Le Misanthrope est actuellement joué au Ciné XIII Théâtre. La Compagnie du Goéland livre une version moderne et dynamique de ce classique indémodable.

misanthrope

Il y a des classiques dont on ne se lassera jamais. Le Misanthrope est une pièce qui n’a pas pris une ride. Alceste, un honnête homme, a les défauts de ses qualités. Il n’aime pas le genre humain. Trop entier, il ne supporte pas l’hypocrisie et les mensonges proférés dans une société de paraître. Pourtant, il est amoureux de la belle et superficielle Célimène. Peu à peu, le misanthrope va se rendre compte de son véritable visage, tout aussi trompeur que son entourage.

Le Misanthrope version 2017

Dès l’arrivée dans la salle du Ciné XIII, le spectateur s’attend à une expérience de théâtre unique. Canapé en guise de siège, scène très sobre, et décor moindre, tout éveille la curiosité. Dès l’entrée d’Alceste (Nicolas Natkin) et de Philinte (Florian Pâque), la sobriété se poursuit. Leurs costumes sont très modernes, et seuls quelques détails tels qu’une broche ou bien une veste en velours viennent faire un clin d’œil à l’ancienneté de la pièce. 

Ici, la troupe joue une version très contemporaine du Misanthrope, tout en respectant le texte d’origine. Certaines intonations des acteurs donnent une résonance nouvelle au texte, un caractère plus actuel. Ce qui dénonçait les mœurs de la Cours de l’époque semble s’appliquer au temps présent. Cette impression de modernité s’explique également par la jeunesse et la dynamique de la compagnie à l’œuvre sur scène.

L’épatante Compagnie du Goéland

La réussite de cette version du Misanthrope est aussi due à la justesse des comédiens de la Compagnie du Goéland. Si la performance de Nicolas Natkin en Alceste est impressionnante, le jeu de ses compagnons de scène est également remarquable. Par exemple, Maxime Gleizes interprète un Oronte survolté et Anto Mela et François Bérard forment un duo de marquis très comique. Le tout donne une pièce très réussie, à la fois rythmée et drôle. Les Alexandrins prennent une nouvelle tournure dans la bouche des comédiens de la jeune compagnie. Une belle entente entre les acteurs couronne le tout. La troupe prend plaisir à jouer ce classique de Molière, et, logiquement, les spectateurs ont beaucoup de plaisir à les voir.

Le Misanthrope, du mercredi au dimanche au Ciné XIII

Avec : Nicolas Natkin, Florian Pâque, Maxime Gleizes, Justine Thibaudat, Cornélie Havas, Lola Felouzis, Anto Mela, François Bérard, Marc Derville, Victor O’Byrne. 

Mise en scène d’André Oumansky 

Réservez vos places sur BilletRéduc

Le Misanthrope revisité par la Compagnie du Goéland

par Laurène Thiéry Temps de lecture : 2 min
0