L’Argentine est maudite, c’est ce que doit penser très fort son capitaine Lionel Messi, seul capable de transformer un tir au but en finale de la Copa America. Les Chiliens chez eux ont gagnés leur première Copa America grâce à leur gardien emblématique Claudio Bravo qui après avoir arrêté la Pulga pendant 90 minutes, a stoppé les tirs d’Higuain et Banega.

Un match terne pour une finale de Copa America

Ceux qui espéraient une finale de rêve entre deux belles équipes auront été déçu ! Elle était bien loin l’équipe du Chili qui avait fait jusque-là un tournoi assez impressionnant et l’Argentine tombeuse du Paraguay sur un festival de buts (6-1) ! Pendant 90 minutes, les fans de football auront attendus attendus (le but) mais il n’est jamais venu comme dit la chanson. Messi ne nous aura même pas illuminé. Il aura pourtant essayer sur coup franc mais il s’est heurté a un très bon Claudio Bravo. A la 20e minute, excentré côté droit, l’Argentin trouve la déviation de Sergio Agüero devant le but. Mais le portier du Barca sort une immense parade sur sa ligne ! A la mi-temps alors on se dit que s’il on devait résumer le match à son pote qui bosse son mémoire on lui dirait : « inintéressant ». Messi contre Bravo, avantage au gardien ». Si le Chili a tiré 7 fois au but en 45 minutes contre 3 pour l’Argentine, on comptabilisait en tirs cadrés 2 partout.

L’Albiceleste vraiment pas bénie des Dieux

25e minute et premier coup du sort pour les visiteurs. Angel Di Maria parait touché. Après une grosse accélération, il s’est assis par terre et a réclamé l’aide des soigneurs. Quelques soins plus tard, il refait son apparition sur le terrain. La lésion musculaire aux ischio-jambiers aura toutefois raison de lui. Le milieu offensif de Manchester United, fini par être remplacé à la 28′ par le Parisien Ezequiel Lavezzi.

Copa America
Di Maria sors sur blessure. (Reuters)

Si seulement l’Argentine avait marqué à la 92e ! Higuain, Higuain, Higuain, madre de dios ! A la 92e, l’horloge tourne toujours et Gonzalo manque l’impensable. Leo passe deux joueurs plein axe, décale Lavezzi sur sa gauche. Instantanément, le Parisien tente de trouver Higuain au second poteau alors qu’il aurait pu frapper. Pocho la passe gentiment à Pipita qui tacle le ballon maladroitement et rate le but de la victoire. Auteur d’une mauvaise finale de Coupe du Monde il semblerait que la malédiction ne l’ait pas quitté. Lors de la séance de tirs aux buts il est le deuxième Argentin à passer, et le premier à louper le coche.

Après le raté du n°9, c’est Banega qui voit son tir au but repoussé par Claudio Bravo. 4 à 1 c’est donc sur ce score qu’au bout de la nuit le Chili prive l’Argentine d’une Copa qu’elle attendait depuis 1993…

@ap91700

Copa del Mundo, Copa America : Argentina no pudo

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 2 min
0