On a tous rêvé de bosser en freelance, tranquillement chez soi, à son rythme, pour dire adieu aux open spaces. Largement démocratisé, le freelance comme modèle de vie a marqué beaucoup de points pour son swag, mais en a perdu beaucoup d’autres pour sa précarité. On a trouvé l’accord parfait entre l’open space et le freelance : le portage salarial, votre nouveau BFF.

Le portage salarial, c’est quoi ?

Le portage salarial, c’est un contrat entre trois partis : le salarié, votre société de portage, et la société dans laquelle vous allez intervenir. En gros, c’est plus ou moins un système d’intérim, sauf qu’au lieu de vous embaucher pour remplacer temporairement un poste vacant, on vous embauche en tant que consultant… mais avec un statut de salarié. Et ça, c’est le détail qui change la donne.

Le portage salarial permet d’exercer une activité en toute autonomie, sans avoir à créer une entreprise ou à s’inscrire comme travailleur indépendant. Vous vous épargnez ainsi le traitement administratif, juridique, fiscal et comptable attenant au statut de freelance ou d’autoentrepreneur. Petit bonus : les interventions sont facturées sous la forme d’honoraires qui sont transformées en salaire.

En bref : tous les avantages du freelance sans les inconvénients, et en plus, vous ne perdez pas vos droits Pôle Emploi quand vous acceptez une mission. Vous conservez tous les avantages liés au statut de salarié : exit la précarité de freelance ou de l’intérim, bonjour le rapport bien plus autonome au travail !

Un atout majeur pour les étudiants et les jeunes diplômés

Jeune diplômé et portage salarial ne sont pas incompatibles : ce statut atypique permet de contourner les recruteurs avides d’expériences qui se concentrent sur des profils plus âgés, et de mettre directement les pieds dans le monde actif. Attention ! Le portage salarial n’est pas pour tout le monde : il vous faut dénicher vos clients vous-même. En revanche, cette expérience professionnelle permet aux jeunes diplômés de développer leurs compétences en communication, management et gestion.  

Comment ça se passe, sur le terrain ? Le portage salarial garantit de l’autonomie, mais pas un abandon. Les sociétés de portage accompagnent leurs salariés et se chargent des démarches nécessaires pour leur obtenir les avantages liés au statut de salarié.

Le métier de consultant est une excellente expérience professionnelle pour un étudiant qui prépare son avenir, ou un jeune diplômé qui arrive sur le marché du travail. Sa nature amène à réaliser diverses missions, qui apparaissent auprès d’un recruteur comme de l’expérience et de la polyvalence. On ne pourra plus vous dire « pas assez d’expérience » !

 

Comments

comments

Le portage salarial : le statut qui ringardise le freelance

par Lolita Savaroc Temps de lecture : 2 min
0