Le Petit Chaperon Rouge, Jacques et le haricot magique, Raiponce, Cendrillon : toutes ces références cultes se sont donnés rendez-vous dans Into The Woods, le petit dernier film des studios Disney. Une réalisation haute en couleur qui ravira petits et grands !

Le Walt Disney annuel sort enfin ce mercredi 28 janvier. Entre histoire pour enfants et satire en tous genres, ce medley de contes est le film qui plaira aux petits et aux grands, même si l’histoire semble compliquée. Et pour cause ! Ce Disney met en scène une sorcière qui a jeté un sort à un boulanger, car son père lui a volé des haricots magiques. Le boulanger ne peut pas avoir d’enfants, mais la sorcière lui propose d’inverser le sort s’il lui amène avant la troisième lune un chaperon rouge, une vache blanche, des cheveux couleurs blé et la pantoufle d’or …

Into The Woods : chants, humours et retour en enfance

Cette comédie musicale a de quoi vous faire chantonner pendant plusieurs jours. La scène initiale dure en tout et pour tout douze longues minutes, où chaque personnage fait l’inventaire de ses souhaits sur un air plutôt charmant avec en résonnance un certain « I wish ». Sceptiques des comédies musicales, meprenez-vous ! Les chants s’estompent au long de l’histoire.

Quant à l’humour, il est quasi omniprésent dans le film. Entre un petit chaperon rouge effronté et une Cendrillon indécise, ces contes sont revisités, permettant au film de ne pas entrer dans la naïveté des histoires pour enfants. Et rien ne vaut le détour d’un chant de princes totalement ridicules, tel un combat de coqs, se trémoussant dans une cascade en s’écriant « Agony ! ».

Malgré tout, le retour en enfance est agréable et, bien que réécrits, ces contes nous rappellent de bons souvenirs.

Un casting haut en couleurs

On ne pouvait pas imaginer une autre que Meryl Streep dans le rôle de la Sorcière. Son personnage lui colle à la peau, et sa performance vocale est une merveille (même si elle a déjà fait mieux pour être nominée aux Oscars …). L’actrice se retrouve une fois de plus, après le Diable s’habille en Prada, auprès d’Emily Blunt qui tient son rôle de boulangère dégourdie avec brio.

Quant aux autres personnages, on retrouve des têtes connues pour leur charisme à l’écran comme Anna Kendrick (Twilight) et Chris Pine (Star Treck Into Darkness) par exemple.

Malheureusement, la bande annonce vous promet un Johnny Depp toujours plus loufoque dans le rôle du vilain Loup, et pourtant son apparition est mince, cinq minutes à peine …

Si vous voulez vous détendre après un long mois de partiels, où juste pour une sortie sympa entre amis, laissez vous bercer par la douce voix de Meryl Streep dans Into the Woods – Promenons nous dans les bois !

Autres sorties de la semaine 

Imitation Game, Morten Tyldum

Toute première fois, Noémie Saglio & Maxime Govare

Soleil vert, Richard Fleischer

L’interview qui tue, Seth Rogen & Evan Goldberg

Pioneer, Erik Skjolbdjaerg

Phoenix, Christian Petzold

Les Nuits d’été, Mario Fanfani

Snow Therapy, Ruben Östlund

Hope, Boris Lojkine

2 temps, 3 mouvements, Christophe Cousin

Crédit photo de "Une" : Disney

proposer un article

Into the Woods : Un medley à la Disney

par contributeurs Temps de lecture : 3 min
0