Mariage et châtiment est la comédie événement de la rentrée du Théâtre Hébertot. Une pièce de David Pharao qui a tous les ingrédients du succès.

mariage et châtiment théâtre hébertot

Mariage et châtiment, une histoire d’amitié

Nous vous en avions parlé il y a maintenant trois mois, Mariage et châtiment était une pièce très attendue de la rentrée spectacle. Elle relate l’histoire d’Edouard (Daniel Russo) qui ne peut se rendre au mariage de son meilleur ami (Laurent Gamelon) alors qu’il en était le témoin. Il a une excellente raison de ne pas y aller, mais ce n’est pourtant pas le genre de chose que l’on veut révéler à son meilleur ami le jour de son mariage… Pour éviter un scandale, Edouard raconte donc un mensonge en guise de justification de sa non-présence. Mensonge encore plus scandaleux que la raison initiale, et qui va le mener à de gros ennuis.

On nous promettait une pièce originale, pas forcément sur la thématique du mensonge, mais plutôt sur « le rétablissement de la vérité ». Il est vrai que les mensonges et petites hypocrisies entre amis s’entassent tout le long de la pièce, et que nous assistons toujours à l’éclatement de la vérité. Edouard est évidemment au cœur du mensonge, mais aucun personnage n’est irréprochable, et la pièce montre avant tout une belle histoire d’amitié, qui pourra parler à tout le monde.

Une comédie classique

Mariage et châtiment est une création originale au Théâtre Hébertot. Elle est la première comédie depuis que Francis Lombrail est à la direction du théâtre. Autant dire que l’on s’attend à du très lourd. Alors même si le traitement de la thématique du mensonge est un peu original dans la pièce, les férus de comédies « classiques » peuvent être rassurés, car la pièce utilise bon nombre de procédés comiques. Quiproquos, personnages cachés et mensonges sont au rendez-vous. Le rythme de la pièce est d’ailleurs très intéressant, puisqu’il s’accélère à chaque nouveau rebondissement… Ou plutôt, à chaque nouveau mensonge.

Des rôles parfaitement calibrés

Sans grande surprise, la pièce est surtout très bien portée par des acteurs talentueux. Daniel Russo et Laurent Gamelon sont complices au possible, et le rôle de l’ami légèrement brut va comme un gant à l’imposant Gamelon. Belle surprise également du côté des femmes. Delphine Rich est très juste dans son rôle de femme de menteur, et Zoé Nonn aussi en tant que stagiaire qui va mettre la zizanie dans la vie d’Edouard. Enfin, Fannie Outeiro apporte une belle touche comique à l’ensemble, dans son rôle de blonde un peu écervelée.

Le tout forme donc une pièce complète qui remplie haut la main son objectif comique. On passe un très beau moment en compagnie de cinq personnages maîtrisés. Une chose est sûre, c’est qu’on ne se lassera jamais de voir la spirale infernale du mensonge à la sauce comique. 

Du mardi au dimanche au Théâtre Hébertot

78 bis Boulevard des Batignolles, 75017 Paris

Réservez vos places sur BilletRéduc

Possibilité d’un tarif à 10 € pour les moins de 26 ans, à voir sur le site du théâtre

Comments

comments

Mariage et châtiment, la comédie phare du Théâtre Hébertot

par Laurène Thiéry Temps de lecture : 2 min
0