Jeff Nichols est de retour avec Midnight Special, pour notre plus grand plaisir ! Le réalisateur de Mud, et Take shelter se montre plus qu’à la hauteur avec ce film, que l’on pourrait considérer comme un OVNI : il se fait rare de voir des films de science-fiction à ce niveau.

Jaeden Lieberher, Kirsten Dunst, Michael Shannon dans Midnight Special © Warner Bros.
Jaeden Lieberher, Kirsten Dunst, Michael Shannon dans Midnight Special © Warner Bros.

Il raconte l’histoire de Roy et son fils de huit ans, Alton, qui sont en cavale avec Lucas, un ami policier, depuis que le père souhaite le soustraire de l’emprise d’une secte qui le considère comme un sauveur en raison de ses pouvoirs surnaturels.
Le FBI et la NSA traquent également l’enfant qu’ils considèrent comme une menace.

De nombreuses références mais un charme unique

Certes le film fait appel à des chefs d’œuvre du cinéma comme E.T  ou Rencontre du troisième type de Steven Spielberg, qui lui a valu de nombreuses critiques. Mais nous sommes bien loin de la science-fiction des années 80 et 90. Ce film loue des prouesses techniques dignes des plus grands !
Jeff Nichols nous entraine dans une atmosphère bien à lui, qui nous ramène à celle de Take shelter, à la fois surréaliste et poétique.
On pourrait presque le comparer à un « road movie » hypnotique, qui séduit par sa mise en scène très travaillée, une musique envoûtante tout au long du film et une photographie qui plonge le spectateur dans une ambiance fantastique.

De plus, le film traite d’un sujet sérieux, celui de la famille. On comprend les relations qui unissent les personnages dès le début, et leurs liens vont constamment être remis en question. Cette relation va être plus que touchante : ils vont protéger l’enfant à leur dépends, tout faire pour qu’il s’en sorte malgré la menace qui pèse sur lui et ses pouvoirs. L’enfant est amené à suivre sa propre destinée… 

Un casting envoutant

Le film est porté par un duo, l’excellent Michael Shannon déjà apparu dans Take shelter de Jeff Nichols et le jeune Jaeden Lieberher. Ils sont entourés par Joel Edgerton (Lucas, ancien policier), Adam Driver, vu dans la série Girls ou le dernier Star Wars (en spécialiste de la NSA) et Kirsten Dunst, qui est de retour !.
Le récit se construit autour de la famille, mais aussi de la course poursuite et finalement quel avenir pour tous ces personnages en étant au plus près d’eux, pour mieux y partager cette sensation de dangerosité, douloureuse et mystérieuse aventure.
La musique, qui donne une atmosphère mystérieuse, nous transporte. Elle est mélangée aux bruits de vrombissement d’une Chevrolet Chevelle à l’ouverture de film qui rappelle la fuite et la survie.

Jeff Nichols arrive à marier avec brio cinéma d’auteur et cinéma hollywoodien. Il entraine ces personnages à nous emmener dans un univers intimiste, au cœur de secret de famille et d’une vraie aventure : vivre et s’enfuir.

Quel destin finalement pour cette famille ? A vous de le découvrir !

Le film est en salle depuis le 16 mars.

Léna Frénillot

 

Comments

comments

L’OVNI Midnight Special

par La Rédaction Temps de lecture : 2 min
0