Dans La peau de maman, un essai publié chez l’Harmattan, Nathalie de Courson propose une lecture originale de l’œuvre de Nathalie Sarraute (1901-1999), en s’attachant à la peau et au toucher maternels.

Ma première question n’est pas originale, mais elle est indispensable : pourquoi Nathalie Sarraute et pourquoi « la peau » ?

« Nathalie Sarraute est un auteur que j’aime et que j’ai découvert à la fac à vingt ans. Dans Enfance [son ouvrage autobiographique, ndlr], elle écrit : « maman a la peau d’un singe ». J’ai eu l’impression que cette phrase pouvait servir de déclic à une étude, que j’ai poussée à l’intégralité de son œuvre. »

Comment avez-vous écrit La peau de maman ?

« Il y avait d’abord une thèse que j’ai soutenue. Je l’ai élaguée et retravaillée pour en faire La peau de maman, dans lequel j’ai voulu éliminer le jargon et écrire en langage courant, tout en faisant une étude approfondie de l’œuvre de Nathalie Sarraute. »

Nathalie Sarraute est méfiante envers les critiques. Qu’aurait-elle pensé de votre essai ?

« Je l’ai rencontrée deux fois. Tout en étant très accueillante avec les personnes qui s’intéressaient à son œuvre, elle n’aimait pas les interprétations de type psychanalytique, ce qui est le cas de la mienne. Entretenant un rapport très fusionnel avec son lecteur, elle craignait que l’on « pose des grilles » sur son œuvre. Devant elle j’ai battu en retraite en sirotant le whisky qu’elle m’offrait, mais j’ai gardé ensuite mon fil directeur qui me paraissait – et me paraît toujours – solide. »

                Nathalie de Courson, prise par l’œuvre de Nathalie Sarraute depuis 1992, n’en est pas moins consciencieuse dans son texte. J’ai particulièrement apprécié l’écriture adoptée : sérieuse sans être docte ; accessible sans être vulgarisée à l’extrême. Cela fait de La peau de maman un ouvrage qui intéressera tous les aficionados de Sarraute, de l’étudiant en première année à l’enseignant-chercheur.

Nathalie Sarraute, La peau de maman, par Nathalie de Courson, L’Harmattan, 127 pages, 13€

 .

Hubert Camus

 

{Voyagez http://letudiantautonome.fr/temoignages-etudes-job-etudiant-1011/}

Nathalie Sarraute par Nathalie de Courson

par La Rédaction Temps de lecture : 2 min
0