Pôle Culture est un nouveau webzine de référence quant à l’actualité culturelle internationale. Après 10 ans d’existence, le portail a décidé de se réinventer pour présenter à ses lecteurs de nouveaux contenus, réguliers et personnalisés, afin de les plonger toujours plus profondément dans une expérience autour de la culture. On aime et on partage.

 

Pôle Culture

Pôle Culture : le grand changement

Pôle Culture existe depuis 10 ans et s’est imposé peu à peu comme un maître dans le domaine du journalisme culturel. Avec ses quelques 6 millions de visiteurs uniques, le webzine aurait pu jouer la carte de la sécurité, et ne rien toucher à son fonctionnement. Mais non, l’équipe du journal a décidé de tout risquer : c’est le break. On efface tout et on recommence. Nouvelle identité, nouvelle charte graphique, nouveau nom. On repart à zéro. Un pari risqué, certes, mais un pari réussi.

Voici les 4 points qui font de Pôle Culture un webzine culture incontournable.

#1 : La diversité des contenus

Ici, pas de tri entre les artistes « à problèmes » et ceux plus « bon enfant ». On parle de tout, et de tout le monde, dans tous les domaines culturels : médias, musique, littérature, télévision, humour, jeux vidéos, découverte… Les lecteurs ont de plus la possibilité de visionner des interviews d’Anne Roumanof à Marina Kaye, en passant par Olivier Zanarelli, Christohe Willem, Alexis Aubenque et bien d’autres. Si on ne s’intéresse qu’à une personnalité, un glossaire est disponible pour obtenir tous les articles du webzine concernant cette seule personne. On ne peut que saluer la multitude de choix offert au public.

#2 : Les chroniques originales

Pôle Culture, les chroniques

Peut-être la meilleure rubrique du Webzine. On aime les news, bien entendu, mais les chroniques régulières nous plaisent tout autant. Celles-ci paraissent de manière hebdomadaire, mensuelle, annuelle ou occasionnelle. C’est le rendez-vous de la semaine, du mois, qu’on attend, qui nous force presque à revenir à chaque fois. Chaque mercredi, on lit avec attention ‘A voir dans vos salles’, chronique cinéma. En mensuel, on suit les sorties musicales, littéraires, de jeux vidéos. On aime les catégories ‘la méchante chronique’, critique négative des dérives des stars à prendre au second degré, et ‘les films cultes’, où l’on pioche des idées pour passer le soir sur le canapé avec un chocolat chaud et un plaid devant un film qu’on a déjà vu mille fois, ou un film qu’on ne connaît pas, mais qu’on finira probablement par adorer.

#3 : Les contenus personnalisés

Pôle culture

LE truc qui fait que Pôle Culture est unique. Le webzine allie journal d’actualité et réseau social. Les inscrits (appelés les ‘passionnés’) ont un profil que chacun peut suivre, dans le même style que Twitter. On ajoute les personnalités à suivre et les articles favoris. Après, il ne reste plus qu’à se laisser guider. Les articles qui pourraient nous intéresser sont proposés, et on passe d’article en article, jusqu’à être incollable sur le sujet de prédilection.

#4 : La présence sur les réseaux sociaux

Avec la crise de la presse et des médias en général, il est impossible de vivre coupé d’internet. Un média sans page Facebook, ou au minimum site web, est relégué aux oubliettes et risque de mourir assez rapidement, et ça, Pôle Culture l’a bien compris. Pas question de vivre en dehors de son époque. Aujourd’hui, et depuis quelques dizaines d’années, la culture est un des sujets qui intéressent le plus, alors autant surfer sur la vague et profiter du développement considérable des réseaux sociaux. Pour se faire, Pôle Culture a choisi un plan d’attaque simple : être partout. On retrouve le webzine sur Facebook, Twitter, Snapchat, Instagram, Dailymotion, Youtube ou encore Periscope. Pas possible de passer inaperçu avec tout ça. Et nous, lecteurs que nous sommes, aimons le concept d’avoir le choix de la source pour rester informés.

Pôle Culture

Aujourd’hui, Pôle Culture s’impose comme une référence de l’actualité culturelle. La thématique plait, les articles sont courts, réguliers et percutants, et le webzine est présent sur les réseaux sociaux. Quoi de plus pour plaire à la nouvelle génération ? Pas grand chose. En tout cas, l’équipe de l’Etudiant Autonome, elle, est conquise.

Pôle Culture a fait peau neuve : nos impressions

par Solène Guillois Temps de lecture : 3 min
0