Ça y est, cette fois, plus de doutes : la campagne parisienne pour les municipales est bien lancée. Certains militants écument d’ailleurs les rues depuis des mois, tracts en mains, pour sensibiliser les Parisiens. Deux femmes incarnent la droite et la gauche. Nathalie Kosciusko-Morizet, d’une part. 40 ans, polytechnicienne et députée. Parmi ses fonctions passées, on trouve déjà : maire, conseillère régionale, benjamine de l’Assemblée nationale, secrétaire d’État chargée de l’Écologie (elle est la première à avoir occupé ce poste), puis chargée de la Prospective et du Développement de l’Économie numérique et enfin ministre de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement.

politique-municipales-etudiant-autonome

 

Elle fut également porte-parole de Nicolas Sarkozy, et ce ne sont là que quelques uns des éléments de sa biographie. En juin, suite à une primaire ouverte de la droite et du centre, NKM a été désignée dès le premier tour à plus de 58% des voix pour représenter l’alternance. Forte de ce soutien populaire (tous les Parisiens pouvaient voter, qu’ils soient adhérents à l’UMP ou non), elle a poursuivi sa campagne en proposant des « NKM près de chez vous » et de grandes opérations de tractage, en allant à la rencontre de ceux qui vivent, travaillent ou passent à Paris. Dernier événement en date : le 10 octobre, elle a désigné ses chefs de file par arrondissement. La benjamine de ces chefs de file a 29 ans ; la moyenne d’âge est de 47 ans. Enfin, 65% de ces chefs de file d’arrondissement n’étaient pas tête de liste d’arrondissement lors des dernières municipales de 2008. NKM veut donc porter la marque du renouveau à Paris et compte faire des listes communes avec le centre.

            De l’autre côté est Anne Hidalgo, 54 ans. Elle a été inspectrice du travail puis a travaillé dans différents cabinets ministériels. Au niveau local, elle a été chargée de l’égalité Homme-Femme et du bureau des temps, puis chargée de l’urbanisme et de l’architecture. Depuis 2001, elle est la première adjointe de Bertrand Delanoë. Elle s’était présentée en tête de liste aux municipales de 2001 et 2008 dans le 15e arrondissement mais n’y a pas été élue maire. Depuis juillet 2011, Anne Hidalgo est à la retraite. Le 10 octobre a également été un jour important pour le PS de la capitale, puisque les militants ont pu élire leurs candidats d’arrondissement. Avant cette date, à part Anne Hidalgo, les candidats d’arrondissement faisaient campagne en relative discrétion. Depuis, le coup de sifflet a été donné. L’objectif d’Anne Hidalgo est de marquer sa différence vis-à-vis de Bertrand Delanoë tout en étant intimement liée à son bilan, puisqu’elle est sa première adjointe depuis 2001.

            Des deux côtés, la bataille des chiffres fait rage. N’en citons qu’un genre, particulièrement significatif – et nous verrons pourquoi. Depuis plusieurs mois, Nathalie Kosciusko-Morizet répète qu’elle veut mobiliser « une armée de Parisiens » prête à la soutenir dans sa route jusqu’à la mairie de Paris. Il y a quelques semaines, son équipe a organisé un vaste tractage. L’objectif : tracter devant tous les Monoprix de Paris. Anne Hidalgo a voulu montrer qu’elle aussi pouvait mobiliser : elle a annoncé que le 26 octobre, ses équipes avaient frappé à « plus de 3000 portes » (je ne sais pas trop qui a compté, mais c’est le chiffre qu’elle avance). Quoi qu’il en soit, ce qui est intéressant dans cette campagne est son caractère participatif. Il n’y a pas un pôle « équipe de campagne », un pôle « militants malléables » et un pôle « électeurs à convaincre » ; au contraire, l’objectif affiché est de faire participer chacun selon ses envies, ses compétences et ses disponibilités. Du côté de NKM comme d’Anne Hidalgo, des équipes de « volontaires » servent de relais locaux.

            Paris est une grande ville, mais nos deux candidates majoritaires prennent le parti de la proximité et de la participation.

 .

Hubert Camus

 

{Un saut en 2015: http://letudiantautonome.fr/2015-mon-amour-2112/}

Municipales Paris #1 : rencontrez vos candidates

par contributeurs Temps de lecture : 4 min
0