Alors que chez nous c’est l’été, si, si, n’en déplaise au ciel parfois, dans Game of Thrones, Winter is here. Vous n’avez pas reçu le corbeau blanc ? Dans ce dernier épisode de la saison, le vent de l’hiver nous a cueillis autant que la fraîche brise de la mort, tout ça dans un paysage poétique. Retour sur un épisode, où, entre Port Réal et Meereen, les Lannister, Stark et Targaryen, placent leurs pions sur le grand échiquier.

Rien ne va plus à Port Réal

Les 22 premières minutes de The Winds of Winter sont tout simplement un chef-d’œuvre. Les visages de Cersei, Tommen, Margaery, Ser Loras, le Grand Moineau s’entrecoupent. Port Réal se prépare pour le grand procès. Les plans caméras sont rythmés par les cloches qui sonnent puis par une petite musique douce mais de circonstance. L’ambiance est très solennelle, les mots sont inutiles. Quand on entend enfin une voix, c’est celle de Loras Tyrell qui confesse ses pêchés et accepte de servir la Foi en repentance. Cersei, elle, ne compte pas assister à sa destitution. On assiste ensuite à la mort du Grand Mestre. Une fin assez sanglante, il est assassiné de plusieurs coups de couteau par des enfants. Là, silencieusement, s’insinue la vengeance de la terrible Cersei Lannister. Lancel Lannister membre de la Foi est lui aussi tué. Dans le septuaire, quand Margaery se rend compte que, ni Cersei, ni Tommen sont là, elle comprend que quelque chose cloche. Il est trop tard, Cersei a utilisé le feu grégeois pour faire tout exploser.

Après nous avoir servi les autres personnages, on retourne à Port Réal choqué, mais avide de connaître la suite. Pendant que Cersei se venge sur une Septa (une nonne), son fils Tommen se suicide. Là encore la beauté de la scène m’a frappé. Dans Game of Thrones, les morts sont, la plupart du temps, sanglantes et souvent attendues mais pas celle-là… Le jeune roi enlève sa couronne et saute dans le vide. Le rendu visuel est saisissant. Ce n’était définitivement pas l’idée de sa mère, mais puisque c’est ainsi Cersei va prendre sa place sur le trône de fer. Jaime revient à temps pour voir le couronnement.

Port Réal winter
Cersei sur le trône de fer mais pour combien de temps ? Credits: HBO

Clap de fin à Meereen

Après avoir remis de l’ordre à Meereen la semaine dernière, Daenerys fait ses adieux à la baie des Serfs. Elle commence par son amant Daario Naharis. Pour gagner le trône, la petite l’a bien compris, il va falloir passer des alliances qui se forgent souvent grâce au mariage, donc avoir un amant n’est pas possible. Lorsque Tyrion essaye de lui remonter le moral après coup, elle lui dit qu’elle n’a rien ressenti alors qu’elle croyait aimer Daario. Tyrion, qui n’est pas un homme de croyances, comme il se plaît à nous le rappeler, se fend quand même d’un « I believe in you » et nous, on trouve ça touchant. Sur ce, Daenerys le nomme main de la reine et lui donne une broche. Il s’agenouille. C’est un joli moment. La boucle est bouclée, si l’on peut dire. L’épisode se termine sur la flotte Greyjoy, au service de la Targaryen, accompagnée par les dragons, en route pour Port Réal.

Port Réal Winter
Daenerys et Tyrion, son sage conseiller. Credits: HBO

Winter is here, finally !

« Quand il y avait des banquets, ma famille s’assaillait ici, et moi là-bas ». Jon Snow se remémore ses jeunes années à Winterfell. Melissandre écoute gentiment avant que Ser Davos vienne interrompre ces réminiscences. La semaine dernière on l’avait vu récupérer un petit jouet en bois dans la neige. C’est ainsi qu’il a compris ce qu’il est advenu de la petite Shôren Baratheon. Davos demande à Jon Snow de faire exécuter Melissandre pour meurtre. Ne pouvant pas tuer la femme qui l’a ressuscité, il l’exile. On trouvera assez ironique sa défense avec la répétition de « Jon you know », ça change d’Ygritte qui disait qu’il ne savait rien ! Par la suite, Jon retrouve Sansa et lui dit que « Winter is here ». Dommage, on aimait bien entendre le refrain « Winter is coming » ! Lors d’une discussion intéressante entre Sansa et Lord Baelish, on apprend que ce dernier a des vues sur le trône de fer. La demoiselle restera avec son frère tout comme Lady Mormont qui rallie les hommes à la cause des Stark. Son discours envoie du rêve, et une demoiselle de 12 ans plus intrépide que des vieux de 50, moi j’applaudis.

Winter Port Réal
L’hiver est là pour Jon et Sansa. Credits: HBO

Le diable est dans les détails

Dans ce final, The Winds of Winter, on a vu des grandes fresques, surtout à Port Réal, mais le génie des réalisateurs est aussi dans les particularités. Pas besoin de voir longtemps des personnages à l’écran pour qu’ils soient décisifs. Les apparitions d’Arya et de Bran Stark sont ici savoureuses. Walder Frey gentiment attablé, content d’avoir récupéré Vivesaigues, demande à une serveuse où sont ses fils. La demoiselle lui montre la tourte qu’il mange et dit négligemment « ici ». Une mort très GOT, mais le mieux c’est quand la serveuse enlève son masque. On découvre alors Arya Stark. Elle se fait ensuite un malin plaisir à égorger le vieux Frey. Une lignée, alliée des Lannister, en moins ! La découverte que l’on va faire grâce à son frère est beaucoup moins sanglante, mais on pourrait dire beaucoup plus importante. Oui, Jon Snow est un Stark, c’est le fils de Lyanna Stark et de Rhaegar Targaryen. Bran a en effet eu la vision de Ned Stark promettant à sa sœur de protéger l’enfant.

Port Réal Winter
Arya tuant Walder Frey. Credits: HBO

Sinon, on a vu Sam. On ne sait pas encore comment son arrivée dans la grande bibliothèque des mestres va changer l’histoire, mais on est certain que ça servira pour la saison prochaine. Au moins, ça permet aux érudits de savoir qu’il y a eu du changement à Châteaunoir. L’autre détail qui pourrait avoir son importance dans le futur, c’est l’alliance entre la grand mère Tyrell et les Martel de Dorne qui détestent les Lannister.

Comments

comments

GOT S0610 : The Winds of Winter de Meereen à Port Réal

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 4 min
0