Pour ce troisième mois avec Mia Saunders, on la retrouve, à Chicago après un détour par Las Vegas. Dans la ville des vents, elle devra se faire passer pour la fiancée d’un restaurateur. Après un Français, elle est confrontée, ce mois-ci, à l’italien Anthony Fasano.

Quand le passé de Mia ressurgit

Il ne faut pas perdre de vue que toutes les aventures de Mia ont une raison d’être simple : rembourser la dette de son père. Si Audrey Carlan en parle quelque peu dans son tome de février, il est bon de revenir aux sources en mars. Avant d’aller retrouver Anthony Fasano à Chicago, Mia va en effet rendre visite à son père. Dans le premier chapitre, la jeune fille s’épanche donc auprès de son père et lui raconte tout ce qu’il s’est passé jusqu’à présent dans sa vie. Par la suite, elle va donner en main propre, un second versement à Blaine. On rencontre ainsi, l’odieux usurier et cela permet presque de mettre un visage sur un nom.

Dans ce tome, Audrey Carlan, fait plaisir à ses lectrices en nous donnant des nouvelles de Wes, le premier client de Mia. Il est évoqué pour la première fois à la page 53 : « Ma chérie. C’est comme ça que m’appelait Wes ». Wes devient de plus en plus palpable (sans mauvais jeu de mots) au chapitre 5. Les deux amants discutent puis finissent par faire l’amour au téléphone. P116, ils échangent, encore, mais cette fois par SMS. Jusqu’aux retrouvailles physiques, en chair et en os. Alors que Mia sort des toilettes d’un pub où elle traînait en compagnie de Tony et Hector, voici qu’elle tombe sur Wes. On sait comment ça fini, et Mia le résume de manière très classe : « Je suis en train de baiser mon premier client alors que je travaille pour mon troisième ». Après tout, on se met à rêver d’un happy end entre les deux…

Anthony Fasano n’est pas macho

Le mois de Mars de Mia est très rafraichissant de par son originalité. Quand elle croit rencontrer son client, elle s’exclame : « J’ai 24 ans et j’ai enfin vu la perfection masculine ». En fait, elle n’avait pas Anthony Fasano devant elle, mais Hector Chavez son partenaire. Le jeu de dupes commence alors. Mia a été embauchée pour servir de fiancée à un homme qui a sur ses épaules le poids de la pression sociale. Loin du stéréotype de l’italien macho, Anthony Fasano est un homme qui ne sait pas faire son coming out auprès de sa famille. Depuis la mort de son père, il est le dernier homme auprès de ses 4 sœurs et de sa mère qui veut à tout prix un héritier. Mia ne se déshabillera donc pas pour lui et cela change ! Être au milieu d’un couple n’est pas simple, mais elle va aider Anthony Fasano à s’accepter : « C’est la vie, Tony. Grandis un peu. Choisis Hector, quelles qu’en soient les conséquences ».

Comments

comments

Mars : Chicago avec Anthony Fasano

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 2 min
0