Pour la 95e confrontation olympique, Lyon recevait Marseille en baisser de rideau de la 18e journée de Ligue 1. Dans un OLOM au sort indécis, les Gones remportent une victoire difficile mais décisive (2-0) dans la lutte pour le podium.

C’est un duel au sommet de la Ligue 1 qui venait clore cette 18e journée de championnat, qui se voit affronter Lyon, 3e et Marseille, 4e. Les deux équipes comptent au coup d’envoi exactement le même nombre de points, le même nombre de buts encaissés, avec toutefois une attaque plus prolifique pour Lyon. Les Rhodaniens devaient se montrer prudents face à l’OM, qui a marqué au moins un but à chaque match de Ligue 1 cette saison. Mais d’un autre côté, Lyon reste sur 9 victoires de rang en championnat à la réception de Marseille.

Avantage Lyon en première période

Logiquement, le début de cet OLOM est un round d’observation, l’Olympique Lyonnais se procure les premières occasions. Sur un coup-franc tiré à 35m suite à une faute commise par Zambo Aguissa, Fekir place une frappe qui file tout droit sur Mandanda. Toutefois, celui-ci commet une grossière – et inhabituelle – erreur, permettant aux Gones d’ouvrir la marque dès la 6e minute de jeu. C’est le 12e but de la saison pour le capitaine de l’OL. Habituée à encaisser rapidement un but en début de rencontre lors des matches du dimanche soir, la formation marseillaise ne semble pas paniquer et tente de s’appliquer balle au pied. Les Marseillais prennent le dessus sur l’engagement en milieu de terrain, avec un Gustavo métronome. Les visiteurs se montrent tout au long de la première période bien plus dangereux que Lyon, tant dans la construction offensive que sur contre-attaque. Les Phocéens font beaucoup bouger les lignes et poussent la défense lyonnaise à reculer, à bloquer le développement du jeu adverse. Plus le temps avance, plus les occasions marseillaises sont franches, à l’image de Rolando qui frôle la transversale de la tête ou la tentative d’Ocampos qui voit Lopes s’interposer. Malgré leurs difficultés et les assauts répétés en fin de premier acte, les défenseurs lyonnais veillent au grain. Mais ils doivent se montrer bien plus entrepreneurs et prendre le pouvoir du milieu de terrain pour se mettre à l’abri d’un retour marseillais. Lyon rentre aux vestiaires avec un fébrile avantage dans cet OLOM, cela s’illustre avec les statistiques : Marseille a tiré 8 fois au but contre une seule (la bonne) pour les Gones, et a une possession de balle plus importante (57,8% vs 42,2%).

Un OLOM frustrant pour Marseille

À peine le temps de reprendre ses esprits et de se remettre dans le match que les Lyonnais se procurent de très franches occasions. Après un premier but refusé pour une position de hors-jeu, justifiée, les Gones poursuivent leur pression sur les buts de Steve Mandanda et parviennent enfin à se mettre à l’abri grâce à une tête réussie de Mariano Diaz (2-0, 51e). Ce dernier marque son 13e but de la saison. Les Lyonnais prennent cet OLOM à leur compte et montrent un visage plus sereins qu’en première période. Attention toutefois à la force offensive de Marseille, qui peut frapper à tout moment. Payet tente sa chance sur coup-franc dès la 56e minute, mais la belle frappe du Réunionnais atterri dans les gants de Lopes. Dans la foulée, Rudi Garcia tente un coup de poker en faisant entrer Mitroglou à la place d’Ocampos, pour passer à un système à deux attaquants et ainsi prendre plus de risques en attaque. Les Marseillais se réorganisent et tentent de retrouver la possession de la balle pour se créer plus d’occasions dangereuses et remonter la pente de cet OLOM. Sans parvenir à se procurer d’autres occasions, les défenseurs lyonnais font davantage le dos rond pour conserver son confortable avantage. Si Marseille continue d’occuper le camp rhodanien, les attaquants manquent d’inspiration tant dans la finition que dans les mouvements décisifs, à l’image de Florian Thauvin, qui peine à trouver les bonnes solutions. Le triple arrêt de Lopes en fin de rencontre, comme un hommage à Joël Bats à quelques jours de son départ à Montréal, met fin à la série marseillaise d’un but par match.

Dans un OLOM difficile et très relevé, l’Olympique Lyonnais a tenu bon et a assuré une belle victoire face à Marseille, ainsi que sa 3e place en championnat, au contact de Monaco. Les Phocéens auront des regrets à nourrir de cette défaite alors que tous les outils étaient à leur disposition pour réaliser une nouvelle belle performance.

OLOM : Lyon surclasse Marseille dans le duel olympique

par Romain Lambic Temps de lecture : 3 min
0