Nos Souvenirs, présenté en compétition officielle au Festival de Cannes ce week-end, a connu une descente parfois violente. Les journalistes ont, pour la plupart, hué ce long métrage de Gus Van Sant. On vous donne notre avis …

Arthur Brennan, interprété par Matthew McConaughey (magnifique comme toujours), cherche à mettre fin à ses jours dans l’immense forêt d’Aokigahara, au pied du Mont Fuji. Cet endroit, connu pour s’y perdre et abandonner la vie, réserve pourtant bien des surprises à cet américain désespéré …

Un film dégoulinant d’amour ? 

Les films de Gus Van Sant sont célèbres pour des scénarios recherchés et une réalisation travaillée. Parfois complexes, ils s’illustrent bien souvent dans la catégorie « Drame ». Will Hunting, Psycho ou encore Promised Land figurent parmi ses nombreuses oeuvres. Habitué des tapis rouges (et des marches), il a obtenu en 2003, la Palme d’Or avec Elephant. Avec Nos Souvenirs, les journalistes ayant eut la chance d’assister à l’une des deux projections, sont sortis déçus et reprochent bien souvent à ce film d’être trop dégoulinant de bons sentiments … 

Effectivement, le scénario parfois plat et plein d’amour peut décevoir. Pourtant, on a déjà vu pire … Explications : certes, le couple au bord du gouffre qui se rapproche lors d’une dure épreuve, c’est vu, revu et rerevu. Mais quand même. Le scénario n’est pas si mal ficelé, deux histoires se chevauchent ainsi durant près de 2h. D’un côté, l’histoire d’un couple, celui d’Arthur et sa femme (Matthew et Naomi Watts) que l’on veut voir durer, de l’autre, ce même homme qui s’acharne à sauver un japonais et à sortir de cette mer d’arbres … 

Matthew : la réussite de ce film ? 

C’est certain, Matthew McConaughey est le point fort de ce film. Bien qu’il tombe beaucoup (ce qui a fait bien rire les journalistes), il se relève toujours pour notre plus grand plaisir. N’étant pas totalement objective quant à son talent, je n’irais pas plus loin. Il faut tout de même souligner que l’avis des journalistes présents a été unanime à son sujet…

Finalement, ce n’est pas un film beaucoup plus ennuyeux et lent que ce que l’on a déjà pu apercevoir à Cannes. Gus Van Sant nous propose un film avec des images sublimes. Notre seul hic, on aurait peut-être pu se passer de la fin trop prévisible et gentillette, notamment la toute dernière scène… 

Juliette Bassine

Nos souvenirs : une descente justifiée ?

par contributeurs Temps de lecture : 2 min
0