Ce lundi 27 juin, la pièce Mariage et châtiment était présentée au Théâtre Hébertot. Elle sera jouée dans ce théâtre dès le 1er septembre.

Alors que les comédiens et le metteur en scène Jean-Luc Moreau venaient de terminer le premier bout à bout de la pièce, journalistes et passionnés de théâtre étaient conviés à la conférence de presse de Mariage et châtiment. Sur le papier, cela semblait être une éternelle comédie sur le mensonge, l’amitié, et le couple. Pourtant, l’auteur David Pharao, le metteur en scène Jean-Luc Moreau, les acteurs ainsi que Francis Lombrail, directeur du théâtre, ont su nous mettre l’eau à la bouche !

mariage et châtiment théâtre hébertot

Mariage et châtiment, « une pièce de divertissement pur »

C’est tout d’abord Jean-Luc Moreau, sommité du théâtre en tant qu’acteur et metteur en scène qui nous parle avec passion de son travail. Son but était simple : « faire de la création ».  Le texte de David Pharao était vierge de toute représentation, donc dans cette pièce, « le metteur en scène et les comédiens s’engagent dans la voie de la création ». C’est d’ailleurs la seconde fois que Jean-Luc Moreau se prête à l’exercice de la mise en scène pour une pièce de l’auteur. La première fois, c’était pour la pièce L’invité, et c’est réellement le style et « l’élégance d’écriture » qui lui ont donné envie de travailler sur la nouvelle pièce de David Pharao.

Dans la pièce, hors de question de prendre le spectateur par la main ou d’utiliser des méthodes boulevardières. Ce qui prime, c’est le fond ainsi que le style. L’histoire est simple, c’est avant tout une histoire d’amitié. Edouard va pour aller au mariage de son meilleur ami en tant que témoin, mais pour une raison que l’on ne connaîtra que sur scène, il ne peut pas s’y rendre. Il va donc inventer un mensonge qui va le dévaster en crescendo jusqu’à la fin de la pièce.

On nous promet alors « un bouquet final » à la fin de la pièce, et l’auteur insiste pour dire que l’originalité de la pièce tient au fait que « ce n’est pas une pièce sur le mensonge, mais sur le rétablissement de la vérité ». La thématique est donc lancée, et l’on brûle d’envie de savoir ce qu’est ce fameux mensonge si insurmontable. On évoque également beaucoup d’humanité dans la pièce, des moments de folie… Et l’éventuelle peur de mourir du personnage d’Edouard (Daniel Russo). Faut dire qu’avec Laurent Gamelon en face, on comprend que la peur soit réelle !

Des acteurs au sommet de leur forme

Impossible de ne pas parler du casting de la pièce, présent ce jour-là pour nous parler de leur nouvelle créaction. En tête d’affiche, Daniel Russo qui tiendra le rôle d’Edouard ainsi que son meilleur ami interprété par le charismatique Laurent Gamelon. Vu leur énorme complicité sur scène durant la conférence de presse, ça promet d’être très réussi lors des représentations ! Ils sont accompagnés de trois femmes pétillantes : Delphine Rich, Fannie Outeiro ainsi que Zoé Nonn.

Enfin, Francis Lombrail, directeur du Théâtre Hébertot, termine cette rencontre avec l’équipe de la pièce en nous disant que Mariage et châtiment est la première comédie qu’il choisit depuis qu’il est à la direction de ce théâtre, après de très nombreuses lectures. Inutile de dire que l’on a grandement envie de faire confiance au flair de l’acteur et directeur. Pour résumer, la pièce Mariage et châtiment sera au Théâtre Hébertot dès le 1er septembre. Au menu : spirale du mensonge, menteur amateur, et amitié en péril. Seront proscris surplus de jeu et méthodes boulevardières. Création et originalité exigées. Ça promet ! 

Au Théâtre Hébertot dès le 1er septembre

Réservez vos places sur BilletRéduc

Possibilité d’un tarif à 10 € pour les moins de 26 ans, à voir sur le site du théâtre

Mariage et châtiment, la promesse d’une pièce réussie

par Laurène Thiéry Temps de lecture : 3 min
0