Ce week-end du 21 et 22 octobre 2016, L’Etudiant Autonome était au Nördik Impakt, accompagné de quelques milliers de festivaliers venus des quatre coins de la France… Et c’était de la folie !

C’est un vendredi soir presque comme les autres lorsque l’on prend la route direction le Parc Expo de Caen. Enfin, pas vraiment comme les autres puisque ce soir, c’est la première soirée de clôture du festival des cultures numériques et indépendantes, le Nördik Impakt, qui promettait du lourd, du très lourd !

Une première soirée digne de ce nom

Chose promise, chose due, le vendredi commence fort, avec en grosse tête d’affiche Sam Paganini qui nous a fait monter l’ambiance… et Mr Oizo, qui nous a fait taper du pied toujours plus fort ! « Vous êtes des animaux… Vous allez tous crever ». Je ne te le fais pas dire, Quentin ! Ici, les gens sont tous plus sympas les uns que les autres : « Tu viens d’où ? » – « De Rouen » – « De Nantes » – « De Paris » – « De Compiègne »… Bref, ils venaient de partout et étaient tous la pour la même chose : écouter du bon son, se faire de nouveaux potes le temps d’une nuit, et surtout faire la fête tous ensemble. Et pour cette première soirée, c’était déjà bien réussi ! Mais, il est déjà 4h30, la lumière s’allume, les vigiles poussent vers la sortie, et nous avons tous une seule idée en tête : « Vivement demain » !

Résultat de la première soirée : près de 10 000 personnes réunis sur deux scènes différentes.

Le Nördik Impakt, c’est plus qu’une expérience

Le lendemain, nous nous levons avec la même envie que la veille, celle d’être à la nuit tombée pour rejoindre le lieu Saint de ce week-end caennais, le Parc Expo. Mais avant, une petite balade dans la jolie ville de Caen s’impose. C’est assez drôle, car on se reconnaît tous entre festivaliers.

Puis, l’heure est arrivée, on enfile nos plus belles tenues pour aller danser, et rebelote : on grimpe dans la navette gratuite mise à disposition pour une nouvelle nuit rythmée au son des BPM.

L’arrivée est déjà remarquée avec Marek Hemmann, qui en envoie déjà a à peine minuit. Puis s’enchainent certains gros noms de la scène techno internationale comme DixonBoris Brejcha et Louisahhh !!!Mais franchement, on n’oubliera pas l’énorme closing de Ben Klock (moins énervé que d’habitude, mais énervé quand même) !

Il est difficile d’expliquer le Nördik Impakt à qui ne l’a pas fait, car il faut le voir pour le croire. Ce petit festival qui en est déjà à sa 18ème édition est devenu grand, et je vous assure qu’ils en promettent toujours plus, et leurs promesses sont tenues.

Le dimanche on se réveille en se disant que c’est déjà fini, et qu’il va falloir attendre un an. Mais on ne reste pas sur notre faim puisque la jolie équipe du Cargö balance déjà la date de la 19ème édition. Alors… Rendez-vous à Caen, du 18 au 22 octobre 2017.

J.B

Le Nördik Impakt : la scène caennaise dans tous ses états !…

par contributeurs Temps de lecture : 2 min
0