Au terme des trois semaines de ce Tour de France 2016, le britannique Christopher Froome s’impose en patron devant le français Romain Bardet (AG2R) et le colombien Nairo Quintana (Movistar). Il gagne pour la troisième fois la plus belle course du monde et rejoint en terme de palmarès le Belge Phippe Thys (1913, 1914 et 1920), le Français Louison Bobet (1953, 1954 et 1955) et l’Américain Greg Lemond (1986, 1989 et 1990).

Froome aime la montagne

Sur cette dernière semaine de la grande boucle pas moins de 3 grandes étapes de montagne étaient au programme, ainsi qu’un contre-la-montre en altitude. La première étape alpestre revient au russe Ilnur Zakarin (Katusha), il a su faire la différence dans les pourcentages les plus élevés et remporte sa première victoire d’étape sur le Tour de France. De leur côté, les favoris se sont marqués et seul Richy Porte s’est montré audacieux, il finit avec Christopher Froome dans sa roue et grappille quelques secondes sur ses principaux adversaires. Le battu du jour se nomme Nairo Quintana, bien qu’il reste au contact, il n’a plus les jambes des années précédentes.

L’étape du lendemain ne pouvait pas laisser les favoris se cacher plus longtemps. Un contre-la-montre en montagne, très rare sur le Tour de France, allait créer des écarts. Sans surprise Christopher Froome a remporté cette étape, devant un spécialiste de l’effort solitaire Tom Dumoulin et l’italien candidat au podium Fabio Aru (Astana). Romain Bardet, premier français, 5e de l’étape et du classement général laisse une excellente impression.

Froome, France
lexpress.fr

La 19e étape de cette édition promettait un spectacle incroyable. Les écarts étaient très faibles entre les différents candidats au podium derrière l’intouchable Froome. Le français Romain Bardet, plein de panache, s’est extirpé du groupe des favoris dans la descente et s’adjuge au sommet sa deuxième victoire sur un Tour de France et reprend provisoirement la deuxième place au classement général.

Le cocorico a enfin retenti, c’est la première victoire française sur ce Tour et quelle victoire ! Cette étape a malheureusement été entachée par de nombreuses chutes dont celle du maillot jaune, certains coureurs comme Tom Dumoulin (Giant) ou Daniel Navarro (Cofidis) ont été contraints à l’abandon.

La 20e étape revient à l’espagnol Ion Izaguirre (Movistar), auteur lui aussi d’une sublime descente sur un bitume détrempé. Rien n’a bougé du côté des favoris.

A noter que les étapes 16 et 21 ne déroulaient pas en altitude. La première a été remportée par l’inévitable Peter Sagan et la seconde sur les Champs Elysées par André Greipel (Lotto Soudal), l’allemand réitère pour la seconde fois sur la plus belle avenue du monde.

Les différents classements du Tour de France 2016

Froome, France
letour.fr

Au classement général, Christopher Froome remporte ce Tour de France devant le français Romain Bardet (04’05) et le colombien Nairo Quintana (04’21).

Romain Bardet, auteur d’un sublime Tour de France est pour la première fois sur le podium à Paris et nous laisse entrevoir une marge de progression pour peut-être dans les années à venir devenir le digne successeur de Bernard Hinault (dernier français à avoir gagné le Tour de France).

Le classement de la montagne revient à son coéquipier Rafal Majka (Tinkoff). Il a su se mettre définitivement à l’abri lors des derniers cols de haute montagne. C’est la deuxième fois qu’il s’adjuge le maillot blanc à pois rouge de meilleur grimpeur.

Le meilleur jeune de ce Tour est le britannique Adam Yates (Orica). Longtemps sur le podium, il termine quatrième au classement général. La meilleure équipe de cette année est l’équipe Movistar de Nairo Quintana.

Ce Tour de France 2016 a logiquement vu Froome s’imposer. La belle surprise coté français est Romain Bardet, régulier les années précédentes, il a passé un cap cette année pour se hisser sur la deuxième marche du podium. Nairo Quintana quant à lui, malgré un niveau inférieur à celui attendu se retrouve à la troisième place ce qui est tout à fait honorable.

Ce Tour n’a pas permis aux Français de briller, hormis Romain Bardet bien entendu. Brian Coquart (Direct Énergie) est passé tout prêt d’une victoire d’étape, Thibault Pinot (Fdj), malade, a dû abandonner. Pierre Roland, candidat au général, n’a pas eu les jambes pour suivre les meilleurs en haute montagne. Des puncheurs tels que Julian Alaphilipe (Etixx), Warren Barguil (Giant) et Tony Gallopin (Lotto Soudal) ont tenté des échappées, mais ils ont manqué de réussite.

Peter Sagan et Marc Cavendish ont été également deux coureurs marquant de ce Tour. Vainqueurs respectivement de trois et quatre étapes, porteurs tous deux du maillot jaune et du maillot vert, ils ont marqué cette édition.

Ils étaient 198 coureurs au début de l’épreuve et se retrouvent à 174 au moment de franchir la ligne d’arrivée : un record. Bravo Messieurs et à l’année prochaine !

Sarah Beaudet 

Froome s’adjuge son 3e Tour de France

par contributeurs Temps de lecture : 4 min
0