Comment prendre de jolies photos ? Comment se sentir fier après avoir publié sa photo sur Instagram ? La beauté d’une photographie est subjective, c’est bien pour cela que cet article va vous aider à comprendre les codes fondamentaux pour améliorer votre prise de vue. Suivez le guide !

Avec ou sans matériel pro, avec ou sans talent ou encore avec ou sans notion de ce que vous faîtes, suivez le guide pour perfectionner cette discipline. On ne mentionnera pas la tendance « seflies » du moment, mais pour toute question contacter une certaine Kim K ou feuilletez son livre pour une inspiration optimale. Cet « art » n’a qu’une place : sur Snapchat (et c’est pas plus mal comme ça). Pas de narcissisme dans cet article mais quelques zones d’ombres couvertes. Entrez dans l’ère du spectre lumineux et de la débrouille simple du photographe pour parfaire son matériel et sa technique.

La technique de base

Photo / Photos
© Thomas Serre

Un appareil photo, une tête pleine, un doigt. Voilà ce qu’il vous faut pour potentiellement réussir votre photo. Maintenant tout est une question de « comment« . L’importance primaire pour une photo réussie réside dans son cadrage. Une photo mal cadrée, pas droite – avec un bout de monument ou de pieds humains rognés – est synonyme de désastre photographique. La loi des tiers est là pour t’aider. Elle consiste à placer les éléments importants de l’image sur les lignes verticales et/ou bien horizontales qui coupent l’image aux tiers, voire à leurs intersections. Ce point essentiel fera que votre photo sera bien cadrée mais surtout équilibrée. L’oeil humain sera naturellement séduit par la dite photo et l’attraction se fera comme sur des roulettes. L’idéal dans un paysage est de placer les lignes verticales (ou horizontales) majeures le long d’un des deux axes verticaux (ou horizontaux). On peut bien entendu briser la règle des tiers pour souligner une symétrie ou distinguer deux ambiances bien différentes. Soignez le cadrage en bougeant, en changeant votre angle de prise, multipliez les prises et investissez dans votre regard mais surtout dans le sujet que vous capturez.

Oui à la spontanéité de la photo, non aux filtres

Photo / Photos
© Thomas Serre

Second argument pour réussir vos photos : la lumière. Venant du grec, la racine –photo signifie la lumière. Nos amis méditerranéens avaient déjà tout compris. Tout est une question de lumière dans la photographie, car, avant d’être numérique, cette dernière était exclusivement argentique. Le jeu de l’ouverture du capteur émettait un cliché (pour en savoir plus sur ce processus c’est par ici). Aujourd’hui, les appareils reflex (ainsi que les derniers boitiers de types bridges) bénéficient de nouvelles capacités extraordinaires qui leur permettent de régler automatiquement la lumière, la sensibilité ISO ou même de vous conseiller quel type de focus utiliser dans telle situation. Et puis, nos téléphones portables sont de vrais petits appareils photo maintenant -enfin presque- mais la qualité de l’image s’améliore, le choix des ISO explose et les applications mobiles pour améliorer ses photos se multiplient (dangereusement).

Revenons à la lumière un instant : on déconseille fortement la photo en contre-jour ou une prise de vue entre 12 et 16h. Il vaut mieux privilégier la matinée ou la fin de journée quand les ombres et la lumière sont moins dures. Évitez donc d’avoir le soleil dans le dos, avec cette lumière de face vous allez écraser votre sujet, le rendre plat, lui enlever tout relief.

The less I know the better

Photo / Photos
© Thomas Serre

Troisième point pour parfaire votre photographie : essayez de faire les réglages photos avant de prendre la dite photo. Vous allez perdre du temps et de l’authenticité dans la photo que vous avez prise en changeant sa forme et son fond après la prise. Oubliez les filtres, les sur-saturations ou les modifications post-production trop lourdes qui rendront votre photo tout simplement moche ou sur-modifiée. Le naturel fera de votre photo un cliché réussi. Alors bien sûr, quelques réglages mineurs sont parfois conseillés pour mettre en avant le message de votre photographie. Rehausser les niveaux de contraste (sans en abuser) ou même ceux de luminosité (avec parcimonie) sont tout à fait possible en cas de sous-exposition. Changer légèrement  les méta-données d’une photographie peut tout aussi bien vous satisfaire et vous offrir la photo que vous vouliez.

Piqûre de rappel quand au principe même de la photographie. La photographie se différencie des autres arts comme étant instantanée et porteuse d’émotions. Une photo réussie c’est avant tout des éléments simples, abordables et compréhensibles. Une photo = une idée. Une photo = un sujet. Que la photo soit recherchée, c’est une très bonne chose. Mais quand celle-ci l’est trop, le spectateur est perdu ou ne comprendra le pourquoi de ce cliché. Autre point important, ne pas oublier que se sont les lignes de force de l’image qui vont guider l’œil.

Il n’y a aucun interdit en photographie mais certaines bases sont à respecter lorsqu’on débute.

« Une photographie, c’est un fragment de temps qui ne reviendra pas. » MARTINE FRANCK

Comments

comments

Photo : le guide pour les nuls

par Thomas Serre Temps de lecture : 3 min
0