfin si, la balle aurait été dedans ça aurait été pire… À la 4e, Hugo Lloris sauve les Bleus ! Rami concède le corner, Stancu récupère le ballon à deux mètres des buts. Il a vu sa reprise repoussée par le gardien tricolore, sur sa ligne. La défense, complètement transparente, peut dire merci à son gardien. Hormis quelques tentatives, la première mi-temps de ce FRAROU est très moyenne côté Équipe de France. Les Roumains sont très bien regroupés et donnent l’impression d’être plus nombreux sur le terrain. Peu dangereux offensivement, ils empêchent, quand même, les Bleus de produire du jeu ! 0-0 à la pause.

En deuxième mi-temps, dieu merci on commençait sérieusement à s’ennuyer, on a vu plus de jeu ! Une petite statistique avant de reprendre le fil du match : les Français ont perdu 96 ballons dans ces 45e minutes, soit le pire rendement en 6 ans… Le match reprend donc tambour battant pour les Roumains, à la 47e, Stanciu trouve l’ouverture pour Stancu qui enchaîne un contrôle de la poitrine et une reprise acrobatique du droit qui ne trouve pas le cadre. Grosse frayeur et surtout incompréhension de ma part car aucun joueur n’a bougé. J’entends par là une totale passivité des Français, et quand on regarde l’action, il y a de quoi avoir peur, car non, personne ne pouvait savoir que le ballon sortait… On croyait par la suite, avec le but de Giroud, avoir enfin le match en main, mais que nenni ! Evra, pourtant un homme d’expérience, fait une faute idiote, sur Stanciu, dans la surface. Tout le monde a compris : penalty ! Alors qu’à la 57e, on menait, voici qu’à la 65e, les Roumains égalisent.

Payet : Man of the match

L’homme que l’on ne voyait pas en Équipe de France il y a encore un an, a libéré samedi soir tout un pays. Dimitri Payet, joueur qui brille à West Ham, a fait, si l’on puis dire, le match parfait. Bien au-dessus de ses compatriotes, dans cette première mi-temps de FRAROU, Dimitri Payet nous a sauvé d’un match nul qui aurait pu déjà nous mettre en péril pour la qualification. C’est simple, Payet était partout dans cette rencontre. À la 36, Sagna est à la touche, Payet centre à ras de terre pour Griezmann au premier poteau. Malheureusement, le but n’est pas au rendez-vous, mais le geste était de toute beauté. 10 minutes plus tard, Payet tire un cornet magnifique mais la tête de Giroud passe au dessus. La combinaison entre Payet et Giroud a bien marché dans cette rencontre, à la 52e, Payet entre dans la surface, lance son coéquipier dans un trou de souris, il réussit son contrôle avant de placer aux 6 mètres une frappe sur le gardien roumain. Le ballon ne rentre pas encore dans la cage mais ce n’est que partie remise ! À la 57e, le Réunionnais est encore à la baguette, et cette fois, le Gunners saute plus haut que le gardien et marque le 1er but de cette rencontre. On pensait ce FRAROU terminé quand il a sauvé l’équipe d’un match nul qui aurait anéanti tout un pays. À la 88e, il marque un but venu de l’espace : une frappe, que dis-je, une patate pied gauche en pleine lucarne de Tatarusanu ! Il sort juste après, en larmes, sous l’ovation du public. On avait déjà apprécié son coup franc à la Juninho lors du match de préparation contre le Cameroun, on est certain maintenant qu’il y en aura d’autre !

FRAROU Payet
Payet après le but de la victoire. PHILIPPE LOPEZ / AFP

FRAROU : Payet trouve l’ouverture

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 3 min
0