On avait préféré les 8èmes de finale de dimanche à ceux de samedi, mais que dire de ceux de lundi ! Dans le ITAESP, au Stade de France, la Squadra Azzura a dominé la Roja pour gagner 2-0. De Gea a été décisif mais a rompu à force sous les assauts italiens.

ITAESP : la Squadra Azzura en feu

Quand j’ai vu le début de match de la Squadra Azzura dans ce ITAESP, je me suis dit qu’ils étaient en grande forme. À l’image de leur match contre la Belgique, je me suis fait la réflexion qu’il y avait la même envie. J’avais raison, puisque le résultat est le même 2-0.

De Gea, le gardien de la Roja, fait deux parades de folie à la 8e et la 11e. Allessandro Florenzi frappe le coup franc pour la Squadra Azzura. Graziano Pellè était en embuscade pour couper de la tête, mais le portier sort la balle de la main gauche. La deuxième tentative est un retourné acrobatique. Emanuele Giaccherini fait une bicyclette du pied gauche, Pellè dévie mais De Gea repousse avec l’aide de son poteau.

À force de pousser, il fallait que ça rentre. C’est chose faite à la 33e. Je le répète, mais quand tu n’as pas de défense, tu ne peux pas aller loin dans une compétition. Cette fois-ci De Gea n’a rien pu faire. Ramos fait faute. Eder frappe le coup franc, le gardien espagnol repousse sur sa droite sans sécuriser la balle. Emanuele Giaccherini essaye de récupérer, mais c’est Giorgio Chiellini qui finira l’action du pied gauche. 1-0 pour l’Italie.

ITAESP Squadra Azzura
La joie de Giorgio Chiellini après son ouverture du score.

Avant la mi-temps, David De Gea, encore lui, sauve les siens. Emanuele Giaccherini slalome dans la surface, il frappe du droit mais c’est repoussé de la main. La Squadra Azzura aurait pu mener 4-0 à la mi-temps sans les trois parades du portier de la Roja. À la 55e, c’est reparti pour une parade ! Eder avait accéléré, il se présente sur la droite, mais le gardien détourne le tir sur sa droite. Plus simple mais tout aussi décisive fut la parade de la 85e. Insigne avait frappé du pied droit. La Squadra Azzura n’en reste pas là. Elle veut faire le show dans ce ITAESP. Pellè marque le 2e but à la 91e. Darmian bénéficie d’une ouverture d’Insigne et sert le n°9 pour le but.

Squadra Azzura ITAESP
Pellè marque le 2e but italien.

Une Roja qui a déjoué

De Gea a fait des merveilles dans ce match, mais les supporters de la Roja auraient préféré que ça ne soit pas lui qui brille. On ne parlera même pas de la 1e mi-temps car les Espagnols ont été globalement invisibles. Les occasions de la Roja sont trop tardives. La première intervient à la 69e. Enfin on voit un joli mouvement collectif qui caractérise si bien d’habitude l’équipe espagnole. Jordi Alba se lance, Iniesta laisse passer pour Aduriz mais sa frappe passe à droite. Andrés Iniesta, l’homme emblématique de cette Roja, aurait pu remettre son pays en marche. Buffon enlève le ballon qui partait sous sa transversale. Il reste alors un quart d’heure de jeu dans ce ITAESP et le gardien de la Squadra Azzura a enfin du travail. Piqué s’essaye à la 77e et à la 89e mais le portier italien est à la parade. Il rate l’égalisation et la qualification s’échappe.

ITAESP Squadra Azzura
Iniesta pour l’une des rares tentatives espagnoles.

Comments

comments

ITAESP : Avanti Squadra Azzura !

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 2 min
0