Découverte au festival du roman féminin 2017, Cécile Chomin est professeure de lycée dans le sud et auteure de bonne romance à ces heures. Le dernier tome de sa série Hot Love est sorti en 2015, mais Harlequin a compilé ses trois romans dans un intégral publié en février 2017. Dans cette saga, il est question des aléas de la vie d’une bande de potes.

Hot Love : une ode à l’amour

Hot Love Challenge, le premier tome de la saga raconte principalement l’histoire d’amour entre Lydia et Julien. Rien ne laisse pourtant présager d’une telle fin vu comment le roman débute. Julien est le patron de Lydia et elle le surnomme affectueusement « Ducon ». Au fur et à mesure de l’histoire, ils vont s’apprivoiser non sans passer par quelques situations cocasses. Le préambule de Hot Love Disaster nous apprend que les deux tourtereaux sont ensemble depuis 5 mois, et qu’on passe maintenant à un autre couple. Le focus se fait donc sur Maïa, l’une des meilleures amies de Lydia. La demoiselle en panne d’inspiration pour son prochain livre se voit contrainte de suivre un policier. Jules, son éditeur gay, semble penser que c’est une bonne idée. Le choix se porte donc sur François, frère de Sophia, l’autre meilleure amie de Lydia. Si l’on pensait que Lydia avait un fort caractère, Maïa n’est pas en reste ! Cette dernière a failli se marier, mais l’homme en question l’a trompé juste avant les noces avec la voisine, alors chat échaudé craint l’eau froide. Depuis, les hommes, elle les consomme plus qu’elle ne les garde. François quant à lui n’a pas eu de chance avec Marie et enchaîne depuis les conquêtes. Le roman de Maïa s’intitulera « Le jour où j’ai rencontré l’homme de ma vie », preuve du happy end de leur histoire. Dans ce deuxième tome, puisque toutes les romances sont liées, on aura l’occasion de voir Julien demander Lydia en mariage. Le troisième, intitulé « Wedding », ne laisse aucune place au doute donc, il s’agira du mariage de L & J. Toutefois, on assistera aussi à une demande, même si François et Maïa ne sont pas tout à fait rassuré par le geste. D’autres histoires d’amour vont d’ailleurs fleurir lors de ce voyage de noces en République Dominicaine.

Cécile Chomin : une auteure drôle

On peut se demander comment écrire une bonne romance, la réponse est dans l’intégrale Hot Love de Cécile Chomin. Sa plume est simple dans le bon sens, c’est frais et agréable à lire ! On nous promet des fous rires et c’est tout à fait le cas. Les personnages sont attachants, mais ont surtout chacun une caractéristique qui les rend comiques. Lydia n’a aucun sens de l’orientation et Maïa ne retient pas les prénoms quant à Damien, c’est l’hypocondriaque du groupe. Tout ceci amène des situations cocasses, par exemple avec Lydia qui finira sans le savoir dans la chambre de Julien, car elle ne sait pas retrouver la sienne. Le « personnage » du chat cleptomane aussi est truculent tout autant que les quiproquos de femmes enceintes… Cécile Chomin se permet même de troller sa maison d’édition et c’est tordant : « Stérotype à deux balles, on se croirait dans un Harlequin » (p59). Dans Hot Love Challenge, les titres des chapitres sonnent comme ceux d’un journal intime alors que dans Disaster, ils sont plus « travaillés ». Le schéma narratif est en fait très différent, dans ce 2e tome, on alterne entre le point de vue de François et celui de Maïa. Nous avons donc le droit à des noms de couples comme Jane & Tarzan ou Chouchou & Loulou. Hot Love Wedding, lui, donne la parole à plusieurs personnages, quasiment toute la bande y passe. Ainsi, le nom du chapitre est celui du narrateur, au moins on ne se perd pas ! Il ne s’agit donc pas vraiment d’une saga comme les autres, car même s’il y a un focus sur deux couples, on suit quand même vraiment toute la bande d’amis.

Avec Hot Love, Cécile Chomin allie amour et humour

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 3 min
0