OLSEV est sans conteste l’un des matchs les plus frustrants que j’ai vu ! Les Sévillans étaient là pour jouer le nul et c’est ce qu’ils ont fait avec brio. Les Lyonnais, malgré plusieurs occasions franches et une domination globale du match, ne parviendront pas à accéder aux 8es de finale de la Ligue des champions.

Des Sévillans trop solides pour l’OL

Ce OLSEV a été dominé de la tête et des épaules par les hommes de Génésio, mais comme je le répète souvent dominer n’est pas gagner. Rafael commence les hostilités dès la 3e minute en décalant Valbuena. 13e minute, Valbuena est au corner, il trouve Gonalons au premier poteau, mais ça ne donne rien. La vraie occasion, celle qui a fait rugir le parc OL, intervient à la 24e. Rafael centre pour Tolisso qui pique sa tête sur la barre ! La reprise de Lacazette sera captée par Rico. Le capitaine, Maxime Gonalons, essaye même de montrer l’exemple, à l’image de son raid solitaire dans la surface à la 33e. Lacazette récupère, mais le ballon est contré. La 2e transversale est signé Valbuena à la 37e. 0-0 à la mi-temps. Lacazette frappe à la 70e, et Diakhaby aussi, mais sans succès. 88e, Cornet obtient un corner, Fekir le frappe, Grenier était là pour mettre sa tête, mais c’est trop croisé. Dans le temps additionnel (92e), Rafael ne parvient toujours pas à trouver le cadre.

La seule occasion des Sévillans a lieu à la 19e minute de ce OLSEV. Nasri lance Vitolo, le milieu enroule sa frappe qui trouve le poteau ! Heureusement pour le portier lyonnais, Lopes, qui était totalement battu. Non soyons honnêtes il y en a eu UNE autre ! À l’heure de jeu, Escudero centre à ras de terre, le ballon atteint le second poteau, Mariano était prêt, mais Valbuena a le bon réflexe. Les Sévillans venus à Lyon pour jouer le nul auront fait le boulot. Ils finissent deuxièmes du groupe avec 11 points.

L’arbitrage de ce OLSEV

Je n’ai pas parlé d’arbitrage depuis un moment, mais là ça s’impose ! M. Eriksson dans ce OLSEV n’a épargné personne, pour autant il n’a pas été bon. Que ce soit pour les Sévillans ou pour les Lyonnais, aucune n’obtiendra de penalty… À la 21e, Valbuena se fait prendre par Mariano à mi pied dans la surface, mais si le public du Parc OL gronde il n’en est rien de l’arbitre. Seulement deux minutes plus tard c’est au tour des Sévillans de subir la faute. Vitolo crochète Lopes qui laisse traîner sa jambe. Vitolo tombe volontairement ? Si M. Eriksson pensait ça, il aurait du dans ce cas siffler simulation… Au moins dans ce OLSEV, il n’y aura presque pas de jaloux côté cartons. Chez les Sévillans, Sarabia (31e), Nasri (36e) et Mercado (72e) ont été avertis et chez les Lyonnais Gonalons (38e) et Mbiwa (53e).

OLSEV : les Sévillans ravissent le 8e aux Lyonnais

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 2 min
0