Le Real Madrid a plus d’un pied en demi-finale. Les hommes de Zinédine Zidane ont maîtrisé ce JUVEREAL en s’imposant 3-0 face à une Juventus de Turin maladroite et impuissante.

Ce JUVEREAL est l’affiche de la finale de la Ligue des Champions 2017. Pour les quarts de finale de la compétition reine en Europe, la Juventus de Turin retrouve son bourreau de Cardiff, le Real Madrid. À l’époque, les Merengues s’étaient imposé 4-1 face aux Bianconeri. Ces derniers ont soif de revanche, ce qui promet une double-confrontation spectaculaire. Le premier acte de ce match se joue à l’Allianz Stadium de Turin. La Juventus va devoir jouer ce premier match sans Benatia, ni Pjanic, tous les deux suspendus, Blaise Matuidi débute sur le banc. Pas d’absence majeure à noter du côté des Madrilènes, tombeurs de Paris, et qui ont quasiment comblé leur retard sur l’Atético Madrid en championnat.

Le Real Madrid a très vite tué le suspens

Ce JUVEREAL commence sur les chapeaux de roues. En même pas trois minutes de jeu, Cristiano Ronaldo crucifie déjà Buffon en reprenant de volée un très bon centre d’Isco, c’est son 13e but en Ligue des champions cette saison (0-1). La Juventus, invaincue depuis novembre 2017, n’a que très peu touché le ballon jusqu’à ce but. Le Real tente de conserver le ballon, mais recule beaucoup, les Italiens tentent de mettre la pression sur les défenseurs. La Juventus réagit une première fois sur une belle phase offensive conclue par Dybala, qui obtient un corner qui ne donnera rien. Le rythme du jeu ralenti autour de la 15e minute, la Juventus restant bien en place lorsque les Madrilènes tiennent le ballon. À l’inverse, dès que les Italiens ont le ballon, le Real les empêche, par une pression efficace, de construire leur jeu. À défaut de pouvoir contourner efficacement la défense, c’est par les coups de pied arrêtés que les Bianconeri parviennent à inquiéter les Merengues. Sur un coup-franc très bien tiré par Dybala, Gonzalo Higuain parvient à reprendre du plat du pied et pousse Kaylor Navas à réaliser un superbe arrêt réflexe (23′). Cette occasion a donné du baume au cœur aux Italiens qui accélèrent alors le jeu. Globalement, la Juventus maîtrise le ballon depuis la 20e minute de ce JUVEREAL, même si les Madrilènes se montrent dangereux en contre. Un frisson a par ailleurs parcouru l’Allianz Stadium à la 36e minute lorsque Toni Kroos, le milieu de terrain du Real, décoche une énorme frappe plein axe qui s’écrase sur la transversale. Cette action a réveillé la Juventus, qui obtient deux corners consécutifs, mais qui reste maladroite dans le dernier geste. Sur une nouvelle accélération italienne, Paulo Dybala tente un retourné acrobatique à la 42e, peu avant d’être sanctionné par l’arbitre, qui a jugé une simulation de sa part dans la surface espagnole. Le Real rentre aux vestiaires avec l’avantage au score, mais la Juventus a encore quelques munitions. 

Pas de miracle dans ce JUVEREAL pour la Juventus

Quelques minutes après la reprise du jeu, Cristiano Ronaldo a bien failli reproduire le scénario de la première période. Sur une passe fine de Benzema, le portugais croise trop sa frappe. La Juventus est partie dans la foulée en contre, mais cela ne donnera rien non plus. À la 55e, Dybala obtient un très bon coup-franc sur une faute de Sergio Ramos, qui sera suspendu au match retour. La réussite ne sourit toujours pas aux Italiens, la frappe est détournée par le mur. Navas est battu, mais la balle file à côté des buts après une étrange trajectoire. L’intensité et la tension montent d’un cran, le jeu se fait de plus en plus haché et les fautes se multiplient. Peu après l’heure de jeu, c’est un grand moment de flottement dans la défense italienne. Une grosse incompréhension entre Buffon et un arrière Bianconero mène quelques secondes plus tard à un chef d’œuvre de Cristiano Ronaldo, qui marque sur une superbe bicyclette (0-2, 64e). Le public de la Juve a applaudi ce but. Nouveau coup dur dans la foulée, Paulo Dybala concède un deuxième carton jaune, synonyme de rouge. Alors que les Italiens dans ce JUVEREAL semblaient être en capacité de revenir, cette double sanction vient plomber leurs espoirs. Marcelo vient un peu plus aggraver le score pour le Real, avec une balle piquée que Buffon ne peut arrêter (0-3, 72e). Sans Dybala, qui sera également absent au match retour, la Juventus peine à trouver l’inspiration en attaque et laisse même le Real faire quelques intrusions inoffensives, à l’exception de cette frappe de Kovacic (88e) qui trouve la barre. 

Le Real s’est montré une nouvelle fois impitoyable face à la Juventus. Malgré leur générosité, les Bianconeri n’ont pas trouvé la solution pour tromper la défense madrilène et revenir dans la rencontre. Le Real a maîtrisé son sujet. Le match retour de ce JUVEREAL semble sans suspens, il faudrait un miracle pour que les Turinois se qualifient pour les demis-finales, qui semblent tendre les bras aux hommes de Zinédine Zidane.

JUVEREAL : Le Real Madrid impitoyable face à la Juventus

par Romain Lambic Temps de lecture : 4 min
0