Le PSG et le Bayern jouait ce mardi 5 décembre la finale pour la première place du groupe. Très à l’avantage des parisiens, qui avaient un goal average très positif suite au match aller, nous avons vu une équipe de Paris bousculée et remise en question par la maitrise retrouvée du Bayern Munich.

Pas de remontada ce coup ci

On se rappelle tous du fameux match de huitième de finale l’année dernière face au Barca. L’enjeu est ici moindre mais le scénario a peu près le même: le PSG ne devait pas perdre par plus de 3 buts d’écart. Un 4-0 et le club francilien se retrouvait deuxième du groupe. Fin du suspense, Paris ne se fait pas remonter mais termine ces phases de qualifications par une bien mauvaise manière. Dès la 8ème minute, Lewandowski trouve le fond des filets sur un grand moment d’incompréhension des parisiens. Un ballon flottant, un Dani Alves qui se traine et couvre le polonais. Tout le monde pense Lewandowski hors-jeu sauf lui même. But facile de la tête accordé à juste raison. 20 minutes plus tard, Tolisso double la mise sur un formidable centre de James Rodriguez. Les parisiens sont à mi-chemin de se ridiculiser une nouvelle fois cette année. Ils seront fantômatiques tout le reste de la première mi-temps. Après la pause, le PSG revient dans le match et marque même grâce a une très belle action collective, avec Mbappe a la finition. Le jeune parisien est d’ailleurs la seule satisfaction de la rencontre. Il aurait pu marquer un doublé en fin de match mais le poteau en a décidé autrement. Par contre, le Bayern a marqué un troisième but, grâce, encore, à Tolisso.

Remise en question pour Paris

Grosse questionnement en ce qui concerne Dani Alves: était-ce un match sans ou le chant du cygne pour lui ? Sur les 2 derniers buts du Bayern, l’ancien latéral du Barca et de la Juve n’y était plus du tout. Trop lent pour son poste à ce niveau, le débordement de Kingsley Coman sur le troisième but est très violent pour lui. De même, la présence de Rabiot en sentinelle est défaillante à ce niveau de jeu. Rabiot n’a pas encore la rigueur de placement nécessaire pour être efficace à ce poste, surtout quand la moindre erreur se paye cash comme sur le deuxième but où il laisse partir seul Tolisso. Bref, ce match a recadré ceux qui s’emballaient sur cette équipe du PSG, avec son parcours en trompe l’œil face a des équipes très faibles et un Bayern en décrépitude au match aller. Le PSG termine premier, mais il devra être bien meilleur pour passer déjà les huitièmes de finale.

Pour Paris, le plus important, c’est la première place

par Christophe Lalevee Temps de lecture : 2 min
0