Science Po Journalisme organisait lundi son colloque annuel sur les nouvelles pratiques du journalisme (#NPDJ2017). Les IA étaient le fil conducteur de cette 9e édition. Petite présentation de certains thèmes abordés (l’intégralité du colloque est à retrouver ici).

Les IA au service du « bon journalisme »

« Les intelligences artificielles (IA) engagent un changement de civilisation » a déclaré Laurent Alexandre auteur de La Guerre des intelligences, lors de son intervention. Le journalisme n’a pas échappé aux IA, à ces outils informatiques qui  « permettent à une machine d’exécuter des fonctions normalement associées à l’intelligence humaine : compréhension, raisonnement, dialogue, adaptation, apprentissage, etc » (définition futurs-science). Lors de la conférence ont été présentées des IA au service du journalisme tel que Zombie. Zombie est une IA qui met en valeur « de bons articles, les remet en circuit, les aide à trouver leur audience » explique Jean Abbiateci. C’est un outil statistique pour servir « le bon journalisme », un outil de sélection, tout comme le Projet Flint. Cette IA sélectionne des articles qui ne sont pas dans le cercle de ce que l’on consulte habituellement. Les réseaux sociaux ont tendance en effet, à nous mettre en relation avec ce que l’on aime et ferme des portes à d’autres contenus. Ceux-ci peuvent déranger notre confort intellectuel, mais éveillent l’esprit critique.

Les chatbots, les nouvelles applis ?

NDPJ a aussi développé des chatbots. Apparus au dessus de votre barre d’amis sur Facebook entre autres, ce sont des interfaces d’échanges et de propositions émises par une IA. Marjolaine Grondin, un des créatrices de JAM, le défini comme : « le premier média conversationnel pour s’inspirer dans la vie quotidienne ».

Marjolaine Grondin présentait son chatbot JAM. ©Emmanuelle Jolivet

Cette IA vous donne des idées d’activités, de blagues, de réflexions … sans se concentrer sur vos secteurs de prédilections, vos centres d’intérêt. Selon Marjolaine Grondin, les chatbots vont venir remplacer les applications rapidement. Au service du journalisme, on peut trouver des chatbots tel que Hugo Décrypte. Une sorte de newsletter en conversation messenger, sur les cinq informations principales de la journée.

L’actualité avec le chatbot HugoDécrypte. ©Emmanuelle Jolivet

Emmanuelle Jolivet

Où va le journalisme avec les IA ?

par contributeurs Temps de lecture : 2 min
0