Et si Marilyn Monroe n’était pas morte ? C’est la théorie plaisante que Philip Le Roy nous sert dans Marilyn X, un roman fictionnel qui borde la réalité, s’en inspire, y puise tous les éléments qui nous permettrons de douter, de perdre le fil, de nous prendre au jeu délicieux d’une contre-enquête jonchée de rebondissements bien ficelés – de brouiller les frontières poreuses d’une vérité éculée sur l’icône glamour dont le souvenir s’avère le plus lucratif du monde. (Cherche Midi)


Marilyn X : Philip Le Roy revisite la mort de Marilyn Monroe
Marilyn X, Philip Le Roy, Cherche Midi, 19 mai 2016, 17€

Marilyn X : et si Marilyn Monroe était vivante ?

Dans la chaleur moite d’un été américain, un couple de français en road-trip aux Etats-Unis tombe nez-à-nez avec une vieille ferme calcinée en plein désert. Seuls rescapés, des carnets intriguent le narrateur et sa femme. Sur la route, une vieille femme leur conseille de les lire avant de les confier aux autorités – débute alors une course après l’Histoire, un road-trip où le Hollywood des 60’s se réécrit sous leurs yeux ébahis, les interroge, et accroche notre curiosité dans un polar glamour incroyablement bien ficelé. De page en page, les révélations sur Marilyn qui aurait eu 90 ans le 1er juin, s’accumulent ; le mystère s’épaissit : Marilyn serait-elle toujours vivante ?

Thriller passionnant et nerveux, au scénario audacieux, Marilyn X séduit dès les premières pages. Après des menaces des Kennedy, de la CIA et de la Mafia dont elle avait consigné les turpitudes, l’icône Hollywoodienne aurait simulé son suicide, par le truchement d’un cadavre de substitution. La théorie que déploie Philip Le Roy, appuyée sur les rapports d’enquête officiels, n’a rien de fantasmagorique : séduisante et vraisemblable, elle dévoile le vrai visage de son entourage, les ficelles derrière le personnage au cœur des convoitises, et les jeux de pouvoir et de confluences dans les hautes-sphères américaines. Mafia, sexe, pouvoir – retour sur une disparition si romanesque qu’il n’y avait rien à inventer.

Some like it hot dead

« [si les carnets de Marilyn] tombaient entre les mains de la presse, c’en était fini de la dynastie Kennedy, de Hollywood, d’Arthur Miller, de Ralph Greenson, de la CIA, de la mafia, de Sinatra et de tout le tralala. Bon sang, on avait le doigt sur le bouton rouge ! »

Marilyn Monroe meurt le 5 août 1962 dans des circonstances très troubles, mettant potentiellement en cause les Kennedy, la mafia, et la CIA. Mais si Norma Jeanne Baker, elle, était toujours en vie ? Partant des zones d’ombres de cette histoire hollywoodienne dans un road-movie hommage aux fondamentaux de l’Amérique, Philip Le Roy plonge dans le grand mystère de la mort de la super-star Monroe.

Les carnets révèlent la vie de Norma Jeanne Baker après la mort factice de la sulfureuse blonde qui souhaitait échapper à la CIA, la mafia, à JFK – à elle-même, à son pouvoir et son image. A Sam Giancana aussi, big boss de la mafia sicilienne qui porta les Kennedy au pouvoir, auquel la CIA demanda de tuer Fidel Castro, et qui mit Franck Sinatra sur le devant de la scène.

Serti d’une flopée de personnages d’une réalité absolue, Marilyn X retrace le vrai visage de son entourage, des coulisses de son Poupoupidou aux appels que JFK ignore, jusque dans ce désert mystérieux où l’on pourrait être sûr d’avoir compris l’astuce avant la fin – avant le plot twist final, jubilatoire dans son dans son action comme dans sa révélation audacieuse – Philip Le Roy nous balade et laisse au lecteur cette question en suspens, signe de sa réussite : et si c’était vrai ? Ce serait monstrueux, mais quand même …

Découvrez ci-dessous les premières pages
de Marilyn X de Philip Le Roy 

Marilyn X : Philip Le Roy revisite la mort de Marilyn Monroe

par Lolita Savaroc Temps de lecture : 3 min
0