Disney a sorti son tout dernier film : Vaiana et la légende du bout du monde. Cette aventure en Polynésie est une ode à la nature où l’héroïne n’est pas une princesse potiche, mais une vraie battante. Elle franchira les obstacles avec pour acolyte principal : le demi-dieu Maui, un vrai rigolo. 5 arguments pour vous laisser tenter par ce film familial !

#1 Un hommage à la Polynésie

La chose qui saute aux yeux dans ce Disney, c’est la beauté de la nature polynésienne ! Dès le début du film, l’île est révélée dans toute sa splendeur. Le Studio Disney a fait ici des merveilles. Ian Gooding, chef décorateur, a veillé aux moindres détails, seul le choix des couleurs diffère un peu, elles sont plus vives dans le film. L’histoire en elle-même est un hommage à ces îles lointaines. L’intrigue s’inspire d’un mystère en Océanie. Vaiana doit rendre son cœur à la mère nature Te Fiti pour sauver son archipel du déclin. Disney n’a pas toujours été très fiable quand il s’agissait de parler de culture exotique, mais avec Vaiana, un réel effort a été fourni. Pour l’occasion, ses responsables de l’animation se sont rendus à de nombreuses reprises dans le Pacifique Sud pour, notamment, consulter le « Fonds narratif océanique » – un consortium d’universitaires et de natifs créé pour le film.

2# Vaiana, une héroïne sincère

Quoiqu’en dise Maui, et même si, Vaiana porte une robe et a un animal de compagnie, non ce n’est pas une princesse ! Cette demoiselle est la fille du chef de clan, elle doit donc prendre soin des habitants de son île. Malgré toute sa bonne volonté, elle est appelée par l’océan qui l’intéresse bien plus qu’il ne devrait. Toutefois, elle ne va partir que dans l’optique de sauver les siens. Bien aidée par la petite voix d’une grand-mère un peu loufoque, elle va prendre le large. On aurait préféré qu’elle parte accompagnée du mignon petit cochon Tua – tant qu’à faire autant avoir un sidekick qui soit sympa – plutôt que du stupide poulet Heihei, mais bon, il nous fera bien marrer donc ça compense. Vaiana ce n’est pas une demoiselle en détresse qui attend le prince charmant. Elle ne tombe pas amoureuse de son compagnon de voyage et ça fait du bien. Pas de romance dans ce Disney donc qui laisse place à une quête menée par Vaiana, jeune fille qui doute, mais lutte.

Vaiana Disney
Vaiana © 2016 – Walt Disney Studios Motion Pictures

3# Maui, un demi-dieu hilarant

Quand j’ai appris qu’au départ, c’était Maui qui devait être le héros de ce film et non Vaiana, cela ne m’a pas plus étonné que ça ! Vous êtes parents d’un petit mec et pas d’une jeune fille, ce n’est pas grave, car il y a le demi-dieu. Maui est l’atout bonne humeur de ce Disney ! Ce grand dadais est un vrai bout en train. Sa réplique « Quand tu prends un oiseau pour écrire ça s’appelle Twitter » est déjà culte. Un brin égocentrique, il a avant tout un cœur aussi généreux que sa taille. Hormis un sens de la répartie assez sympathique, ses tatouages sont aussi une arme humoristique. Ils ont été faits par Eric Goldberg qui dit que : « Mini Maui est un mélange entre une pom pom girl version cartoon et Jimini Criquet, un vrai bonheur à animer ».

Disney Vaiana
Le demi dieu Maui. © 2016 – Walt Disney Studios Motion Pictures

4# Des petits méchants

Le plus souvent dans un Disney, il y UN grand méchant et le héros doit combattre tous les obstacles que celui-ci lui lance. Dans Vaiana, le parcours est semé d’embûches, mais il n’y a pas un seul vilain. Le premier combat de Maui et Vaiana est contre une bande de pirates en forme de noix de coco et d’ailleurs ça fait bien rire la jeune fille quand elle les voit. Elle prend le dicton « tout ce qui est petit est mignon » un peu trop à cœur. Maui, avant de rendre son cœur à Te Fiti, doit récupérer son hameçon magique, et pour ça aller l’extirper des pinces d’un crabe plutôt bling bling. La confrontation avec les deux héros est plutôt amusante aussi. Le « dieu du feu » qui a fait si mal à Maui dans le passé n’est, pas si monstrueux.

Vaiana Disney
© Disney Animation Studios

5# Un Disney malgré tout

Vaiana se démarque, mais reste toutefois fidèle à une certaine tradition. Que serait un Disney sans chansons ? S’il y’ a un bémol dans ce film, il est bien là, car honnêtement, les parties musicales ne m’ont pas transcendé. La meilleure chanson, personnellement, reste celle de Maui « Pour les hommes » et non pas « Le bleu lumière » interprété par Vaiana. Pourquoi ? Peut-être parce que Maui est tellement fun. Celle qui parle des anciens, les explorateurs, est aussi pas mal. Dans les films Disney, il y a toujours un hommage aux autres franchises, Vaiana n’y coupe donc pas. La plus flagrante est quand Maui a du mal à se transformer, après avoir retrouvé son hameçon magique. Ce dernier passe donc par toute une ribambelle d’animaux et on aperçoit Sven le renne dans La Reine des Neiges. Quand Vaiana, petite, sauve une tortue, la ressemblance avec Crush de Némo est dans toutes les têtes. Même si elles sont bien présentes, il faut être plus curieux pour trouver les références à Baymax des Nouveaux héros ou encore Flash le paresseux de Zootopie.

Comments

comments

Disney nous embarque au bout du monde avec Vaiana

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 4 min
0